16/06/2010

La montée des supermarches…

Montée-marchesL

 

De notre envoyé spécial. C'est Jeanine Ferdoume qui monte les marches avec son très joli tablier. C'est elle qui remporte le premier prix des caissières féminines dans les seconds rôles pour l'ensemble de son œuvre. Rappelons que Jeanine est une immense caissière qui a excellé dans tout ce qu'elle a entrepris: son mariage, l'éducation de ses enfants, l'honnêteté à la caisse et tous les rôles qu'elle a été capable de tenir dans les situations les plus extrêmes, Elle est bouleversante dans son rôle de remplaçante de sa collègue Truut Beulemans dont tout le monde se souvient encore. On l'écoute.

Je suis très émue. Il n'y a pas de mots. Cette fonction de caissière m'a permis de vivre ma féminité jusqu'au bout, de révéler ma beauté intérieure et de pleinement m'épanouir au service des autres. Grâce à lui j'ai pu découvrir tout l'amour que j'avais pour mon mari et mes enfants. Je tiens d'ailleurs à les remercier ici pour la patience qu'ils ont eue quand je rentrais tard et que je sentais le poisson ou les pommes de terre. Je voudrais également remercier mes parents sans lesquels j'aurais fait des études qui ne m'auraient pas permis de travailler chez Carrefour pour un salaire de misère. Misère qui a su toucher mon âme et me faire comprendre l'essentiel de l'Existence et qui, en plus, me permet de ne pas gâter mes enfants pour en faire des gens sans intérêt.

Je voudrais également remercier les producteurs des produits alimentaires pour la clarté de leurs emballages ainsi que Fons Vande putte qui m'aide beaucoup en collant les codes barres et les prix sur les emballages des produits frais.

Le rôle de caissière qui m'a été donné par la vie est une grande chance. C'est pourquoi, mes pensées vont aujourd'hui aux malheureuses des pays émergents qui ne disposent pas de scanners et codes barres.

Enfin, je voudrais aussi évoquer ici toutes mes collègues caissières qui n'ont pas toujours connu la grâce et le bonheur d'avoir des patrons qui ne nous battent pas, la menace de se faire virer pour une pécadille suffisant à nous éduquer.

Ah… le festival de Cannes…

30/05/2010

Faits. Comme des rats…

 

Faits-comme-ratsL

 

Ma femme m'a traîné dans une réunion commerciale organisée par une société de conseil gantoise en résistance contre l'arnaque fiscale de l'Etat. On vous explique tout. Mais on commence par vous expliquer ce que vous allez toucher comme pension… et que si vous n'avez pas économisé et investi au moins 500.000 à 1 million d'euros, eh bien vous serez comme les SDF… Je blague pas. Ça fout les boules! Quand il a montré le portrait de Daerden comme gestionnaire du problème des pensions, l'argument était si fort que personnellement, j'ai du sortir pour aller vomir… Mais je suis un grand sensible.


Et il y a mieux! C'est que, comme l'Etat est en faillite permanente pour payer ses promesses démagogiques – entendez, ce que les polytocards ont promis pour se faire élire à tour de rôle…–, et qu'ils ont les moyens de saigner les citoyens, ils y vont tout droit. Seule chose qui les retient un peu, c'est quand les gens fuient le bateau comme des rats. Et encore…


Personnellement, après 20 minutes, je ne tenais plus. J'ai du sortir pour aller vomir.  Pincez-vous. Il y a des gens qui font une entreprise de 248 personnes, avec 14.000 clients et qui dure depuis 20 ans pour se protéger des politiciens. La société s'appelle Optima. Je suis désolé de vous décevoir tout de suite, mais à moins d'investir massivement dans la drogue ou dans la mafia, vous ne viendrez pas à bout de la cupidité de l'Etat. Vous aurez bien Didier Reynders tentant d'expliquer l'inqualifiable en jouant de ses épaules et de son petit geste de cou sur la droite pour vous faire croire que tout ça est la Raison et le bon sens sur un ton rassurant, il n'en reste pas moins qu'il s'agit là de la plus grande escroquerie humaine depuis Don saluste interprété par de Funes dans la Folie des Grandeurs. Sauf que là, c'était pour le Roy et que maintenant c'est pour payer la démagogie électorale. La seule différence: la couronne n'existe plus, elle a été remplacée par les promesses faites au peuple pour payer les délires opulents des partis. Les politiques ont cessé d'être recours et solutions pour devenir le problème en soi! On l'a vu avec les Allemands face à la crise grecque.


Le pire ce sont les gens de la base. Ceux qui croient. Ceux qui sont de bonne volonté et honnêtes, comme cette lèche-vin qui m'écrivait de façon droite et honnête. L'ennui c'est que cette candide ne comprend pas que si elle veut faire carrière, elle va devoir adhérer aux idées du parti et fonctionner à l'intérieur des compromissions (1). C'est juste une question de hauteur dans la hiérarchie de son parti… Elle applique donc les consignes en toute candeur. Je connais un politologue en vue. Et il me dit ne plus faire confiance à aucun politique! Clair, non?  *;->(((

 

1. Jacques Julliard disait qu'il ne voulait pas s'engager en politique pour ne pas devenir un "dircom".



 

28/05/2010

Le coup du filet…

Coup-du-filetL

 

D'un côté: moi. Ironique, caricaturiste, humoriste, aimant trop rigoler. De l'autre, les gens sérieux. Oui mais voilà, la situation s'est inversée, je vous zesplic.


Les gens sérieux sont ceux qui ont ruiné la Sabena, la Fortis, la Société Générale et qui ont laissé filer tous nos meubles de famille… Oui, me direz-vous, mais il y a le bon sens populaire. Le peuple n'est pas bête, lui. Il ne se trompe pas. Bof… Quand je vois les élus… je pense que le peuple se trompe tout le temps! Et là, un exemple m'est donné qui achève de me convaincre que tant le peuple que les élus ou les grands gestionnaires sont tous fous! Je décomplexe enfin! Mais à quel prix…


J'ai lu ce matin que Michel Nihoul vient de bénéficier d'un non-lieu total pour tous les soupçons qui pesaient sur lui depuis l'affaire Dutroux. Nihoul est un gars pas trop éthique et joyeux noceur comme il en existe beaucoup autour de nous. Pas un délinquant. Peut-être a-t-il commis l'une ou l'autre roublardise comme beaucoup d'hommes d'affaires. Et encore, je n'en suis pas sur. Oui mais voilà… Il a été emporté dans le coup de filet policier comme les dauphins sont péchés en même temps que le thon et rejetés à la mer… mais morts. Le filet s'est d'ailleurs étendu à la bêtise populaire parce que les chocolatiers Nihoul ont été victimes de lynchage médiatique, public et agressif (on a défoncé leur façade…) sans qu'ils eussent le moindre lien familial avec Michel Nihoul… Ces gens ont tout perdu. Ils ont du vendre leur affaire et s'engager chez des concurrents pour gagner leur vie.


Rejetés morts à la mer après le coup de filet de la vindicte policière et publique. Morts… Morts économiquement et socialement. L'horreur de pratiques que l'on croyait confinées à l'obscurantisme moyenâgeux… 


Je suis consterné. Je pense qu'un nouveau procès devrait s'ouvrir pour trouver et sanctionner ceux qui les ont tués. Oui mais comment condamner le peuple? Comment saisir la bêtise? Comment restaurer l'honorabilité de gens qui ont tout perdu dans les brumes obscurantistes?


Voilà pourquoi j'ai une vision kafkaienne de l'humanité et des gens sérieux qui me terrorisent de plus en plus…

 

09:15 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nihoul, dutroux, presse, peuple, betise |  Facebook |

20/04/2010

Prenez le metro

 

MetroH

 

                      On voit un embouteillage, on entend des voitures qui klaxonnent. Ça n'avance pas. Un type plante sa voiture là et s'en va… Voix off: vous en avez marre des embouteillages et des parkings introuvables? Prenez le métro.


Oui, c'est la pub pour le métro qui passe sur RTL. A l'ouverture du sommet de Copenhague, ça semble très joli. Mais je vais vous faire une piqûre de rappel pour les anticorps. Je pense que ce genre de message devrait être dénoncé à l'organisme de surveillance de publicité comme publicité mensongère. Bon, reprenons le spot du métro.


"Vous en avez marre des embouteillages? Eh bien estimez vous heureux de ne pas être en train d'attendre le métro un jour de grève… Estimez-vous heureux de ne pas vous faire piquer votre portefeuille pendant que votre voisin postillonne dans son iPhone en se trémoussant avec ses pieds sur les vôtres. Estimez vous heureux de ne pas avoir à courir comme un rat dans les couloirs puants. Estimez-vous heureux de ne pas avoir à subir l'obscénité de rappeurs qui se masturbent devant vous en vous regardant droit dans les yeux si vous êtes une jeune-femme. Estimez vous heureux d'être assis quand d'autres sont serrés et debout dans le métro. Estimez-vous heureux si trois types ne viennent pas vous bousculer pour vous piquer de l'argent dans la poche de votre chemise… Estimez-vous heureux que deux types en difficulté d'intégration (suivant mon regard…) ne vous envoient pas un coup de poing dans la g… parce qu'ils se sentent visés lorsque vous regardez et fixez le plan du métro au-dessus de lui! Et estimez-vous heureux que les vigiles que vous appelez quand le métro s'arrête vous séparent en refusant de savoir qui est agresseur et agressé! Quand le copain de mon fils a rouspété il s'est entendu dire: mais Monsieur, apprenez à vous défendre! Et estimez-vous heureux si on ne vous traite pas de raciste…". Alors, heureux?


