20/02/2009

Traitement de texte et paix des ménages…

Traitement-texteL

 

                            Dans notre grande série sur les espèces en voie de disparition, je voudrais vous parler des secrétaires. Oui, ces femmes pimpantes qui vous maternaient au bureau, prenaient vos rendez-vous, empêchaient les gêneurs de passer, décrochaient votre téléphone, tapaient votre courrier et classaient les choses bien en ordre ce que j'ai toujours été incapable de faire. De plus, elles dispensaient un parfum plus ou moins délicat, arrosait votre plante verte et ajoutaient au standing de votre profession. Eh bien, elles ont disparu ou presque! Cerise sur le gâteau, elles assuraient le renouvellement des gênes dans la diversité, bien au-delà de votre reproduction familiale standard… Cette dernière fonction ressuscitait les libidos en panne.

Et comme c'est elle qui gérait votre agenda, vous n'aviez pas trop à vous préoccuper des alibis pour vos absences ni de vos horaires tordus. La fonction secrétariale  avait joliment remplacé les courtisanes spécialisées du passé et assuraient donc la pérennité des systèmes matrimoniaux complexes.

Evidemment, de temps en temps, par distraction ou revanche selon ce que vous leur aviez promis, elles s'arrangeaient pour faire exploser votre ménage. Rappelez-vous l'assistante du médecin dans "La vie est un long fleuve tranquille" qui s'était vengée en intervertissant les berceaux des bébés…

Mais comme vous savez nous vivons de plus en plus dans une société où tout est sécurisé, contrôlé, vérifié, certifié et les mots de passe empêchent désormais les mots doux des passes…

Et c'est ainsi qu'on a vu arriver des vendeurs encostumés de sombre avec des machines miraculeuses: les traitements de texte! Argumentaire: plus besoin d'une secrétaire pour vous tout seul! Elle peut désormais assurer la frappe pour deux personnes. Puis, avec les PC, elle a carrément disparu. Vous tapez votre courrier… comme un grand! Vous gérez (?) votre agenda et vous classez (…?) vos affaires vous-même!  Vous faites des PowerPoints au jardin d'enfants. Et depuis lors, c'est comme avec le GPS: on connaît la parfaite, l'ennuyeuse, la morale, la monstrueuse paix des ménages…
D'où l'invention de fesse book!
*;->)

25/05/2008

Souvenirs d’atomium

Souvenirs-atomiumL

 
                                Il fait beau, je viens de rencontrer un de mes clients, un type génial qui a dirigé et sauvé pas mal d’entreprises dans sa vie. Un dur mais qui respecte les gens. Appelons-le Luc. Mais je vous ai pas dérangé pour vous dire ça. En fait je vais vous raconter une de ses aventures…
Oui, quand même, il faut que je vous dise que ce gars là n’a peur de rien. Il a fait du parachutisme et divers sports intenses. Durant ses études il n’avait pas peur de déclarer sa flamme à genou devant l’une de ses profs d’université… Et je vous parle pas des guindailles…
A vous d’inventer les images qui vont avec…
 
Physiquement, il n’est pas très grand mais il a de la prestance. Il a une longue figure comme on dit à Bruxelles avec un nez qui n’en finit pas vers le bas et deux yeux de cocker battu qui lui donnent pas mal de charme. Mais méfiez vous… quand ses yeux s’animent… et sourient, tous aux abris, il est capable de tout!

Chaud lapin, et toujours avec l’air de pas y toucher…, v’la t’y pas qu’il avait une petite copine qui allait partir en vacances en ce mois de juillet. Elle travaillait en province et lui à Bruxelles et ils avaient convenu de se faire un dernier bisou sous l’atomium fin d’après-midi avant  la séparation des vacances. Il arriva le premier et en faisant les cent pas, lui vint l’idée que ce serait bien agréable de… enfin… je sais pas… c’est vous qui… Bref, ce serait bien de si ils pouvaient se donner un dernier frisson de 220 volts orgasmique… Et voilà notre cadre très supérieur en train d’explorer l’état des buissons sous l’atomium. Pas très romantiques les buissons, là, entre cannettes de coke et seringues, papiers gras, etc.…

C’est à ce moment là qu’arriva benoîtement une famille autrichienne dans un combi VW camping car orange et noir… Mais bon sang, mais c’est bien sur! Il alla droit vers l’Autrichien et sa femme et leur venta la magnificence de la vue depuis la dernière boule de l’atomium sur la ville, ce qui moi m’a laissé froid mais bon. Quand ils furent alléchés et convaincus, il leur proposa de Marks allemands pour louer le camping car une heure… Bon, il dut un peu insister, mais le marché fut conclu, d’autant que mon Luc présentait bien avec son costume cravate et qu’il parlait allemand.

Et c’est ainsi que l’on vit un camping car autrichien tressauter joyeusement sous l’atomium par un jour de juillet ensoleillé pendant que les compatriotes de Mozart admiraient la beauté de Bruxelles depuis le sommet de l’atomium.

Comme quoi, dans la vie et contrairement à l’atomium, quand on veut quelque chose faut pas avoir les boules! *;->)

A ceux qui me demandent où je vais chercher tout ça, piqûre de rappel: je cherche pas, on me les apporte!

