17/02/2010

Vive les catastrophes!

 

CataL

 

                Je vous l'ai déjà dit, je ne suis pas un gentil. Y a pas de pourquoi, c'est comme ça. Par exemple, il y a des bloggeurs qui vous donnent toutes les semaines une image diva nu pied… enfin pas que les pieds, alors que moi, je vous laisse avec vos deux mains gauches. Ou droites, bon. Peu importe, j'ai lu dyslexique dans le lexique, oh et puis m'énervez pas. Vous me faites usiter des mots que je connais pas assez. Et c'est pas le sujet, je vous l'ai déjà dit dans d'autres sujets au sujet desquels j'étais pas assujetti non plus.


Revenons à ma méchanceté naturelle. Je voulais dire qu'elle n'est qu'appât pour ma rente. J'en vis! C'est vrai, j'adore foutre la m… Je suis un facteur de trouble.  Mais vous savez ce que dicte le thon? Il prétend comme ça que qui aime bien parler châtie bien son langage. Simple, non? C'est pour ça que j'adore quand les choses vont mal. J'adore quand il neige et j'attends avec des lactations aux commissures que le pays soit emmerbourbé. Si je vais au cirque, j'attends que le lion boulotte le con qui secoue son fouet en habit de Tarzan DANS la cage! Quand il y a une catastrophe, j'espère toujours que ce sera la pire, comme en Haïti ou au Tsunami. Mais pourquoi tant de méchanceté ? Pourquoi tant de plaisir à voir le monde souffrir? C'est très simple, je vous zesplic.


Pour le lion c'est clair. Il ne fait pas la différence entre un con et un génie bac plus 12. S'il se délecte à la faim du Tarzan, je suis heureux pour lui. Mais pour les autres catas, c'est par pur idéalisme que je me réjouis. C'est parce que rien ne révèle plus la beauté, la bonté et l'abnégation de nos contemporains que les catstrophes. Tiens, à Liège une maison s'effondre. Douze morts. Du coup, plus de problème linguistique, tout le monde se secoue-re. C'est beau! Ça restaure les valeurs qu'on disait partie à gogonisante! Voyez Haïti. Quand ils allaient "bien", ils pouvaient crever. Maintenant qu'ils ont une bonne cata, on va enfin s'occuper d'eux! Tout le monde y va de son grand coeur. Quand les routes sont propres et seulement cabossées, on nous fait la peau au radar et tout le monde roule comme des goujats. La neige arrive, les pouvoirs publics éteignent les radars, distribuent du café chaud et ça crée des liens!


Franchement, je vous le dis, pour que ça aille bien, il faut que ça aille mal. Et vous voudriez que je pense du mal des catastrophes? *;->)

 

09:30 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : catastrophe, accident, aide, ong, secours |  Facebook |

14/02/2010

Luge déluge…

 

Luge-délugeL

 

           Ça y est, et de un! Un connard de sportif vancouver qui se pète la tronche à 140 km/h en… luge! L'avait pas vu les radars çui-là? Et personne pour lui mettre des casse-vitesse? Ou simplement des trous dans la route comme en Daerdenowallonie?


Attendez-vous donc à ce que demain, un sauteur de trampoline passe à travers le plafond et retombe à 3 km de là… Qu'un poids et haltère laisse retomber ses masses sur le sol et provoque un tremblement de terre de l'autre côté de la planète, qu'un coureur du 100M n'arrive plus à freiner et fasse trois tonneaux dans le public en tuant 30 personnes comme la Mercedes dans les années 50, qu'un lanceur de javelot abatte un satellite GPS par inadvertance, qu'un sauteur à ski se retourne à l'atterrissage et prenne feu sur un hôtel du coin, qu'un patineur explose dans un dodécasalto en tuant du coup la conne qui patine dans ses bras avec sa queue de bunny pointée vers l'arrière sur les fesses… (oui, rien n'est plus ridicule qu'une patinette qui glisse en arrière avec ses fesses ananabolisées pointées vers la victoire…). Et j'ose pas imaginer ce que ces types peuvent faire avec des raquettes aux pieds! Vous imaginez le smash… mellow!


Non mais dites, y aurait de l'anabolisant dans l'air que ça m'étonnerait pas! Tu parles d'une performance! Dans le temps tout ça respirait l'élégance, et le fameux adage olympique: l'important c'est de partir pisss… c'est de partissiper (oui, je çé, c'est voulu). Une honnête luge descendait gentiment la pente avec des petits Nicolas dessus. Aujourd'hui ces saloperies descendent à 140 km/h… On va encore nous bassiner avec la vitesse comme facteur aggravant. Déjà que le sport c'est mauvais pour la santé… Ben oui, mon frère le plus sportif a des problèmes cardiaques et marche avec une canne à 57 ans! Il aurait fait trop de vélo… Ça risque pas de m'arriver. Enfin pas ça… 


Franchement, quel est l'intérêt d'un sport dans lequel vous descendez allongé sur une planche à 140 km/h? Ça lui épargne le coeur. Mais où est le sport? Dans la minute de silence qui a suivi? J'aurais fait une minute de silence et trois dixièmes cinq centièmes, pour le coup. Non, j'arrive pas à y croire. On vit dans un monde de fous. 


Y aurait quelque chose dans l'eau potable de papotable à raconter que ça m'étonnerait pas, tiens.  *;->)

 

02/11/2008

Avis important

Avis-importantL

 

                    Je voudrais vous implorer avec insistance de ne plus m'écrire pour me demander de faire un billet sur le drame de l'otarie qui a glissé sur une frite chez KwikMac et se retrouve aujourd'hui en charrette roulante. Elle fait un procès à KwikMac, distributeur de flasque food. La presse ne parle plus que de ça et vous êtes nombreux (zes) à me demander de faire un papier.