Battez-vous pour conserver votre voiture, la plus noble conquête de l'Homme bien supérieure au cheval". Et nettement plus sure! Croyez-moi! Et c'est pas la dernière mode de l'écologie après celles du houla Hop, des scoubidous, de la CB et des pantalons qui traînent sur les fesses qui va me faire changer d'avis! Le carbone va peut-être devenir un luxe mais au moins, on survivra mieux dans une voiture que dans le métro!…  *;->)


 

26/02/2010

Des gars des eaux… des gars des téléphones…

 

Degats-des-eauxL

 

           J'ai toujours eu le plus grand respect pour les artisans et ouvriers d'antan. Antan s'est arrêté dans les années 90. Aujourd'hui on engage des singes, formés avec TF1 et Nique Ta Mère depuis leur plus jeune âge, on leur apprend à marcher sur les membres inférieurs et on les lâche dans la nature avec un tournevis et une camionnette.


J'en ai deux comme ça chez moi pour le moment. Avec des grosses bottines plein de boue. Ils ont salopé les escaliers et tapis et ouvert tout ce qu'ils pouvaient ouvrir comme boîtiers de téléphone pour décréter que ce que l'ingénieur technicien de la semaine passée avait fait ne valait rien… puis ils ont décidé qu'ils allaient téléphoner à leur entreprise… "mais monchieur, faut attendre hein parce qu'ils décrochent pas vite hein… tu connaissez, hein… "… On se demande comment internet et toute cette hi-tech peut fonctionner avec de pareils chimpanzés.

 

Donc, voilà deux types qui vont attendre deux fois une heure dans leur camionnette pour parler à leur propre bureau! Puis ils vont massacrer le travail du technicien de la semaine passée qui est resté trois heures ici… J'aurai de la chance s'ils ne forent pas avec une mèche de 360 sur un marteau piqueur à travers tout le mur comme ceux de Vivaqua que j'appelle désormais des gars des eaux… 


On se plaignait des plombiers polonais qui avaient le tort d'être Polonais. Mais ils seront rapidement démodés et insuffisants. Il n'y en a pas assez. Avec les gars des eaux et les mêmes pour le téléphone et tous les autres qui dysfonctionnent dans les administrations, les hôpitaux et le reste, qu'on a ici, on va pouvoir importer massivement des Chinois! Comme dit ma fille: "si nous étions des sales gosses, attends de voir les suivants: ce sont des mutants!" On n'arrivera plus à les faire travailler. Je vois plus que les Chinois comme solution. Motivés, travailleurs, sveltes et peu gourmands en riz et en salaire, ils sont notre seul espoir désormais. 


Vous imaginez le coût économique de tous ces techniciens qui dysfonctionnent? Et le temps que je perds à faire le pied de grue pour les attendre et pour ne pas pouvoir utiliser mon système pendant qu'ils m…rdoient? Multiplié par 3,5 millions de ménages en Belgique?… 


Je sais pas ce que vous en pensez, mais moi je crois qu'on ne va plus droit dans le mur: on est passé à travers…  *;->) 


 

09:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : travail, vivaqua, telephonie |  Facebook |

22/01/2010

Traçadébilité…

 

 

TraçadébilitéL

 

                   Au jour d'aujourd'hui vous achetez une bouteille de vin et un sigle recommande aux femmes enceintes de ne pas en boire et même de sucer le bouchon. Vous achetez un paquet de clopes et on vous menace d'un cancer kingsize… Et dans le manuel d'utilisation d'un 4X4 américain, il était recommandé de ne pas manger les pneus. Merci, on m'a averti juste à temps… J'avais déjà ouvert le pot de moutarde… Non mais ça va plus la tête?


Bientôt sur les portières des bagnoles il sera écrit en grand : rouler tue! Déjà, sur les rétroviseurs américains il est écrit "les voitures que vous voyez dans le rétroviseur sont plus grandes qu'elles en ont l'air". Des fois que vous croiriez que vous êtes suivi par les dinky toys de votre fils!… 


Et ça progresse… On vient d'inventer un grille pain qui imprime par cuisson dorée: "allez les verts" sur les tranches de pain! … Vous imaginez ça sur un steak grillé par un grill qui écrit "le cholestérol tue"!  Un parti politique français a fait des tongues qui imprimaient le nom du parti dans le sable avec la semelle… 


Notez, ça donne des idées! On pourrait imaginer un maillot qui vous imprime un code barre en bronzage sur la peau! Quand le bronzage devient lisible par les capteurs, vous pouvez entrer dans la boîte de nuit. Ben quoi, on tatoue bien les chiens!


Le pire c'est la sacro-sainte traçabilité. On doit pouvoir tout tracer aujourd'hui. Si on vous a vendu un hamburger pourri, on doit pouvoir retrouver dans quel papier il a été emballé, où vous l'avez acheté, qui l'a manipulé, quelles sont ses origines familiales, ce qu'il avait mangé la veille, qui a transporté la viande, par où il est passé et qui a tué le boeuf et quelle vie a mené le boeuf et jusqu'à l'herbe qu'il avalait et quel pesticide a été utilisé… Ouf!*


Vous imaginez la suite? Une naissance… d'où vient le sperme? A-t-il été avalé ou induit dans le droit chemin si je peux dire; qui était aux commandes du pistolet, qu'avait-il bu? Quel était le motif de la fécondation? Le consentement était-il comme le mot l'indique? Bref, tout va devenir traçable… Moi ça me fait peur! Le dieu sécuritaire dans les mains des bien-pensants est en train de nous avaler, nous et nos libertés… C'est pour ça que rien ne me fait plus peur que les gens gentils et bien intentionnés, le nouveau visage de l'intolérance!  Mais dites… et si on demandait une traçabilité par rapport aux promesses électorales?*;->)


*La traçabilité ne sert qu'à trouver un coupable mais se f… complètement de ce que le plat industriel produit soit  rempli de poisons pour la santé avant même d'être pourri!

 

 

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tracabilite |  Facebook |

01/12/2009

Les droits du robinet!

 

robinetL

 

                    Je voudrais ici plaider la cause des robinets. Trop de robinets sont en effet maltraités. Cela peut sembler anodin. Et pourtant…


Beaucoup de robinets ne sont pas épongés après avoir servi. L'eau stagne et laisse des traces de calcaire après séchage, ce qui ternit la brillance du métal chromé. Certains laissent même des traces de savon. Quant à ceux qui ouvrent le robinet avec des mains noires et ne le nettoient pas après usage, je n'en parlerai pas mais je vous laisse imaginer la torture pour le robinet. Même Brigitte Bardot ne laisserait pas faire une telle chose.


Vous pensez peut-être que j'ai décrit là les pires des horreurs. Eh bien, détrompez-vous. Le pire est à venir. Beaucoup de gens ferment mal le robinet, ce qui le fait goutter et accumule du tartre calcaire dans sa bouche. Mais le pire du pire c'est que certains croient bien faire en tordant le cou du robinet à fond! Là, les dégâts sont monstrueux. D'abord parce que l'usager suivant risque de ne pas arriver à le rouvrir. Ensuite, parce que le cœur même du robinet est atteint: son cuir est écrasé et ne pourra plus jamais garantir une bonne fermeture du robinet.


C'est à cause de toutes ces exactions qui nuisent à la vie du robinet et parce que je suis un type comme ça: sensible et empathique, que le sort des robinets m'a ému. Je voudrais donc vous inviter à militer avec moi pour les droits des robinets. Ces robinets sans lesquels on ne boirait plus que du vin et sans lesquels nous serions sales et mal rasés. Pensez-y! Le robinet, c'est le futur de notre humanité. Ne dit-on pas que les peuples qui ne disposent pas de robinets sont parmi les plus mal lotis du monde? N'a-t-on pas vu des Papous s'attacher un robinet au bout d'une ficelle autour du cou pour arborer LE signe de civilisation enviable parmi tous? 

Je vous le dis, mes bien chers frères, le robinet est mal traité alors qu'il est notre présent et notre futur. Il nous faut militer pour qu'il accède à des droits constitutionnels et incompressibles! 


Pourquoi je vous raconte tout ça? Parce que c'est le 20eme anniversaire des droits de l'enfant et que cela n'a rien changé ou presque! Notre société croit qu'en écrivant des lois on va faire exploser l'hypocrisie et résoudre les problèmes. Comme Pons Pilate… …qui s'en lavait les mains… sans robinet! *;->(

 

03/11/2009

Opiniâtreté contrariée…

OpiniâtretéL

 

                       Après des siècles d'obscurantisme, nous étions tout près du but. Et bardaf, tout s'est effondré. Je vous zesplic.

Dans le temps, les femmes étaient voilées. Il y a cinquante ans, dans les Pyrénées et plus encore en Espagne, elles ressemblaient carrément aux muslmanes à bourka. Surtout en période de deuil.

Et puis, avec la guerre 14/18, les femmes ont du remplacer les hommes dans les industries. Elles en ont conclu qu'elles pouvaient aussi voter, les suffragettes! Je vois pas le rapport mais la logique féminine a ses raisons que… etc. Droit de vote. Ensuite, elles ont voulu l'égalité. Les ennuis commençaient. Et c'est là qu'on s'est dit, rappelez-vous, que l'émancipation était une jolie chose et que dès lors on allait en profiter. Vous vous souvenez de cette discussion autour d'une bière un soir au bistrot?

On a donc proposé, sous prétexte d'égalité, que les femmes portent des maillots plutôt que de se baigner tout habillées! Elles ont marché. Puis on a raccourci un peu les maillots. Brigitte Bardot et Marylin Monroe, Jane Mansfield etc. ont fait des carrières grâce à leurs maillots! C'était bien parti. Ensuite on a inventé le bikini. Ben oui, le tissu entre les deux n'était pas vraiment nécessaire. Après, les femmes ayant toujours envie d'en montrer plus, on a inventé le monokini. Après on est passé au string. On touchait au but. Enfin, ce fut la nudité intégrale. Restait à transposer dans la vie courante et plus seulement sur les plages. On a inventé le pantalon taille basse associé au T-Shirt trop court et hop!  voilà que le nombril apparaissait, le décolleté étant déjà largement acquis.

