19/01/2009

Rends moi mon rein

ReinL

 

                     Donner c'est donner, reprendre c'est voler. On connaît tous ça. Il y en a un qui ferait bien de méditer. Parce qu'il est en train de nous faire un clash pas possible entre progrès scientifique et régression mentale. Je vous zesplic.

Il était une fois un couple américain qui s'amourinait beaucoup. Passionnés, amour toujours, je te croquerais encore plus crue que nue… etc. Le vrai zamour en taille XXL. Ils se marièrent. Oui mais voilà, après quelques années de bonheur, elle tombit malade et eut besoin d'un p'tit rein. Pour une greffe. C'est là que son amour toujours fit don
à sa dondon d'un des siens. Romantico, no? En plus, comme ils étaient compatibles, eh bien ça a marché.

L'ennui c'est que quelque temps après, ils commencèrent à être moins compatibles, à se mésentendre, puis à franchement se détester ce qui les conduizut au divorce. Et voilà, vous avez tout compris… La dame décida de le quitter. Qui allait avoir la garde du rein? Parce que lui a réclamé son du!  Si c'est pour vivre ensemble, je te le laisse mais si tu t'en vas avec un autre, rends moi mon rein!

Pas question, lui dit la dame. Viens le chercher si tu oses. Non, dit l'ex-donneur. Tu me le rends ou alors tu me donnes un million et demi de dollars. Compte là-dessus, bois de l'eau claire, dit Alizée (elle s'appelait pas dialysée mais c'est plus drôle), et elle s'assit sur son rein, enfin, façon de parler. Tu m'avais pas dit que je devrais le payer!  Donner c'est donner, reprendre c'est voler.

Et voilà… Belle moralité! Notez, ça risque d'aller loin cette affaire si le juge américain qui va devoir s'occuper de ça, donne raison au mari… Connaissant les juges ils sont encore capable de proposer une garde alternée! Et dans les cas de divorce avec enfants: Je te laisse la garde des gosses, mais rends moi mon sperme! Vous imaginez? Tous les débordements deviennent possibles. Rendez moi le coeur de mon père! Vous en faites mauvais usage! Mais je ne l'ai plus, je l'ai cédé à mon cousin qui en avait besoin. Moi, j'ai reçu celui de ma concierge qui est décédée l'an passé et qui m'allait mieux. Prouve le moi, ahuri.

Franchement, il va falloir faire attention avec tous ces poumons, ces foies et autres abats qui se promènent dans la nature!   *;->)

PS: histoire authentique… Non non, PS, ça veut dire simplement Post-Scriptum… Et c'est quand même authentique.

06/11/2008

Retour à l'état sauvage…

Retour-étatL

 

                Je tapote sur le thermostat du chauffage qui s'allume pas alors que je me caille et le chauffage démarre. Mais ne s'éteint plus! Je retapote sur le thermostat il s'éteint à nouveau définitivement… Bref, le thermostat est en panne… On choisit entre surchauffe ou congélation. A propos de congélation, le frigo est en train de vivre le même réchauffement climatique que la planète… Notez, sur la planète je sais plus trop ce qui se passe parce que la télé est proche de la rupture d'anévrisme insurrectionnel électronique. Comme le transistor, d'ailleurs. Celui de la salle de bain. Le four à micro-ondes s'est éclaté la lampe. Le boiler n'a plus inventé l'eau chaude non plus ces derniers temps. L'aspirateur n'aspire plus… qu'à une vie de repos. Il a été aidé par la femme de ménage… Une cogne celle-là. Gentille, travailleuse mais cogne… Bref, tout est en train de retourner à l'état sauvage…

Et là, qu'est ce qu'on fait? Vous savez comme moi que la moutouelle de l'électro-ménager n'existe pas. Il faut assumer. Et assumer ça veut dire payer pour racheter. Oui parce que si vous essayez de faire réparer la télé par exemple, ça vous coûte un déplacement plus cher que celui de la Reine d'Angleterre à Monaco et vous avez encore de la chance si le déplacé ne vous la sabote pas pour vous en vendre une autre. Quoiqu'il en soit, il va falloir déposer votre voiture au mont de piété pour réparer la télé.

Ah, j'oubliais de vous parler du GPS. Non, il va bien, merci. Mais la batterie… Comme celle de l'iPod… Et de l'iPhone… Pour changer la batterie, faut remplacer l'objet. Mais ça au moins ça va être fini. La CE vient de prendre des dispositions pour qu'on ne puisse plus vendre un objet dont la batterie ne peut pas être remplacée sans intervention de spécialiste. Enfin! Il était temps. Notez, ce sont les consommateurs de simulateurs cardiaques qui vont être embêtés… Surtout le cardiologue. Va falloir inventer la batterie en suppositoire. Avec un GPS pour trouver son chemin… Mais c'est pas le sujet.

Donc, il va falloir racheter, disais-je avant de digresser comme toujours. Mais là je m'interroge. Si tout tombe en panne en même temps, c'est peut-être bien un signe des dieux! Peut-être qu'il ne faut pas se précipiter pour remplacer… Ben non, parce que c'est peut-être le moment de virer Tanguy qui s'accroche à la maison depuis 30 ans… et s'offrir un divorce qu'on n'avait pas les moyens de se payer parce qu'il fallait tout racheter. Là, plus de problème, tant qu'à tout changer… changeons! Il y a de l'idée, non?