18:00 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, conjugal, amour, atomium, touristes, adultere |  Facebook |

14/01/2008

Sandrine et la cassette à conviction…

SandrineL

 
                        C’est l’histoire d’une fillette de 12 ans, Sandrine. Intelligente, douée, fine d’esprit, encore un peu sauvageonne et mignonne comme un cœur. Mais les cœurs elle s’en méfie un rien... Et pour cause... Maintenant qu'il y a prescription, je vous zesplic…

Lorsque son papa travaillait en France la semaine, sa maman qui aimait plus l’argent que son papa, recevait un ami très ami. La petite, qui avait 12 ans et qui n’était pas sotte, déjà, avait rapidement repéré le manège. Et sur ce manège c’est pas les chevaux de bois qui montaient et descendaient. Non, les chevaux n’étaient pas de bois... Outrée, elle a voulu signaler la chose à son papa et lui donner les pièces à conviction, parce que la conviction ça se prouve.

Alors, Sandrine est allée chercher le magnétocassette familial et portable, elle a inséré une cassette de 90 minutes. Puis, elle a placé le tout sous le manège, enfin, sous le lit... et elle a appuyé sur record. Il fut d’ailleurs battu ce soir là le record, parce que le couple ami très ami réussit trois bouquets finaux d’artificiers en moins d’une heure, ce qui a laissé le temps à la cassette de nous enregistrer une belle Rhapsodie en rose, une fois n’est pas coutume.

Pendant que sa maman raccompagnait le forain à la porte après leur cigarette post-coïtale, la petite se précipitait pour récupérer et mettre la cassette à conviction en lieu sur en attendant le retour du papa en fin de semaine!

Forte de cette première réussite dans le travail de détective privé très privé, elle décida de réitérer l’exploit pour que son père soit vraiment édifié. Elle attendit donc le passage suivant du cavalier, alla placer le cassettophone sous le lit et poussa sur la touche Record avant de filer comme une petite souris sur ses mignons petons. Mais les compères discutaient et n’en finissaient pas de vider la bouteille de vin avant de monter finalement sur le manège...
Si bien lorsqu’ils eurent terminé le premier cycle et qu’ils s’apprêtaient à attraper la floche une deuxième fois... ils entendirent «clac»... C’était le cassettophone qui venait d’arriver au bout de la bande, enfin celle de la cassette... Ils se regardèrent les yeux ronds... Mais sans répétition du bruit, ne surent pas ce qui s’était passé. Sandrine l’avait échappé belle! Plus pour longtemps!

Parce que la fois suivante, elle attendit qu’ils s’apprêtent à monter pour se chevaucher avant d’aller démarrer le cassettophone... se trompit et actionnut la touche play. Lorsque les deux forains montirent dans le carrousel, ils ne pirent pas aller très loin dans la rhapsodie en rose vu que la voix du papa s’élevit du dessous du lit!... Un reste d’enregistrement passé!  Les deux adultéreux plongirent, l’un dans le placard et l’autre sous le lit pour trouver le fantôme marital... Bon, vous imaginez la suite, j’ai plus la place ici pour vous raconter... Faites un effort quoi! …
*;->)

20:00 Écrit par Amadeus dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, adultere, preuve |  Facebook |

14/11/2007

Du bon usage de la climatisationne…

ClimL

 
                            J'ai un frère qui habitacion en Espagne où il a concepcionné ses enfants avec une belle tolédane. 'Tendez, c'est pas ici que c'est intéressant. Ça vient.

Il a un ami banquier très sympa de 50 ans qui a deux filles très jolies et parfaitement espagnoles puisque tout est espagnol autour de mon frère. Sympa, le banquier. Je le connais aussi pour avoir soupé avec eux et avoir essayé de draguer ses filles au cours du mariage de ma nièce mais j'étais déjà un peu trop âgé et j'ai du ranger mes banderillas et mon habit de lumière. Raté de picador…

Or voilà-t-y qu'un jour, le banquier était chez lui. Pour faire court et passer à la séquence intéressante, je dirai simplement qu'il était tout nu dans son lit par un jour de chaleur. Et le mot chaleur convient plutôt bien parce que sa femme de ménage Maria Conception sans sa valise en carton ni en peau de toro était aussi nue que lui et dans le même lit, prête à toute conceptionne pour le coup. Ben oui, vous savez ce que c'est la chaleur en Espagne, vous?

Et voilà-t-y pas que la femme du banquier rentre inopinément à la maison et découvre les malheureux souffrant de la chaleur en chaleur dans le lit, dis donc.
Lui: attends, ce n'est pas ce que tu crois…
Elle: ben… c'est pas que je sois trop croyante, mais là…
Lui: il faisait chaud, je me suis couché dans le lit pour me reposer et je dormais…
Elle: oui, mais elle? désignant la femme du manège de ménage…
Lui: je ne sais pas, moi, elle a eu trop chaud sans doute et elle s'est couchée là… Elle devait être fatiguée aussi;
Elle: Oui, mais nue!
Lui: ben oui, il faisait très caliente!
Elle: Et la clim? Pourquoi t'as pas mis la clim? C'est pas fait pour les chiens, la clim!
Lui: Oui, mais faut rien exagérer! Il ne faisait quand même pas à ce point chaud pour mettre la clim dans toute la maison! C'est pas écolo! Ça coûte cher la clim!

Et voilà! N'avouez jamais. Moi, ce que je trouve intéressant dans cette histoire c'est que la femme ait accepté la discussion et que le mari ait été assez balourd pour utiliser cette défense… mais bon, les Espagnols ont été conquis par les Wisigoths… Ça laisse des traces, no?

*;->)

22:19 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espagne, adultere |  Facebook |