Tout allait donc dans le bon sens par ce travail qui nous a pris des générations quand… bardaf… les beurrettes sont entrées dans le jeu avec leurs bourkas et autres machins. Et voilà que notre grand programme de déshabillage est ruiné. Et du coup, nos femmes se rhabillent progressivement…

Notez, Guy Bedos disait que les gens sont tellement laids qu'il faudrait leur mettre des housses. C'est peut-être pour ça, les bourkas. Mais pour nos femmes à nous, c'était une bonne idée de les déshabiller, non?… Pas besoin de housses!   *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : string, maillot, nudite, burka, voile islamique |  Facebook |

20/10/2009

Où vont les filles?

Les-fillesL2

 

                  Faut que je vous parle d'un problème embêtant pour les femmes. Voilà: les femmes ont trusté le terrain de l'occupation mentale des zoms pendant de longues années,… siècles et même millénaires, n'ayant pas peur des mots. Vous connaissez les femmes! Elles ne vous lâchent pas les baskets comme ça. Eh bien c'est pas si sur… Je vous zesplic.

Un jour vers 1900, alors qu'elles vaquaient (quoi, "à leurs occupations"? On n'est pas obligé d'ajouter "à leurs obligations" chaque fois qu'on utilise le verbe vaquer qui vient de "vacher" en allemand qui signifie fairesondevoirsansprécipitationmaisavecconsistanceetraison. Oui, je sais, leurs mots sont parfois longs, pas ma faute). Donc, alors qu'elles vaquaient à leurs occupations, les femmes ont vu débouler les voitures. Subitement elles allaient devoir partager le temps d'occupation mentale avec les bagnoles qui ont très tôt passionné les mecs. Pas au point d'oublier les femmes. D'où le joli titre de ce magazine  "Culbuteurs*, le magazine des zoms et des moteurs". Mais les femmes avaient encore leur place auprès de leurs tarzans quand la voiture était au garage, surtout la nuit…

Un autre jour que les femmes vaquaient (elles vaquent beaucoup), est arrivée l'informatique. Et ça, ça a drôlement changé le paysage! Parce que là, la passion envahit jusqu'à la nuit. La part d'occupation du terrain mental chez les zoms se réduisait encore.

Tout ça ne serait rien si il n'y avait des conséquences gênantes. Comme les femmes se révoltent avec leurs méthodes traditionnelles dans le registre: "t'as vu l'heure pour aller te coucher? T'as pas bientôt fini de perdre ton temps sur cette machine?", etc,. les mecs deviennent franchement homos par paquets et ne veulent plus de leur lessive ordinaire même pour deux barils au lit. Enfin, vous voyez ce que je veux dire, je suppose, parce que je suis plus très sur de mon côté. (Quant à Axe, mon Synt-patron, y a longtemps qu'il a démissionné). Les mecs tombent homos les unes derrière les autres. Alors je pose la question… Ne serait-il pas temps pour vous, les filles, de vous signaler à Yann Brutus Arguments et son hélico pour le sensibiliser?  Ou comptez-vous vraiment nous lâcher les baskets mais sans retour cette fois? J'angoisse!   *;->)

*Le culbuteur était une pièce qui inversait le mouvement vertical venant du villebrequin pour actionner la soupape. Deux par cylindre. Comme son poids induisait une inertie, il limitait la vitesse de rotation du moteur, raisonpour laquelle on l'a remplacé par l'arbre à cames. Et la came c'est autre chose!

13:19 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : macho, informatique, culbuteurs |  Facebook |

11/10/2009

Consommateurs de culture…

Consommateurs-de-cultureL

 

                    Il y a une expression qui revient de plus en plus souvent dans les bouchées double langage des ministres: il faut que chacun puisse consommer de la culture. Arrêtons-nous une minute parce que l'expression n'est pas anodine.

Il y a dans le concept de consommation, l'idée du passage. Je mange, j'avale et pour le reste je vous renvoie à l'expression chère à Pierre de Coubertain: l'important c'est de partir pisser, voire plus… Bref, la chose avalée vous fait plaisir au palais, vous donne éventuellement une idée de satiété et puis basta: éli-mi-nez!

C'est donc une vision de la culture comme "avoir" et pas comme complément de l'Etre. Or, la culture n'est pas quantitative, elle est qualitative en ce sens qu'elle fait grandir l'être. L'érudition pure est quantitative. Mais lorsqu'elle est bien choisie, elle vous améliore qualitativement parce qu'elle vous apporte des structures nouvelles de raisonnement, de pensée, de vision du monde.

Oui mais voilà. La culture qui mène à l'Être est un produit à faible valeur et faible taxe ajoutées. Il est donc bien plus intéressant d'en faire un produit commercial, un produit qui se contente de l'Avoir… Les commerçants ont groupé dans le même fnac les livres de Kant et les disques de Johnny Haliday. Culture! Appellation jamais contrôlée d'origine… Le même terme d' "auteur" étant utilisé pour le créateur de la Recherche du Temps Perdu ou celui de la Danse des Canards, il fallait le protéger!  En fait, il ne s'agit que de protéger le commerce des multinationales qui s'enrichissent en vendant la corde de Marx pour les faire pendre. On trouve ainsi la promotion de nique ta mère et autres incitations œdipiennes ou non dans les "œuvres" de ces "auteurs".

Et voilà, la boucle est ainsi bouclée. La culture devenant n'importe quoi, on peut la consommer et donc en faire un produit commercial.
Et si ça ne vous plaît pas, c'est le même prix!

C'est pourquoi je suis contre la loi HADOPI, contre la protection de ceux qui ruinent l'idée même de culture en en faisant un produit de consommation. Qu'importe que les "majors" disparaissent. Ce sont des vendeurs de plastique et rien d'autre! Si le plastique n'est plus nécessaire pour vendre de la musique, tant pis pour eux et basta! Et je compte bien sur internet pour ruiner une mauvaise pratique qui s'est installée et qui nous tue la Culture Être au profit de celle de l'Avoir!

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lang, bozar, barbarie, culture, albanel |  Facebook |

20/08/2009

Aide à la délinquance

Aide-délinquenceL

 

                          Chers amis truands, je sais que la vie est dure en ces temps de crise. Je vais donc essayer de vous aider pour que vous ne soyez pas les oubliés du renouveau.

Je m'adresserai d'abord à nos amis pédophiles. Les anciennes techniques sont dépassées. Par exemple, ouvrir son manteau sur un corps nu à la sortie des écoles est actuellement devenu risible et caricatural. Ça ne marche plus. D'ailleurs, les gosses ont vu d'autres horreurs que vous à la télé. Non, fiez vous plutôt aux gens ouverts et bien pensants qui travaillent pour vous dans la politique. Présentez vous à la sortie des écoles avec une robe noire jusqu'aux pied et une burka. Vous repérez un enfant et hop! sous la robe noire. Puis vous disparaissez sans laisser de traces. Pratique, non? Et aucune camera ne pourra vous repérer. D'ici qu'on force les gens qui portent la burka à porter une plaque minéralogique pour identification… Vous avez de quoi voir venir. Merci? Merci qui?

Venons-en ensuite à nos amis truands habituels. Voilà, je vais vous donner un bon truc pour dévaliser les voitures. C'est assez simple, vous allez voir. Un peu comme le lion qui attend que la gazelle vienne boire, vous rodez dans une rue à parcmètres. Vous repérez une petite dame bien mise qui vient de se garer et qui s'en va chercher un ticket  de parcmètre. C'est joli à regarder, donc vous vous ennuyez pas. La dame prend son ticket et vient le poser délicatement sur son tableau de bord avant de prendre le large. A vous de jouer. Vous vous approchez, vous regardez combien de temps-argent elle a mis dans l'horodateur… Deux heures? Parfait! Vous pouvez y aller, elle va pas revenir bien vite. Vous avez le temps de démonter sa serrure et même de le faire faire par un serrurier -c'est plus cher parce qu'il faut compter le déplacement mais je vous le recommande parce si la voiture hurle tout le monde sera rassuré et les flics ne soupçonneront pas un serrurier- et puis vous vous servez dans la voiture: portable, courses précédentes, etc… Le flic et le serrurier vous diront d'ailleurs: vous avez eu de la chance qu'on vous les ait pas volés! J'imagine votre air pensif…

Si, en revanche, la dame n'a mis qu'un quart d'heure, méfiez-vous. Si elle a mis une heure, ça vous en donne une demi. Il faut toujours prévoir de la marge. Mais le parcmètre est votre meilleur allié. Ça a été conçu pour voler! Pour ceux qui les exploitent et pour vous, ami délinquant.

Voilà, chers amis truands, j'espère que ceci vous aidera à développer vos affaires durant l'été. Je fais ça par pure bonté pour ceux qui vivent difficilement.
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : burka, delinquance, parcmetres |  Facebook |

08/08/2009

Nostalgie magasin

NostalgieL

 

                                    Je me suis réveillé ce matin avec la nostalgie des magasins qui n'avaient pas tout. Vous entriez pour demander un disque de Mozart par Grumiaux et… manque de bol, il n'y était pas. Mais le commerçant qui vous disait "ça doit rentrer…"- on n'en savait pas plus-, ajoutait: "mais vous avez déjà écouté ces concertos par Augustin Dumey? Parce que vous savez, il a été son meilleur élève"! Et vous découvriez un autre grand interprète. Avec bonheur. Et puis, le sachet était en papier qui détruisait même pas les forêts. Il vous faisait écouter aussi…

J'avais un disquaire qui me connaissait bien mais qui avait peu de temps avec l'affluence des clients. Il me disait "tiens, je t'ai préparé ça. Il me tendait une pile de 33 tours en ajoutant "écoute les chez toi et tu me rends ce que tu n'achètes pas". Je suis soigneux, je  survolais les disques et je les lui rapportais en conservant ceux que j'achetais. Super! Et j'ai jamais copié un disque non acheté!

