04/07/2010

Des nouvelles de Drosophile Chimanot

ShimanoL

 

 

Vous vous souvenez de Drosophile Chimanot? Phil, pour les amis. Un gars sympa. Certes, il n'est pas dans le peloton de tête, de cerveau je veux dire. Il le porte au-dessus de son crâne, d'ailleurs. Ça ressemble, comment vous dire, à des intestins que vous porteriez sur le haut du crâne. Oui, c'est spécial, mais ça, plus le costume lycra et les chaussures en béton rouge, plus la gourde, ça le fait. Vous pouvez entrer tout droit au Panthéon des militants écolos. Et arrêtez un peu de rigoler, on ne s'entend plus ici. D'ailleurs c'est pas bien de se moquer.


Drosophile Chimanot est en train de préparer ses vacances. Il est plus motivé que d'habitude parce qu'il s'est acheté une nouvelle pompe à vélo grâce à son treizième mois, cette année. Et il a reçu un T-shirt avec une publicité pour une machine à renifler du café espresso.


Fier, qu'il est! Faut dire qu'il n'a pas toujours eu de la chance ni l'occasion d'être fier. Déjà, il a perdu son père quand il avait trois ans. Père qui travaillait dans l'administration pénitencière et qui est mort accidentellement en tentant de réparer la guillotine dont la lame coulissait mal à cause de l'humidité. Il a voulu essayer la parafine et ça a trop coulissé. Ça arrive. Pas souvent. Mais parfois, on va dire. 


Cet été, Drosophile a prévu de prendre le train avec son vélo pour aller jusqu'à Blankenberg, à la mer du nord. Là, il participera au Tour des Brasseurs, course qui rassemble jusqu'à 300 cyclistes motivés. Et richement dotée. 100 euros en tickets restaurants si vous gagnez, plus une coupe en forme de chope sur un socle de marbre en résine et une caisse de Jupiler. Oui, vous pouvez gloser mais après une course en été, vous seriez bien content de choper de la Jupiler. Je voudrais vous y voir, moi. 


Mais l'essentiel est peut-être ailleurs. C'est que vous courez avec des policiers qui vous ouvrent toutes les routes, les gens applaudissent et vous encouragent comme si vous étiez la Reine d'Angleterre en lycra. Ça change du chef de bureau qui vous crie dessus aussi mais pour des raisons contraires.


J'espère qu'il nous tiendra au courant de ses vacances bien méritées. Je ne manquerai pas de vous le rapporter.  *;->)))