19/02/2009

Méditation…

MéditationL

 

                            J'ai trouvé cette photo par hasard. Je crois que je ne connais pas une autre image aussi émouvante que cette jeune-femme couchée sur le corps enterré de son compagnon rapatrié de la guerre d'Irak… Avec sa bouteille d'eau, un sac… rien que de la douleur.

J'ai pas envie d'explorer mes sentiments ni les siens. Trop facile d'écrire et de romantiser. Le sujet est, pardonnez-moi, "trop beau"… Je laisse chacun d'entre vous à sa méditation sur la mort et l'amour. Et vous verrez: cette méditation là devient prière devant le néant.

Mais peut-être puis-je laisser échapper ma révolte. Que des gens aux idées courtes s'arrogent le droit de vie et de mort pour un petit effet démagogique, pour se donner le sentiment d'être vraiment l'empereur du Monde, pour se sentir exister comme président, pour se donner le sentiment de penser et d'être visionnaire… tout ça me désole. Alors c'est devenu ça la démocratie? C'est pas mieux que la dictature? Que les plus insignifiants puissent devenir nérons? Oui, me direz-vous, mais ils sont le résultat d'un vote et ce vote vient de nous. Certes. Mais les failles du système sont telles qu'elles permettent les tromperies sur la marchandise et les rapts de valeurs et d'idées.

On a vu un président mentir et conspirer pour attaquer un pays et le détruire en prétendant qu'on allait y installer la démocratie…  Le même président auquel on a refusé jusqu'au destin tragique qui construit les légendes, comme celles de Lincoln ou de Kennedy. Il ne méritait pas les honneurs d'une tragédie. Seulement une babouche médiocrement esquivée et qui restera dans l'Histoire comme la certification de son insignifiance.

Sauf que cette insignifiance a été payée avec des vies, avec des douleurs et des renvois vers le néant.

Alors c'est ça la démocratie? Il serait sans doute temps de cesser de la vénérer comme telle. Il lui manque bien des choses encore. Comme il manque à l'humanité de réussir dans les relations humaines les performances qu'elle réussit si brillamment dans les technologies…    *:->(

23/12/2008

Bush et Babouche …

BushBaboucheL

 

                    Je me demande si vous avez bien perçu la portée du lancement de babouche sur Bush. J'ai adoré. Nous connaissions déjà l'entartage de Noël Godin… voilà le godassage des tartarins… Cela ajoute une variante à l'insultement des cuistres. Un rien plus agressif, j'en conviens, mais tellement jouissif!

Parce que non seulement le film a fait le tour du monde, mais il sera largement utilisé comme final emblématique de la fin du règne du pire président que les USA aient eu depuis qu'ils massacrent plus que les Indiens. Pas un film sur Bush ne se terminera désormais sans cette séquence. C'est la plus pertinente critique qui puisse s'exprimer!

Il y a dans le lancement de chaussure un mépris dépité, une insulte de bas niveau qui semble dire qu'il ne méritait même pas un véritable attentat! Bien sur, il eut de toute façon mérité qu'on le descende. Mais cette babouche a fait mieux: sans le convertir en martyr, elle pointe par la vulgarité de l'insulte la bêtise de cet inepte président, ce qui le rend dérisoire.

Si les Américains se contentaient de lancers de chaussures plutôt que de bruits de bottes, le monde irait sans doute mieux. Si les Américains remplaçaient les flingues par des babouches dans leurs holsters, les cow-boys descendraient de leurs mules pour dégainer avant de tourner les talons. On leur filerait bien des patins! Mais, trève de jeux de mots, le lancer de babouche me semble élever l'attentat pâtissier au rang d'Art plus complet et nuancé: si la tarte ne suffit pas, on passe à la godasse et là, on a le choix: de la pantoufle à la botte en passant par la bottine, voire le perfide haut-talon qui crève l'œil! reste à inventer les produits d'escalade…  Que lancer après la godasse qui soit transportable, anodin et facile à mettre en œuvre?

Le lancer de dentier? De pantalon? De chaussettes? de soutien-gorge? De chapeau décapiteur comme l'Asiatique dans le James Bond Goldfinger? Allez savoir ce que l'imagination des entarteurs godasseurs produira. En tout cas, moi j'attends maintenant les émules de ce malheureux irakien qui risque jusqu'à 7 ans de prison pour insulte à chef d'Etat étranger… je voudrais voir Leterme et autres zozos devoir esquiver des pompes et tatanes…

Y a pas à dire, mais cette babouche aura fait plus de dégâts qu'un missile de croisière… Une nouvelle ère s'ouvre à nous. *;->)



19/08/2008

Observons les mécanismes de la bêtise…

MecanisemL

 

                                On entend souvent dire que Bush est un idiot congénital. Congénital c'est moi qui rajoute mais c'est tellement vrai que je me suis senti autorisé. Soit. Mais en fait, peu de gens comprennent vraiment pourquoi. Vous me connaissez, je suis un type prétentieux et j'ai des avis sur tout, ce qui est le signe des cons mais tant pis, je me lance.

Surtout que cette fois, je crois que ça vous intéresser. C'est pas tous les jours qu'on perçoit avec clarté l'amplitude de la bêtise.

Lorsque Kennedy a lancé le programme lunaire, c'était bien évalué, bien vu, bien visé et la technologie a pu atteindre son but en sept ans. Tout comme Einstein qui a suggéré à Rooseveld que si les USA n'étaient pas les premiers à disposer de la force nucléaire encore hypothétique à l'époque, les Allemands pourraient gagner définitivement la guerre. Il n'a fallu que quatre ans et la bombe existait… Bien vu… même si on regrette que des Japonais, des humains, eussent à en supporter les affreuses conséquences.

Avec Bush c'est différent. devenu président par hasard et malhonnêteté, il lui fallait se donner un air de visionnaire, ce qu'il a raté en envahissant l'Irak. Lui restait donc l'idée d'envoyer un homme sur… Mars! C'est là que ça coince au niveau de l'intelligence… parce que Mars est un objectif idiot. Pourquoi?

Alors que les robots deviennent réellement intelligents et adaptatifs, il apparaît que l'homme, lui, n'y est pas du tout point de vue adaptatif dans l'espace. Les pétages de plomb des cosmonautes confinés dans leurs boîtes de conserve sont de plus en plus nombreux. Des missions ont du être écourtées. Faire voyager des gens pendant 36 mois dans le vide pendant que leurs femmes s'ennuieront pour la gloire avec les contrôleurs au sol… et que leurs enfants dysfonctionneront en l'absence du père risque de tout foutre par terre. Si bien qu'aujourd'hui, la bonne idée visionnaire de l'intelligence est de lancer un grand programme pour que les humains n'aient plus jamais à se rendre dans l'espace qui leur est définitivement étranger.

Bref, Bush, en ayant l'air d'être visionnaire progressiste, n'a fait que dire une bêtise de plus qui va plomber les budgets de la NASA pour ne rien rapporter d'intelligent… Comme quoi il ne suffit pas de singer les grands hommes sur l'apparence de leurs décisions pour en être un… *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bush, conquete spatiale |  Facebook |