Je connaissais bien un petit libraire. Je passais chez lui tous les vendredi soir en sortant du bureau. Lui ou moi allions (c'est lui qui avait commencé) chercher une petite bouteille de blanc chez l'épicier allemand des delikatessen d'à côté et hop! on se faisait un apéritif littéraire en faisant attention de pas tacher les livres avec des auréoles de vin! Je découvrais des auteurs, j'achetais des bouquins, tout le monde s'y retrouvait. De temps en temps on réssuscitait un livre oublié dans un rayon qu'on cherchait depuis longtemps. Un peu jauni, mais soit!… Le bon temps!

Essayez tout ça avec les commerçants d'aujourd'hui. Essayez… vous verrez! Essayez d'avoir un conseil brico ou de cuisine dans un supermarché… Là, tout est zéro défaut. Emballé. Scellé. date de péremption. Raisonnements algorithmiques. Les livres pas vendus sont renvoyés au pilori avant de jaunir. Les sacs plastiques vous scient les doigts. Quant à vous faire confiance si vous avez oublié votre portefeuille, n'y pensons même pas. Ces gens là vous voient tous les jours comme si c'était la première fois. Mais ils vous cassent les burnes avec du commerce équitable en faveur des Pygmées tout en étranglant les agriculteurs d'ici, que moi je serais agriculteur, j'irais m'installer en papouasie pour qu'on me respecte enfin et qu'on me paie équitablement!

Ouaip… les magasins d'aujourd'hui sont aux commerces d'antan ce que les eros centers sont au romantisme…

02/07/2009

Ecologie du papier…

feuilles-WC-L

 

                            Y a un truc que les gens n'ont pas bien compris, lors des dernières élections, quand ils ont voté en masse pour les escolos. Je vous zesplic.

Pour le moment les ecrolos poussent le son du chant des petits oiseaux et utilisent les étés cycliques chauds pour dénoncer l'usage de votre automobile. Je simplifie mais c'est assez réaliste. On vous dit de baisser votre chauffage d'un degré, d'éteindre vos lampes, puis de ne plus utiliser les lampes à incandescence… ce qui signifie que nous allons bientôt vivre avec cet affreux éclairage simili-néon économique. Et vous triez vos ménagères ordures, belle marquise… Vous trouvez ça logique. Bien sur. Comment voter contre de si belles intentions!?

Oui mais ce que les gens ne voient pas… c'est pas de rouler un peu moins vite ou de se chauffer un peu moins qui pose problème. C'est que cela induit une façon de penser régressive et dépressive. Et je peux donc vous prédire les étapes suivantes!

Ne plus manger de bœuf parce que c'est trop consommateur de céréales, ne plus manger de poulet pour épargner l'économie africaine, ne plus manger de poisson pour protéger les espèces, ne plus boire d'eau minérale parce que les coûts écologiques du plastique et du verre sont épouvantables… Ne plus aller en vacances pour éviter les émissions de CO2 des avions, d'ailleurs les vacances sont un concept petit bourgeois dont vous revenez moins malins que vos mélanomes…

Il va falloir porter des chaussures en toile de babouche recyclable parce que s'il y a moins de bœufs… moins de cuir… moins de chaussures! Mathématique! Et pas question de les faire en plastique, évidemment! Ni en tissu cousu par des enfants dans des étables "non équitables". Tout sera comme ça. Je vois dans votre regard que vous ne me croyez pas.

Tiens, le papier… on le recycle, d'accord, mais un de ces jours il sera interdit d'en fabriquer. Justifications: tout est sur écran désormais. Et puis le papier abat des forêts et pollue l'environnement par sa fabrication et sa destruction! Bon, ben je termine ce papier en pensant au vôtre, surtout si vous me lisez sur votre portable bien assis dans votre… enfin, vous voyez ce que je veux dire. Ça vous manquera, le papier non?… Et bonne chance avec votre écran plat!
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/06/2009

Grosse déprime…

Grosse-déprimeL

 

                                            J'ai peut-être eu l'occasion de vous dire que j'ai une fille géniale qui travaille et vit à Paris avec mari et trois enfants. Nous l'avons élevée convenablement, avec des valeurs, de l'altruisme, notre culture et tout et tout. Elle est dynamique, jolie, gère sa vie de façon parfaite, elle  a une fonction d'envergure fondée sur de bonnes études et a même obtenu 17 en philo au bac. Une jolie note!

Oui, eh bien, elle a du perdre des pièces et boulons depuis lors parce que ce qu'elle vient de me dire m'a effondré pour pas mal de jours… Je vais demander une prescription double dose de Prozac à mon rebouteux. Je vous zesplic.

Bien que de famille catho, il y a longtemps que mon père a considéré que les agissements des papes, curés et autres nonnettes qui ont subtilisé l'installation de radiographie de mon grand-père… ajoutés aux découvertes de la science, justifiaient que l'on soit de culture chrétienne et de ses valeurs mais plus de ses bondieuseries. En d'autres termes, je ne vais plus à la messe, je ne crois plus vraiment en l'existence de Dieu même si je trouve que les évangiles sont une belle œuvre humaine altruiste et surtout, Amadeus ne se confesse jamais des bêtises qu'il peut dire. J'en ai trop de plaisir! Si je suis damné, vous le serez avec moi pour m'avoir lu de votre plein gré et on va se marrer ensemble en enfer.

Mais vous savez comment ça va, on continue à baptiser les enfants pour les dragées et à se marier à l'Eglise pour si jamais ça pouvait augmenter les chances de survie du couple au-delà d'une chance au grattage et une autre au tirage… Superstition ou prétexte à robe blanche?

Cela dit, c'est pas mal un beau mariage. Et ma foi, même si j'ai plus la mienne, c'est quand même notre culture et ses traditions. Raison pour laquelle ma dernière petite fille de 13 mois sera baptisée au mois de juillet. Jusque là je hausse les épaules mais si ça permet de bien manger et de réfléchir à sa propre éthique…

Et là, aujourd'hui pas plus tard qu'il y a vingt minutes en pleine arrivée des 24 heures du Mans… ma fille nous annonce au téléphone qu'elle a trouvé une belle idée pour simplifier le repas de baptême et le rendre sympa… Un grand mechoui… Etonnez-vous après ça que mon petit fils qui ne voulait pas manger son repas de midi ait prétexté qu'il faisait… le ramadan! Pauvre Europe… Un méchoui pour un baptême… Tssss   *;->)

Au mois de décembre, j'avais suggéré que les baptêmes soient comme les traitements du sida: trithérapie: catho, musulman, autre… Je crois qu'on y est!

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bapteme, mechoui, pauvre europe |  Facebook |

20/06/2009

Do it Yourself…

Do-it-yourselfL

 

                               Ya un truc qui m'inquiète, je vous zesplic. Dans le temps, un gars qui gagnait bien sa vie avait une servante pour lui faire à manger, faire son lit et nettoyer, un jardinier, un chauffeur, une secrétaire, etc.

Ensuite, avec le progrès la servante a été remplacée par un livre de cuisine et une bouteille de Mr Propre. Débrouillez-vous! Pour la voiture, pareil, vous n'avez qu'à conduire. Idem pour le jardin: à vous de tondre l'enfer vert. Puis, les travaux dans la maison… Monsieur Bricolage et Black and l'éclair. Débrouillez-vous! Au supermarché, scannez vous-même vos achats! Au bureau, vous n'avez qu'à taper votre courrier vous-même sur votre ordinateur, adieu la force de frappe de la secrétaire…

Jusqu'où cela s'arrêtera-t-il? Tout devient de plus en plus cher vu que les charges de tout professionnel (je déteste le mot  travailleur qui est une terminologie marxiste… Comme si les autres étaient des rienfouteurs…) deviennent impossibles à payer par ses clients…

Eh bien c'est très clair. Les technologies évoluant et la sécurité sociale étant ruinée, "plus on avance, plus elle recule"(1) comment voulez vous… bref, bientôt vous aurez un kit black and decker pour vous réparer les dents, Wikipedia Santé vous permettra de vous diagnostiquer et Facebook vous mettra en rapport avec un ami rebouteux, vous ferez l'énergie de votre voiture avec vos capteurs solaires (taxés au jour de soleil…) et votre papier ou votre plastique en recyclant directement vos déchets que plus personne ne viendra chercher. La Santé Publique aura par ailleurs déterminé que les relations sexuelles sont peu hygiéniques, ce qui vous contraindra… oui, là aussi: do it yourself. Et tant pis si vous bricolez…

Bref, vous ferez tout vous même. Sauf une ou deux choses: le vote démocratique sera assuré par les machines du loto qui vous feront un bulletin de vote aléatoire. Plus besoin de réfléchir ni de lire les numéros de dossards des polytocards! Plus de problème de choix. Un choix d'ailleurs inutile puisque tous les programmes se seront rejoints: taxe, écolotaxe, bagnoletaxe, que demander de plus? Pour le boulot aussi: plus besoin de travailler, il n'y aura plus de travail. Là c'est vous qui aurez été remplacé par quelques machines, cette fois… Et la boucle sera bouclée!