Pourquoi n'y aurait-il que les électro qui pourraient retourner à l'état sauvage? Comme disait Jacques Dutronc: et moi et moi et moi?…

*;->) 

10/05/2008

Ma femme et moi, nous vivorçons ensemble

vivorçons-ensembleL

 
                        Ça y est, je vous sens venir: vous vous dites, on le sent venir celui-là! Qu’est ce qu’il a encore inventé? Moi rien. Mais comme je parlais de vie conjugale avec une relation, il m’a raconté son expérience… «Eh bien c’est simple, dit-il, ou bien on cherche le grand bonheur, l’inaltérable, le bon - cette fois c’est la bonne - et le compagnon fringant s’en va avec celle du même nom (avec la bonne, vous suivez?). Parce que l’amour, pour être passionnant doit être rugueux. S’il ne l’est pas, on s’ennuie. S’il l’est, ça use pisque c’est rugueux! Forcément!

Alors, comme disait un humoriste américain: la meilleure façon de faire durer son couple c’est de ne pas travailler ensemble, d’éviter de se voir trop souvent à la maison, de faire chambre à part pour que lorsqu’on fait chambre pas à part, ce soit la joie extatique.  Mais comme le grand amour n’existe pas... longtemps et que les autres finissent en... quenouilles pour ne pas dire pire en «ouilles», eh bien, ma femme et moi on a inventé sans le vouloir un truc qui marche depuis 35 ans. On a tout inversé!

On vit ensemble mais on se dispute tout le temps. On se chamaille à tout bout de champs. Donc, on n’y fait plus attention!  Si je lui demande si elle m’aime, elle me regarde avec l’air de dire «non mais tu crois encore au Père Joël ou quoi?».  Pas moyen de lui arracher un mot d’amour! Une vraie mégère. Et je ne suis pas triste non plus. Je l’appelle Rex parce qu’elle me lâche pas les mollets, elle me les hache menues... elle ne me passe rien. Si je lui offre des fleurs c’est gratuitement en ramassant un bouquet improvisé dans un terrain vague. Je critique ses gosses qui sont aussi les miens, mais je les ai élevés aussi, etc. Bref, nous avons inventé le divorce permanent! Nous vivorçons!

Mais, comme je la trouve toujours mignonne, ce que je me garde bien de lui dire pour qu’elle n’en profite pas, et qu’elle me trouve intéressant, ce qu’elle ne me dit pas, mais elle s’en vante auprès de ses amies, ce qui me revient bêtement aux oreilles, nous restons ensemble. Il y en a qui attendent que les enfants soient morts pour divorcer. Nous non. On divorce en permanence. Mais parfois, nos disputes tournent mal et là, on se fait une scène. D’amour! Fort. Et c’est merveilleux. Quand c’est fini, on fait semblant de rien, on se re-dispute! Le seul truc, c’est qu’avec tout ça on a tissé des liens assez forts... et le risque c’est de s’aimer une fois pour toutes! Avec un bonheur idiot et durable...
J’ai souvent essayé de la quitter. Mais finalement, si je la quittais, je pourrais trouver cent femmes plus gentilles, mais aucune avec laquelle les disputes et divorces sont de grands amours renouvelés. Quand on b... c’est aussi intense que les autres quand ils se disputent! Et comme la vie veut que l’on ait plus d’occasions de se séparer que de se rejoindre, on a un bon truc, finalement!»

Essayez-voir! Il a sans doute raison, c’est peut-être la solution…
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, conjugal, divorce, amour, couple, menage |  Facebook |

24/04/2008

Le jugement de Salomon enfin résolu!

GémellitéL

 
                Ah les divorces… Dans le temps c'était un accident mortel de l'amour  mais maintenant c'est devenu contractuel ou presque. On se mariera bientôt avec une date de péremption sur la fraîcheur. Rappelez-vous cette jeune femme dont le père suggérait qu'enceinte jusqu'aux oreilles, une robe de mariage blanche ne convenait pas et qui répondit "mais papa, c'est important un premier mariage"…

Enfin, tout ça est bon pour le bâtiment et quand le bâtiment va tout va.  Oui, parce que les divorcés ont besoin de deux logements au lieu d'un. Reste toujours l'épineux problème des enfants. Ou le père paie une part et les voit un week-end sur deux ou les gosses portables et sans fil ont deux vies alternées: un coup chez le père, un coup chez la mère. Pas satisfaisant. Au fait, s'agit-il de s'assurer que les enfants connaîtront leurs deux parents où s'agit-il de faire supporter la charge équitablement entre les deux parents? A moins que les pères d'aujourd'hui veuillent avoir leurs enfants près d'eux. Vous savez, actuellement, les pères sont devenus très modernes!

Alors, je me suis dit comme ça qu'il faudrait trouver une solution. Et j'ai trouvé. Je vous zesplic.

La solution c'est les jumeaux! Là, plus de problème. En cas de divorce on en donne un à chaque parent et tout va bien! En plus, les jumeaux maintiennent des liens très proches et prennent souvent des trajectoires semblables. Ils recollent donc un peu les morceaux. Et puis ça permet aussi de voir qui élève le mieux le sien! La comparaison est possible à tout moment. Pratique pour les juges qui s'arrachent les cheveux devant des bagarres de mauvaise foi. Là, plus de problème, c'est la perfection du jugement imparfait de Salomon!

Tout ça n'est pas très compliqué à faire: on procédera à la gémellité systématique par intervention génétique. En plus, un jumeau c'est une garantie de trouver un donneur de greffe en cas d'accident. Que des avantages. Et si vous voulez quand même que chaque jumeau puisse voir alternativement son père et sa mère, eh bien vous inversez. Pour les parents c'est la continuité. Plus besoin de transporter des vêtements. Tout est compatible. Pour une fois qu'on trouve un truc compatible, vous n'allez pas protester quand même.

Voilà, simple et efficace, comme toutes mes solutions que j'ai. Suffit d'appliquer. Tout chaud tout frais!  Merci qui? *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, gemellite, divorce |  Facebook |