D'abord, on en a déjà tellement parlé que je ne vois pas ce que je pourrais ajouter. Ensuite, je trouve ça peu charitable de se moquer.

Pensez un instant à cette frite à laquelle on avait fait miroiter une grande carrière de star chez
KwikMac. Elle était en grand sur des posters en couleur dans toute la ville! Avec sa taille mince, son bronzage doré, nue mais infiniment belle! On ne voyait qu'elle à côté de ce gros con de hamburger avec son ventre mou et sa bave de fromage et de viande mâchée.

Et puis, la voilà qui tombe par terre et qui se fait écraser stupidement parce qu'une otarie qui regarde pas où elle met ses nageoires pleines de ketchup a glissé dessus. Et splatch… réduite en purée. Fini la carrière de star, les feux de la rampe, la célébrité, le bronzage dans la mayo avec indice de protection. Mourir sur un carrelage ultra-ciré. Je vois pas ce qu'il y a de drôle. Ça valait bien d'envoyer l'otarie dans une charrette roulante, non? Et celle-ci qui se plaint, fait un procès à la frite et lui demande cent mille zorros.

Nous suivons les Américains, surtout leurs conneries, avec quelques années de retard. Notez, pour les subprimes on n'a pas attendu dix ans… Conversion immédiate! Mais aux USA on vous fait un procès aux fabricants d'échelles pour n'avoir pas indiqué sur le dernier barreau qu'au-delà on risquait de tomber! Dans un mode d'emploi de 4X4, il était écrit qu'il ne fallait pas essayer de manger les pneus…

Mais il se trouve l'une d'entre vous pour me dire que nous sommes responsables de ce que nous laissons traîner à terre. dans les rues de Bruxelles on lâche les cyclistes à contresens au milieu de la rue! Essayez de rouspéter! Là c'est vous qui êtes en tort. Je pense qu'une personne qui n'est plus capable d'éviter une frite ne doit plus se déplacer qu'en ambulance. Qui l'a laissée sortir?… Elle risque encore de buter sur une coccinelle ou de s'étaler sur un grain de riz, à moins qu'elle tombe irrémédiablement dans la cuvette du WC ou se fasse absorber par son éponge de vaisselle! Et si demain elle se fait attaquer par son canari? Ou manger par une mouche? Que de dangers! terrible planète!

Alors, tous avec moi pour la grande manif de soutien à la frite qui s'est fait dézinguer par une otarie qui marche sur la tête…  *;->)

15/08/2008

Plâtres et caméra bien cachée…

COIFFEUR-L

 

                        Je ne rencontre que des gens spéciaux. J'ai eu un dentiste témoin de Jéovah qui m'évangélisait quand j'avais la gueule ouverte sans pouvoir lui répondre. Mon médecin n'est pas triste non plus mais je peux plus rien dire parce qu'il est tombé par hasard sur mon blog et ce que j'en disais… C'est ça la célébrité… Mon coiffeur c'est différent. Même pas gay! Mais très amusant quand même. Comme quand il sort sa voiture du garage en plein hiver rigoureux et que le moteur monte en régime pour chauffer… ce qui a pour effet de déclencher le verrouillage de toutes les portières. Voiture en travers de la rue… Lui, en chemise légère, sans autres clés que sur le tableau de bord de la sa Jaguar… Et pas une caméra pour filmer le gag! L'autre clé? Dans le sac de sa femme qui est au ciné avec une copine. Logique. Mais c'est pas le sujet principal.

Mon coiffeur, un premier avril, tombe dans un escalier (pas la date, le coiffeur) et se casse deux bras... Les deux du dessus avec lesquels il vous fait plein de choses occipitales. Il trouve la force de prendre sa voiture et d’aller «aux urgences». Là, radios, diagnostic: les deux sont cassés, allez hop, au plâtre.

Le voilà qui ressort avec l’élégance d’un Serbe qui a de grosses contrariétés et le besoin pressant de caresser un Kosovar. Il rejoint sa voiture (de luxe... quand même) et découvre qu’il ne peut plus faire pivoter son bras pour tourner la clé de contact. Il sort de sa voiture et accroche le premier passant; «excusez-moi, vous pourriez m’aider s’il vous plaît, je n’arrive pas à tourner ma clé de contact avec les plâtres». Réaction des passants: «je vous reconnais, vous êtes monsieur Zygo, et on est le premier avril, vous vous moquez de nous, mais ça ne marchera pas!». Tout le monde s’en allait hilare en haussant les épaules ou se tapant sur les cuisses.
Je suppose qu’ils ont dû camper devant leur écran RTL pour se voir à la télé. Il ne lui restait plus qu’à composer le numéro de téléphone de sa femme avec les doigts de pied sur son GSM.

Notez, y faut être coiffeur pour essayer de conduire avec deux bras cassés, mais bon. Comme on dit, ça décoiffe! C’était notre rubrique on est  bien peu de chose... (oui oui, c’est vrai, je le jure).

Signé Wolfagang Amadeus Bigoudi. Et on va encore me demander où je vais trouver tout ça! Ben, je cherche pas! Tout le monde nous en fait des trucs comme ça. Un monde fou fou fou, je vous dis! Et c’est à moi qu’on voudrait mettre la camisole de force!  Bon, je vous laisse, je suis en vacances et c'est soirée culture musicale avec les notables du coin.… ma femme m'appelle pour partir. Ça va encore être folklo! *;->)

18:38 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coiffeur, platre, accident, non sens |  Facebook |