Pas mal, le futur, non?  *;->)

 

1 VANPYRE Jules, La Vie Sexuelle des Pygmées Sado-Maso dans l'Allemagne du Bauhaus, Kinshasa, ROTE & FERDUM, 1954, Vol 7, p 674

04/06/2009

Le lynchage du 7 juin prochain…

LynchageL

 

                                 Jean Teulé publie un livre sur Alain Demoneys "Mangez le si vous voulez" (Julliard, 2009). Il raconte l'histoire d'un jeune-homme périgourdin, sympa, intelligent et serviable qui un jour de 1870, s'en va au village voisin pour acheter une génisse. "Au prétexte d'une phrase mal comprise et d'une accusation d'espionnage totalement infondée, six cents personnes tout à fait ordinaires vont pendant deux heures se livrer aux pires atrocités" sur ce jeune homme en le prenant, alors qu'ils le connaissent, pour un Prussien… Or la France est en guerre contre la Prusse.  Après un chemin de croix christique de 13 étapes il finira lynché et même… mangé. Personne ou presque n'a tenté de s'interposer et le Maire, impuissant devant la foule, a eu cette réponse de Pilate: "mangez-le si vous voulez".

Le lendemain, la gendarmerie est arrivée et les six cents personnes du village se sont réveillés avec la gueule de bois… "Nous étions pourtant des gens bien". Ils ne comprennent pas ce qui leur est arrivé, quelle folie collective a bien pu les mener à une telle horreur. Une vingtaine de personnes seront condamnées aux travaux forcés et sept d'entre eux à la guillotine.

Tout ça ne peut plus se passer, n'est ce pas! Non. Sauf qu'il y a quelques années, les honnêtes et talentueux pâtissiers et chocolatiers Nihoul à Bruxelles, ont été ostracisés par le peuple… pour la seule "raison" qu'ils portaient le même nom qu'un type qui avait téléphoné quelques fois à Dutroux, et donc assimilé à tort au monstrueux pédophile. Un camionneur a même défoncé la façade… Ces gens ont été ruinés. Lynchés par la bêtise populaire. Oui oui, les gens que vous croisez dans la rue… Simplement. Le type en camion que vous croisez… Des Dutroux, il n'y en a pas à tous les coins de rue. Mais des gens normaux comme vous et moi… enfin surtout vous, parce que normal, moi… Mais c'est pas le sujet. Avec l' Allemagne, Hitler a lynché l'Europe. Folie collective.

Voilà pourquoi, même si je vous trouve sympathique, je vous regarderai toujours un peu comme capables de me lyncher… Oh, ne vous vexez pas, la première personne dont je me méfie au monde c'est moi! D'abord! Il faut toujours se garder sous surveillance soi-même… La bête est toujours prête à réveiller le connard qui sommeille en nous aussi… D'ailleurs, vous remarquerez que le peuple va voter écolo aux prochaines élections d'après les sondages… Et il va nous relyncher l'automobile et nous re-pourrir l'existence! Faites attention où vous mettez des pieds et des mains pour que les urnes nous cassent pas les burnes.  *;->(

http://www.bibliosurf.com/Mangez-le-si-vous-voulez

30/05/2009

Calculez votre QI avec Télémoustique!

QI-télémoustiqueL

 

                           Vous êtes inquiet? Vous n'avez jamais voulu connaître votre QI? Je me mets à votre place. Si jamais vous arrivez à une moyenne de 100… bof… et si c'était moins encore… 90…, 80…Non, là vous auriez un képi bleu depuis longtemps et vous sauriez. N'empêche, si vous me lisez il y a déjà de quoi être inquiet… Même sans képi.
Evidemment, si inversement votre QI était très élevé, beaucoup plus que ce que vous laisse supposer vos complexes, ça vous déprimerait peut-être en pensant à tout ce que vous n'avez pas réussi… Bref, c'est délicat.

Et puis c'est cher… Sauf si vous utilisez une méthode simple pour laquelle vous allez devoir acheter un télémoustique des programmes télé. Ça coûte deux euros ou quelque chose comme ça et vous allez être rapidement fixé. Je vous guide…

Voilà, vous prenez une journée télé au hasard. Si vous regardez la télé le matin, veuillez laisser votre nom et adresse confidentiellement, je transmettrai aux services psychiatriques qui sauront quel institut vous recommander. Mais revenons au sujet.

Si vous regardez la tranche 14-18H vous disposez d'un QI de 80. Oui, je sais, c'est pas beaucoup mais pour vous rassurer, dites vous que le chien est à 60 et qu'il arrive à vivre convenablement et même à élever ses gosses.
Si vous regardez la tranche horaire 18-20 heures, surtout sur TF1, vous enlevez 5 points.
Si vous regardez les infos dans la tranche 19:30-20-30, vous atteignez 100 de QI! La moyenne! Pas maaaal! Bravo!
Si vous regardez la tranche 20-22:30 vous êtes toujours dans la tranche 100-105. Mais rassurez-vous, c'est la majorité. Vous êtes normal, vous devriez arriver à faire vos courses chez Balhaize sans assistance.
Si vous regardez la tranche horaire 22:30-01 H vous avez un QI plutôt supérieur qui peut aller de 110 à 125. Avec ça vous êtes capable de replier une carte routière sans trop vous tromper.
Si vous regardez entre 01H et 06H c'est que vous vous êtes endormi devant la télé. Ça sert à ça d'ailleurs. Le QI revient à votre température nominale prise dans l'anus selon Desproges: 37,2…
Oui, me direz-vous, mais où sont les gens qui ont 130, voire plus…? ben ils regardent pas la télé, tiens! C'te question!  *;->)


18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : television, qi, telemoustique |  Facebook |

09/05/2009

Evoluons…

EvoluonsLL

 

                            Vous avez vu l'orthographe? Fini. Aux orties! Encore un de ces vieux trucs dont on ne savait plus qui faire. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'en voudrai jamais à quelqu'un d'avoir une orthographe faiblarde. A chacun sa vie et ses difficultés. Il n'y a donc pas de mépris… sauf peut-être pour les ingénieurs qui eux, n'ont pas de circonstances atténuantes… L'un d'eux m' a quand même écrit qu'il voyait des gras de ciel à New York… Ça laisse songeur.

Oui, ben de toute façon, maintenant il ne va plus devoir s'en faire. On vient de réformer tout ça. L'orthographe ne sera plus une cause de divorce entre un prof et son élève. Notez, si je peux me permettre, qu'il y a des élèves nuls qui ne récoltaient un point sur 20 que parce que l'orthographe était bonne… Là, cette possibilité tombe à zéro, désormais. Et puis, qu'est ce qu'on va faire des correcteurs orthographiques qui vous corrigent vos mots pendant que vous tapez? Comment les désactiver? Vous savez vous? Vous pouvez m'aider?  Et les codes du savoir-vivre? Ça vous ringardise! Vous avez l'air de sortir d'un autre monde. Regardez à quoi on voit que les vieux sont vieux, hein? Oui, c'est ça: ils sont hyper-polis et donc hyper-hypocrites!

Donc, après la disparition des livres scolaires au profit des polycopiés et des classeurs aux anneaux déglingués, après l'élimination du latin et de la lecture par syllabes, après l'abandon des punitions corporelles (je rappelle que même les chats mettent des petites raclées à leurs gosses et qu'ils sont très bien élevés…), après l'abandon de l'uniforme, la suppression de l'orthographe, qu'est ce qui reste à régresser?

Si vous me demandez mon avis, je dirais… voyons… les quatre opérations. Additionner, soustraire, multiplier, diviser… tout ça n'a plus aucun intérêt puisqu'on a des calculettes pour faire ça. D'ailleurs, pourquoi apprendre à écrire. On a oublié la calligraphie il y a bien longtemps. Sans que cela ne nous change quoi que ce soit. On pourrait tout aussi bien abandonner l'écriture manuscrite cette fois. On a des claviers pour ça! Et bientôt des systèmes de reconnaissance vocale! Et le code de la route? Ce n'est plus utile avec les radars et casse vitesse.

Il y en a des choses à supprimer pour devenir plus évolués, vous trouvez pas?  *;->)

30/04/2009

Le siècle des extinctions

Siècle-extinctionsL

 

              Il a fallu cent mille ans pour passer de quelques centimètres de coupe   à des mètres de tranchant à partir d'un même caillou de silex. Puis, les choses allèrent plus vite.

Le génie de l'Antiquité a inventé jusqu'au verre, la philosophie, la démocratie, les bains publics, la bibliothèque d'Alexandrie et observé la rotondité de la terre…

Et puis ce fut l'obscurantisme du Moyen-Âge. La période sombre de la chasse aux sorcières et l'oubli, avec la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie vers +400, du Savoir humain. Tout était à refaire avec l'Eglise dans les pattes… Les dogmes remplacèrent la Science jusqu'à ce que la Renaissance retrouve quelques principes antiques qui fascinèrent. Tout redémarra. Mais l'Eglise veillait… Galilée et surtout Giordano Bruno passé au bûcher en 1600 pour hérésie, en firent les frais. Mais le "mal" était fait et les idées commencèrent à évoluer.

Au XVIIIeme, les grands philosophes prirent des libertés avec les dogmes, Mozart tourna le dos à son prince-évêque pour devenir indépendant, Diderot diffusa les connaissances avec l'Encyclopédie.
Les Sciences et les rapports sociaux se développèrent dans un sens qui permit l'éclosion de notre société moderne. C'est ce que l'on appelât le Siècle des Lumières qui permit tous les développements sociaux et économiques du XIXeme et du XXeme siècles.

Et puis voilà que… bardaf, c'est l'embardée! Le retour des dogmes avec les Talibans et les écologistes quand ce n'est pas le Pape qui revient avec son obscurantisme… On peut trouver tout ça très bien. Néanmoins ça introduit un climat de culpabilité et de régression flottant… Le progrès devient hérétique… Pratiquez l'abstinence, laissez votre voiture au garage, éteignez vous éclairages, coupez votre chauffage, éteignez vos appareils en veille, arrêtez l'eau quand vous vous brossez les dents, veillez à consommer moins de yaourt dont le bilan écologique est désastreux… prenez les transports en commun, roulez à vélo, … et les conducteurs  de 4X4 seront bientôt conduits au bûcher.

