04/02/2009

Curable!

                      CurableL

 

                        Il y a de plus en plus de cancers curables, dit un spécialiste et je suis d'accord. Ils le sont dans les deux sens du terme: soit par la médecine, soit par le religieux du même nom, celui-ci assurant le service après-vente des plombiers seringueurs avec son goupillon dégoupillé pour vous envoyer six pieds sous vers. Et c'est pas des alexandrins ceux là!

Notez, c'est de notre faute. Le magazine 7 sur 7 vient de calculer que le surpoids cumulé des Belges était de 45.000 tonnes… Etonnez-vous après ça qu'on soit malade… Evidemment, si on avait mangé 45.000 tonnes de moins, on serait en meilleure forme mais l'économie irait moins bien. Enfin, je suis pas sur parce qu'il y a quand même une grande partie qu'on achète en promotion, trois pour deux, raison pour laquelle on est en surpoids de 30%, sans doute. Ça correspond, non?

Mais bon sang mais c'est bien sur! Ce sont les promos qui nous font grossir! Le marketing! Ah, mais attendez… Si on mangeait du brocoli et des sardines on irait mieux, paraît-il. Or, on ne voit JAMAIS de promotions sur ces produits là!… C'est qu'il y a carrément une mauvaise intention derrière tout ça. Ou alors je m'y connais pas… ce que j'admets volontiers, d'ailleurs dès que je connais un sujet j'arrive plus à dire assez de bêtises. Vous me lisez grâce à ma vaste ignorance, mais c'est pas le sujet.

Le sujet c'est le cancer et mes quarante cinq mille tonnes tombées des essieux avec les promos et le marketing. Que faire?

Eh bien, il faut danser en costume folklorique hospitalier pour manifester contre le cancer. Mieux, faisons grève contre le cancer. Mieux encore: une grève sauvage. Sans prévenir! Et vlan! Ça va ch… ! Et si ça suffit pas, on va se révolter contre le marketing. Tiens, trois grèves pour le prix de deux Comme à la SNCF. Mais je me demande, du coup… Et si l'anorexie était la riposte des couturiers face au marketing bourratif? Parce que ça fait un moment qu'ils  nous montrent des mannequins charnus comme des trognons avec leurs poires de malades. Je comprends mieux, maintenant.

Ce qui me fascine toujours, c'est qu'il y a finalement plein de logique dans ce monde!    *;->)

10/11/2008

Vivons mieux le cancer ensemble!

VivonsL

 

                        Je me dis comme ça, vais faire mes courses à seize heures avant que les bureaux ne relâchent leurs esclaves à dix-huit heures. Je m'en vais donc chez Balhaize pour attraper un pain (ce qui reste parce que La Lorraine a brûlé…), de la noix de muscade pour mes bouchées à la reine, deux bouteilles de vin pour l'euphorie, une choucroute pour améliorer mes siestes et des yaourts pour le transit intestinal. Puis, je vais à la caisse et j'attends mon tour derrière les retraités qui cherchent le compte juste dans leurs porte-monnaie. Ça dure…

Donc, je rêvasse. Et qu'est ce que je m'aperçois-je? Une promotion pour le cancer: des sucettes kitsch avec un nœud pap' clignotant… Jusque là, bon… le mauvais goût ne connaît pas de limite. Mais là où ça devient surréaliste c'est le slogan qui va avec: Vivons mieux le cancer ensemble!

Ah, mon œil mauvais se cabre, le front se plisse et j'intrigue… Que veulent-ils dire? Qu'il faut qu'on se fasse tous un cancer par solidarité? Bof… pas pressé. Notez, pour recevoir une sucette et un nœud pap clignotant, je suis prêt à pas mal de sacrifices! Ça vous donnerait presque l'envie de faire un essai. Allez, youpla boum, tous au cancer! Ça doit être si drôle. Surtout pour vire mieux!

Je m'interroge sur ce que tout ça signifie parce qu'avec mon esprit tordu, je me méfie de mes exégèses…

Vivons mieux le cancer ensemble… Y en aurait-il qui vivent leur cancer de façon égoïste sans le partager? Y en aurait-il qui qui voulent pas le vivre mieux et se plaignent de douleurs? Culotté, mais possible… Avec tout ce qu'on voit au jour d'aujourd'hui…

Ça vaut pas la kermesse aux boudins organisée par les donneurs de sang (authentique…) mais c'est quand même assez loufoque. Je me souviens aussi de cette invitation à "l'eucharistie sera suivie d'un cocktail"… Avaient-ils bien compris le sens de l'eucharistie?…

C'est ça les publicitaires. A force de ne pas réfléchir à ce qu'ils écrivent et à positiver dans l'absurde, ils vous prennent tout à la légère. Je critique pas l'intention mais la formulation… Enfin, vous me direz que je suis un peu gonflé de me payer celles des autres!…

*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Marketing | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pub, rire, cancer, creation publicitaire |  Facebook |