Bref, après le siècle des Lumières, on est passé à celui des extinctions! Un nouveau Moyen-Âge?   *;->(

ps: libre à vous de vous pourrir définitivement l'existence en votant écolo aux prochaines élections…

06/04/2009

Le peuple va leur péter la brioche…

Peuple-briocheL

 

              Le peuple n'a plus de pain? Qu'il mange de la brioche… Vous vous souvenez de cette phrase attribuée à Marie-Antoinette, épouse du bientôt ci-devant Louis XVI ? Oui, il a eu quelques soucis pour garder la tête sur les épaules. Que voulez-vous, ces gens là avaient perdu tout contact avec la réalité. Des intellectuels les avaient sapés et ils auraient du avoir la puce à l'oreille mais non… Ils n'ont rien vu venir.

Alors ils ont largement profité de leurs stock options, primes de médiocrité et autres parachutes dorés pour se vautrer dans la volupté avec leurs gros cigares, Mercedes longues, clubs élitistes et autres velours pour l'amour de péter dans la soie… Plus on échoue, moins on sera pauvre chez ces gens là, Monsieur…

Ici aussi, des intellectuels comme Alain Minc par exemple leur disent "attention… le peuple a les nerfs à fleur de peau". Non non, rien n'y fait, tous les jours s'ouvrent de nouveaux parachutes dorés dans notre ciel d'orage. Ils se balancent agréablement dans les nuages en costume trois pièces de chez Folon et se laissent choir sur les arcs en ciel sans même tirer sur leurs suspentes pour éviter la guillotine qui les attend en bas.

Parce que le peuple en a assez! Les femmes seules qui élèvent des enfants avec le smic et qui n'arrivent pas à obtenir 0,6% d'augmentation après une année d'efforts, ne parviennent plus à trouver des justifications éthiques aux parachutes dorés. Jusqu'à présent elles voyaient leur pauvreté comme le résultat d'une morale dans laquelle ceux qui sont plus travailleurs ou intelligents gagnaient forcément plus. Avec les primes et parachutes actuels, elles réalisent qu'il n'y a pas de morale mais seulement des rats autour d'un gâteau. Eles croyaient qu'avec des efforts  leurs enfants pourraient accéder à une meilleure vie grâce à l'escenseur social moral… mais les jeunes diplômés cherchent des petits boulots…
Jusqu'ici elles pensaient que les grands patrons recevaient de l'argent à hauteur de ce qu'ils valaient… Mais la crise a montré que beaucoup étaient parfaitement incompétents sur l'essentiel! Si bien que ce n'est pas le montant du parachute doré qui est contesté mais tout le système de consensus social qui vole en éclats.

Dès lors on peut s'attendre à ce que les réactions populaires soient de même nature: déflagration sociale qui fera péter les brioches pécuniaires aussi sûrement que les bulles financières. Les Louis XVI et toute la noblesse enfarinée pendus au bout de leurs parachutes pourraient bien se retrouver guillotinés au sens vrai du terme à l'arrivée… Je crois qu'ils n'ont pas encore compris la gravité de la situation et qu'ils devraient commencer par réviser leur Histoire…

PS: je ne parle évidemment pas des créateurs d'entreprises, patrons de PME, etc. mais des grands patrons issus de la finance et qui gèrent uniquement les tableaux de bord financiers au mépris du reste…

27/03/2009

Recherchons coupable…

Recherchons-coupablesL

 

                            Drame. A la sortie du match, une bande de joyeux drilles a cru bon de prendre un raccourci par… la voie de chemin de fer… et … Ben oui, le train arrivait et il y en deux mourus! Personne ne comprend comment ils sont arrivés sur les voies vu que c'est grillagé partout mais … mourus!

Et dans ce cas là, qu'est ce qu'on cherche? Un coupable! Ça peut pas être les mourus puisqu'ils sont mourus. Paix à leur âme. Et c'est pas très animé comme procès, avec des absents. En plus, ils ont toutes les caractéristiques de victimes au sens éthylique ou plutôt au sens étymologique, voulais-je dire, du terme: mourus, supporter de foot, travailleurs… 

Oui mais dites, on a besoin d'un coupable, non? La fatalité n'existant plus et la victime étant victimisante une fois pour toutes de chez toutes, comment faire? Les vendeurs d'alcool? Oui, mais si les analyses révèlent qu'ils n'en ont pas consommé, ça la fout mal. Les fabricants de grillage qui auraient fait trop léger? On approche peut-être… La SNCF qui fait des pare-chocs trop durs pour ramasser délicatement des piétons à 120 km/h? Ah… bonne idée, ça. Un manque d'éclairage sur la voie? Qui sait? Ça chauffe… Ou alors un défaut de signalisation. Est-il suffisant de dire "attention, il y a danger de mort à se rendre sur les voies"? Pas assez suggestif? La typographie était-elle suffisamment agressive? Le graphiste aurait-il fait son travail à la légère? On brûle? Et le conducteur, dans le fond? N'était-il pas ivre? Ou trop fatigué pour avoir travaillé 36 heures au lieu de 35? Son examen ophtalmologique était-il encore valide? Quant aux victimes, elles sont formelles: on était sur les rails mais on ne les a pas remarqués qu'on étaient dessus… Et on n'a pas entendu le train arriver… Oubliée l'eau ferri… ferrée… ferrigineuse… L'enquête piétine, comme vous voyez.

Il est regrettable que tous ces enquiquiquêteurs ne voient pas vraiment clair et se perdent en congelures mentales. Parce que la vraie raison de cet accident qui a privé des familles comme il faut de leurs pères supporters, je vais vous la donner, elle est très simple.

Il suffit de se demander si le conducteur aurait pu éviter les types sur la voie. Difficile avec un train. D'accord. Mais si les types qui ont placé les voies avaient fait un évitement de cet endroit avec les rails, tout cela ne serait pas arrivé! Qu'on me trouve ces couillons qui devaient être ivres morts pour avoir planté des rails tout droit!  *;->)

24/03/2009

Chantez les!

Chantez-lesL

 

                                Si vous avez une bonne idée, une très bonne idée qu'on risque de vous la piquer, vous devez la protéger avec un brevet. Et là vous êtes parti pour les dédales les plus fous et des coûts épouvantables. A renouveler tous les ans… Et attention, pas question de décrire simplement votre idée. Tiens, imaginons que vous ayez travaillé du chapeau et inventé le truc du même nom. Pas question de dire "une protection pour la tête  avec un bord pour protéger de la pluie". Non, vous allez devoir décrire tous les types de chapeaux possibles du béret basque au Sombrero en passant par le melon, le Panama, le bonnet d'âne et dire qu'il peut être boule ou pointu. Sinon…

Protéger ses idées est très difficile. Alors je voudrais aider ici les jeunes inventeurs qui me lisent. Vous me connaissez, je ne recule jamais devant une bonne idée et si je peux faire plaisir…

Voilà: pour protéger votre idée, faites en une chanson. Là, vous pouvez inscrire les paroles à la Société des Auteurs et hop! votre projet est protégé plus surement que si vous aviez déposé un brevet! Eh oui, si vous pensez "nique ta mère", suffit de le chanter et c'est protégé comme patrimoine de l'humanité. C'est pas une bonne idée, ça?

Et puis, vous imaginez un peu les brevets, désormais? Vous imaginez la formule d'un médicament décrite dans une chanson? Bon, ça fera pas un tube à essai ni même à la radio. Mais votre formule est bien protégée. Parce que si un autre essaie de l'utiliser, il va devoir payer gros pour avoir violé une chanson! En plus, vous pouvez faire un canon à plusieurs voix pour décrire les variantes lipophiles ou hydrophiles. Pas con, quand même!

Et vous imaginez toutes les chansons qui passent à la radio avec rien que des descriptifs d'inventions? Allons, la plupart du temps on écoute des chansons dont on ne comprend pas les paroles. Il y a quelques années on entendait une chanson qui disait "C'est Nowel, c'est Nowel, c'est nowel"… et en fait c'était "sail away, sail away, sail away…". Donc c'est pas gênant de pas comprendre les paroles. Evidemment, faut pas que ce soient des descriptifs de produits trop… sexuels ou dangereux. Mais dans l'ensemble ça tient l'eau, non?
*;->)

18/02/2009

La voiture du futur!

VoitureFutureL

 

                            Faisons un rien de prospective. C'est pas tous les jours, surtout qu'on a le nez dans le guidon de notre quotidien. Voilà, je me demande à quoi ressemblera la voiture du futur. Et pour cela, rien de tel que de percevoir dans quel environnement elle se mouvra.

D'abord, la voiture du futur aura de très grosses roues avec de gros dessins de pneus pour amortir le passage des casse-vitesse qui seront généralisés et dont la hauteur sera d'un mètre cinquante. Les roues seront rétractables pour moitié afin de pouvoir prétendre au statut de deux roues, seuls véhicules qui seront admis en vile.

Ensuite, nos voitures fonctionneront sur piles mais des éoliennes sur le toit permettront de récupérer l'énergie dépensée, surtout en décélération. Des pédaliers seront installés aux places des passagers pour l'efficience énergétique.

Les pare-brise seront blindés pour se protéger contre les écologistes verts qui seront devenus très très agressifs, les vitres ne pourront pas être abaissées et des hygiaphones seront présents avec tiroirs mobiles puisque chaque rue aura son péage. Un système de vérins permettra de garer la voiture à la verticale parce que le parking se paiera au mètre dans les rues.

Les sièges seront tous éjectables pour sauver les passagers en cas d'accident. Ils se déclencheront dès que le véhicule dépassera 15 Km/h afin de préserver des vies.

Côté design, la carrosserie sera toujours noire et anguleuse afin de garantir la furtivité des voitures comme pour les avions furtifs qui échappent ainsi aux radars ennemis. Les moteurs seront placés sous la caisse pour ne pas laisser de trace thermique et dans le pare-choc arrière, des leurres (rapidement interdits par la loi) permettront de dévier les missiles déclenchés par les radars automatiques.

Enfin, les voitures seront équipées de cales en bois qui se déploieront sous la carrosserie afin que la voiture puisse rester de longues années sans rouler puisque de toute façon, les voitures ne pourront plus quitter leurs places de riverains… Il sera obligatoire d'acheter une voiture pour faire tourner l'économie mais interdit de l'utiliser. Simple et efficace comme programme!

Allez, j'incite tous les designers automobiles à se mettre au travail… En attendant, il faut supporter qu'on tue l'automobile d'un côté et qu'on la subsidie d'un autre… Allez comprendre…
*;->)

06/02/2009

Enterrons les fées…

Enterrer-feéesL

 

                        Dans le temps, les lignes électriques et téléphoniques étaient apparentes. Je me souviens avoir vu une petite église romane pleine de charme dont le porche était défiguré par un mètre carré de ciment qu'un cornichon avait égalisé sur la jolie pierre pour planter un soutien de ligne… L'électricité était une fée et à ce titre elle avait tous les droits. Un peu comme Nicolas Hulot aujourd'hui pour l'écologie… Actuellement, les lignes des fées téléphoniques et électriques sont pour la plupart enterrées. A tel point que lorsqu'on va dans des pays où ce n'est pas le cas, on est surpris de revoir ces horreurs oubliées.

Dans le temps, quand je me promenais dans de jolies avenues c'étaient de jolies avenues. Et puis sont apparues quelques plaques pour indiquer le nom du village, puis un panneau prioritaire et puis un panneau de limitation de vitesse, puis deux, puis des casse-vitesse et des radars s'il le faut… Aujourd'hui, la signalisation ultrasécuritaire est devenue épouvantable et nous massacre les plus belles avenues comme le reste.

J'emprunte entre les quatre bras et Woluwé à Bruxelles, un tronçon de l'avenue de Tervuren (voulue par Léopold II) qui serpente joliment en pleine forêt de soignes. A l'endroit où les promeneurs traversent cette route, on a vu apparaître quelques bandes blanches sur le sol et un panneau invitant à ralentir. Actuellement, on vous demande de ralentir 800M avant avec des panneaux de chaque côté de la route, multipliés tous les cent mètres et finalement un véritable affichage de guerre avec bandes fluo qui vous massacre tout le paysage autour du passage protégé. Personne à l'administration n'a perçu le ridicule de cette débauche de signalisation. Il y a plus de poteaux que d'arbres… La situation est tellement désespérée qu'un humoriste excédé est allé déterrer un des poteaux et l'a jeté dans un arbre…

L'obsession compulsive de sécurité est en train de nous étouffer plus sûrement que le réchauffement de la planète qui m'a coûté cher en chauffage domestique ces derniers jours, cela dit… La fée sécuritaire est partout au point que nous ne voyons plus combien elle est devenue sorcière. Laide dans le paysage mais laide aussi dans nos portefeuilles, dans les contraintes et mâchoires administratives en tout lieu. Un jour, j'espère que quelqu'un se réveillera et que, à l'instar des poteaux de la fée électricité, nous pourrons enterrer cette fée sécuritaire ensorcelante et respirer à nouveau…
*;->)

05/02/2009

Les sceptres Oscar et César

OSCARL

 

                        Y pas à dire, mais il y a des différences entre les Américains et nous. Je vous zesplic.

Les Américains sont cons. Ils ont un mauvais cinéma et ne font jamais de bons films. Nous, on est géniaux, et on ne fait que des bons films, la preuve: ils se vendent mal au-delà de nos frontières. Mais je suis pas venu pour vous parler de ça.

En fait, je voulais vous parler des cérémonies de remise des prix. Aux Etats-Unis les primés reçoivent une statuette qui représente un homme debout dans une position majestueuse: l’ Oscar. Chez nous, ils reçoivent une représentation symbolique de l’état de la culture et de la politique…: une compression de boîtes de conserves, le César. En or quand même, faut pas rigoler! Quand les femmes de ménage ne les jettent pas par erreur, certains comme Eddy Mitchell vendent le leur aux enchères!

Ensuite, les présentateurs sont des légendes du cinéma américain. Chez nous, ce sont deux présentateurs d’émissions de variétés qui sont pressés d’en finir, ils ont un métro à prendre à cause de la 605 qui fait des soucis. Aux Etats-Unis, les gens qui gagnent un prix en sont fiers et le montrent à tous en jubilant sans bouder leur bonheur. Chez nous, le gagnant s’excuse, suggère que c’est con mais qu’il le prend quand même et pour rassurer tout le monde, dit du mal du ministre et du Système et dit qu’il s’en fout parce que de toute façon, il l’a pas mérité et que personne peut comprendre son film.

Aux Etats-Unis, le silence se fait et le gagnant dit combien ça lui fait plaisir, il remercie l’assistance et son équipe pour lui avoir permis de vivre une merveilleuse aventure. Il a un mot d’humour et se retire dignement. En France, le gagnant doit affronter les intermittents du spectacle qui font du raffut, montent sur scène avec la demi-complicité des présentateurs (quand celui-ci n'est pas bourré comme Delarue l'autre jour à la remise des Globes de Crystal) et font un discours semi-communiste sur la situation. Puis, le gagnant parle de ses émotions qui sont en train de lui exploser l’ADN là au moment où il vous parle et, les yeux humides remercie sa maman, son papa, sa femme, son psy, son patron et ami de toujours, les financiers qui ont cru en lui malgré ses conneries, ses enfants, son chien, sa crémière et le perchiste du son qui est un ami de toujours et sans lequel….

Aux Etats-Unis ils sont rétrogrades et bêtement habillés avec des smokings et de jolies robes. Chez nous, ils sont pour la plupart mal rasés, habillés Fashion Victims issu du bon goût de chez nous et ils ont du se débarrasser de leur cravate vu que la courroie de la pompe à eau de la 605…… Mais le pire… c’est que les Américains, font plein de films qui se vendent universellement et gagnent de l’argent alors que nous faisons du comique de groupe invendable au-delà de la francophonie. Même que pour vendre aux Etats-Unis ils ont du engager des pingouins comme acteurs. Et ils ont eu un prix! Aux USA!  La Marche de l'Empereur…
Vous imaginez les Pingouins en pingouins remerciant les phoques qui se marrent comme des baleines?


Pauvre culture francophone… son Panthéon traîne décidément sur ses chaussettes…
 *;->)

23/01/2009

A bas le sport!

A-bas-sportL

 

                            Ecartez vous, je vais rugir. Déjà quand j'étais gosse, je me footais du ballon rond comme de colin tampon. Je papotais avec des copains dans la cour de récré mais on s'attrapait des ballons dans le g… ce qui me rendait fou furieux.

Après ça a été mon frère qui écoutait ce braillard de Luc Varennes qui commentait des matches de foot sur le téléviseur en s'étranglant.  Un comble! Puis il suivait le tour de France avec ces suceurs de roue et de fesses qui s'exprimaient comme des primates à pédales. Puis il y a eu les jeux olympiques et des obsédés du centième de seconde qui gâchaient leur vie et leurs muscles à coups d'anabolisants. Et la réponse de l'entraineur est-allemand à un journaliste qui s'étonnait que sa nageuse avait une grosse voix: et alors? Elle est pas ici pour chanter mais pour nager!… Ou cet entraîneur de foot qui déclarait sérieusement: c'est pas de sens qu'on aille en quart de finale si on ne peut pas arriver en huitième de finale…

Maintenant c'est autre chose: le foot sur Europe1, le sport sur toutes les chaînes, et les myriades de désœuvrés qui écoutent et regardent des commentateurs débiter des banalités à longueur d'interview. J'en peux plus. Je sature complètement. Mais comment se débarrasser de cette nuisance sonore, de cette réduction de la taille encéphalique?

Un jour que j'étais assez déprimé, j'ai essayé de regarder en me disant que j'allais me passionner. Je me suis passionné, c'est vrai: c'était un match au Heyzel où les hooligans ont tué un paquet de malheureux italiens… Une autre fois, toujours déprimé, j'ai décidé de flinguer mon cerveau en regardant un match de foot. Je l'ai dit à mes lecteurs: ce soir je me suicide en regardant un match de foot. Eh bien, il s'est trouvé un débile pour me demander ce que je voulais dire! Je lui ai demandé s'il se fichait de moi ou s'il était à fond les manettes de ce qu'il pouvait faire intellectuellement. Il a encore moins compris… Pierre Desproges disait d'ailleurs que les footballers avaient un quotient intellectuel égal à leur température annale!

Non, franchement, le sport c'est bien tant que ça lutte contre le cholestérol, mais même là je serais enclin à penser comme Churchill à qui on demandait la clé de sa longévité et qui répondit: "no sport".  *:->)

17/01/2009

Les dégoûtés…

DégoutésL

 

                                                Vous achetez un paquet de clopes et on vous dit en typographie énorme (par rapport aux clauses des compagnies d'assurances qui, elles, sont écrites en minuscule…) que fumer tue. Bientôt aussi sur le vin… Et sous les spots de télé pour des chocolats: manger sainement, évitez les graisses, etc. Bref on vous casse votre plaisir de vous consumer en tant qu'être vivant pour éviter que votre "coût social" n'entrave les grands projets d'Etat pour votre Bonheur idéal: protection, taxation, sécurisation…

Mais dites, vous avez déjà réalisé à quel point nous étions entrés en régression de tout ce qui fait la vie? Réduire votre consommation de flagollets pour éviter que vous émissionniez du CO2… idem avec votre chauffage, votre auto et même votre cheval qui pète pas que la santé…

Mais il y a pire! Je rencontre un ami qui s'occupe des taxes communales et qui me dit, consterné, qu'il se fait eng… à longueur d'année par les malheureux tondus du fait de la goinfrerie fiscale des élus qui veulent se faire bien voir et n'ont pas de courage politique… Mais il exécute le citoyen parce qu'il faut bien vivre… Allez lui en vouloir!
Un ami scientifique m'avoue que si lui ne fait pas les recherches dans son domaine bactériologique qui conduit à la fois au capitalisme effréné des entreprises pharma et à un apport certain à la guerre bactériologique… un autre le fera. Il préfère donc le faire lui-même…  Un ami cadre est désespéré et consterné par ce qu'il fait comme manipulations des esprits avec le marketing. Un ami lobbyiste du sel est très conscient du mal qu'il fait pour la santé mais se fâche quand on en parle et préfère protéger SES enfants contre le sel… Un autre est ouvrier dans le tabac… mais si c'est pas lui c'est un autre… Un fonctionnaire de l'Etat est consterné par ce qu'il fait. Un banquier est écœuré de devoir dire non à des gens dans les ennuis… Un politique estime son adversaire mais ne peut faire autrement que le flinguer chaque fois qu'il ouvre la bouche… Un porte parole politique de mes lecteurs s'avoue dégoûté par les gens qu'il sert mais… Un journaliste sait qu'il fait du mauvais boulot mais il faut bien vendre… Bref, tout le monde est dégoûté mais continue pour le faire à la place d'un autre… ou parce qu'il faut bien vendre et gagner sa vie avec une pince à linge sur les narines… Tous sont dégoûtés mais tous promeuvent et font avancer un schmilblik de plus en plus répugnant… Moi-même avec Amadeus, je me demande…

Moralité: on va dans le mur de façon sure et certaine parce que chacun pousse sur un dangereux accélérateur alors qu'il n'y a plus personne qui maîtrise le volant!  Porterons-nous tous bientôt une étiquette: "me fréquenter nuit aux autres"? Surtout ne pensez pas à ce que je viens de vous dire, vous pourriez passer une mauvaise journée… *;-)

PS: Merci aux votants pour le Macramé… pas tellement en environnement hostile, finalement!  ;-)


16/12/2008

Ce qui me fait vraiment peur…

Vraiment-peurL

 

                        Accrochez-vous, ça décoiffe, ce soir. Je me suis demandé ce qui me faisait le plus peur au monde. Et la réponse est assez perplexifflante…

La première peur c'est la Justice. Un truc aveugle dont on ne sait jamais dans quel sens ça va exploser. On est sur que d'une chose: ça provoquera des dégâts. C'est sans doute pour cette raison que cette profession s'habille et croasse en corbeaux d'un autre temps. Ecrire des lois c'est faire un logiciel, donc introduire des bugs dans le programme humain. Mais c'est encore rien à côté des jugements… Je crois que je préférerais prendre le maquis que de passer dans un tribunal, même avec un excellent dossier en ma faveur! Cerise sur le gâteau, on ne peut même pas imaginer commenter un jugement. Un comble!

La deuxième chose qui me fait peur c'est la sagesse, les gens sérieux qui ont du bon sens. Regardez autour de vous. Tous ces gens dirigeaient les 700 entreprises de la Générale. Benedetti est arrivé un rien essoufflé et le château de cartes s'est effondré… regardez la FN, la sidérurgie belge… tout ça s'est effondré. Regardez la Sabena… Oui, me direz-vous mais la Sabena a été mise par terre à cause de la Swissair… C'est vrai, mais ça renforce ma thèse! Les Suisses sont des gens encore plus sérieux que les Belges! Et ils étaient conseillés par un grand consultant… des gens hyper-sérieux… à la réputation en chocolat massif milka. Regardez enfin la FORTIS, dirigée par des sages qui faisaient partie du mobilier de famille belge: Lippens, le meilleur ami du fumeur de pipe Davignon, ces gens plein de sagesse qui parlent avec des syllabes rebondissantes comme des louveteaux. Fascinant… Et tout ça est connu pour se congratuler entre soi et s'encourager comme des lemmings…

La troisième source de mes peurs c'est les bienpensants qui veulent vous protéger malgré vous et qui se sentent investis de tous les droits: écologistes, socialistes, sécurisateurs routiers,… Les bienpensants me terrorisent. Il n'y a rien qui me fasse plus peur qu'une gentille petite flamande avec des principes religieux, sociaux et familiaux… Elle peut vous envoyez au bûcher! Elle est capable de retourner tout ce que vous êtes, avez dit ou fait et vous conduire à la potence de la vindicte publique. Sans violence… juste en papotant… Ici, il n'est plus question de droit mais de bon droit, c'est terrifiant.

Moralité, sachez que si on ne peut rien contre le Droit, que l'on peut être carrément envoyé au bûcher par le Bon droit… et que je me demande si la sagesse n'est pas l'alibi des plus bêtes, finalement…  *;-0)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : avocat, juge, justice, bien pensant, sagesse, trouille, peur |  Facebook |

27/11/2008

Bon débarras

Bon-débarrasL

 

                Aux Etats-Unis, un Etat prude a voté une loi qui permet l'abandon des enfants afin de réduire les interruptions volontaires de grossesse. Avortement en langage politiquement incorrect… Seulement, vous savez comment ça va, on écrit une loi mais on peut pas penser à tout… et là ils ont simplement oublié de préciser l'âge des enfants abandonnables. Et du coup… des gens rapportent leurs ados! Et ils viennent de loin d'autres états. D'ailleurs, moi-même, je me demande… mon fils de trente deux ans toujours collé ici… Trop tard pour un avortement! Mais pas pour un abandon au Nebraska, peut-être pas! 

Il y a donc des gens qui arrivent au Centre d'Adoption avec leur ado mordeur dans une boîte ou avec une muselière. Guichet, papier à signer et basta! Salut coco, on t'avait prévenu! Si on l'adopte pas dans le mois, il est piqué, je suppose. Ben quoi, y peuvent pas les garder tous!

Vous imaginez la scène familiale? Tu dis encore un mot et je t'abandonne. L'ado ne le croit pas, il vous répond mal et hop, vous le prenez par la main et vlan! L'ado pleure un peu, il hurle depuis sa cage mais ça finit par se calmer avec le gamelle du soir. Et vous, vous en faites un autre mieux réussi avec votre conjoint. Si le centre d'abandon est trop loin ou si vous partez en vacances, vous attachez votre gosse à un arbre dans la forêt et ça vous fait plus de place à l'arrière pour votre planche à voile.

Mais faudrait pas s'arrêter en si bon chemin et comme on peut pas avorter de ses parents, on devrait permettre le tri des abandons: les gosses dans les sacs jaunes, les vieux dans les sacs bruns. Voilà! Pratique, non?  Moi je trouve ça bien cette idée d'abandon. J'ajouterais même des sacs bleus pour abandonner sa femme et des verts pour abandonner les maris. Enfin, l'essentiel c'est qu'on puisse enfin se débarrasser à bas coût de tous ces foutus gosses qui nous pourrissent l'existence et sucent notre jeunesse et puis ces vieux qui font rien qu'à nous casser les pieds quand on voudrait la paix pour la retraite.

Notez, pour mon fils, depuis le temps qu'on le connaît, on y tient, finalement. Mais je me demande… je l'ai vu acheter des sacs de couleur qui m'inquiètent… *:-0(

 

PS: manifestez vous! Vous êtes très nombreux à lire Amadeus… N'hésitez pas à voter, ça m'aide ou à commenter! Merci!

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tri selectif, abandon, societe, humour, rire |  Facebook |

23/11/2008

Les fornithorynques

FornithorynquesL

 

                                    j'en sors plus! je sais plus où donner de la tête. Vous connaissez la dernière? Y a un mec transsexuel père et mère déjà… enceinte pour le deuxième fois. Quand je faisais des bruits bizarres, mon chien se secouait la tête. Là, je fais comme lui! Je me secoue. Je yoyote de la touffe. Je suis pas sur d'avoir bien compris. Allez, on se repasse la bande plus lentement. Un mec… transsexuel… oui, soit… enceinte… Ah… il était DEVENU un mec alors… père et mère… pour la deuxième fois!. Et… il est marié avec une femme. Donc, homosexuel en plus.

Vous trouvez pas qu'il charge un peu la barque, çui-là? Et attendez, il est allé se chercher ses petites graines au brico, je suppose. Bouturé, j'imagine, parce qu'à ce niveau d'inversions on ne parle quand même plus d'insémination…

Vous imaginez la situation des gosses? La déstructuration?… Fête des pères et des mères sur la même personne… C'est quoi le cadeau, là? Une pipe avec en sous-titre: ceci n'est pas une pipe?Vous zallucinez pas, vous? Déjà que son téléphone fait des photos, son appareil photo du film et sa caméra des photos… Oui, c'est ça, pourquoi pas un père qui fait un enfant… pendant que la mère coupe du bois pour l'hiver. Non mais ces gosses ce seront des ornithorynques ou des okapis ou que sais-je, mais ils peuvent être que des croisements entre délires créateurs!

Toutes ces idées se bousculent dans ma tête. J'ai l'impression de vivre en apesanteur. Je vois le plafond à mes pieds et le whisky du capitaine Haddock faire des bulles dans l'espace. Je me sens comme le Chevalier de Montmirail dans les Visiteurs, un genou par terre et implorant Dieu les mains jointes sur son épée! Seigneur, ils sont devenus fous! J'ai beaucoup péché, tu m'envoies un juste châtiment mais entends ma prière et mon désarroi.

Mais le plus grave c'est que ces gens ruinent mon commerce Amadeus. Concurrence déloyale. Comment voulez-vous que j'invente des trucs plus loufoques que ça? Pas possible! D'ailleurs on me traiterait de fou si j'inventais des machins pareils. Eh bien non, plus personne ne réagit… Bon, allez, moi je vais me prendre un calmant, hein, j'en sors plus, là.    *;->0