13/08/2009

La grande bouffe!

Bon-appétitL

 

                                       Ça fait un moment qu'ils vous le disent: à force de consommer plutôt que de planter, à force d'exploiter les ressources de la terre, du pétrole, de la mer et du reste, on va pas s'en sortir, surtout si les Chinois se mettent à consommer comme nous grâce au fait duquel pour la raison que nous militons pour qu'ils puissent vivre comme nous et de ce fait c'est nous qui allons vivre comme eux avant. Vous aimez pas ma phrase? Je vous comprends, mais pour ce que vous allez bientôt devenir, ça n'a plus d'importance.

Vous ralentissez devant les radars? Ben oui… Mais vous continuez à manger du bœuf, et ça c'est très pas bien! Le bœuf fait du CO2 en veux-tu en voilà il pète du méthane, il lui faut du fourrage qui épuise le sol et il a même plus de quoi profiter d'une vie sexuelle équilibrée mais c'est pas le sujet.

Alors, selon l'adage anglais qui dit "if you cannot beat them, join them", j'ai décidé de devenir écologisteur. Et bien évidemment, je vais leur apporter des idées pour lutter contre votre propension à consommer et galvauder toutes les ressources naturelle que vous empiffrez sans vert gogne.

Et tout de suite, j'ai eu une idée fabuleuse. Je suis sur que les écroulogistes vont s'en emparer toutes affaires régressantes. Je vous zesplic.

Il se fait que les bœufs sont ce qu'ils sont mais que les insectes sont énormément plus nombreux et qu'ils se nourrissent de pourritures et autres saloperies dont personne ne veut. En revanche, quand ils ont bien digéré, ils sont délicieux à la consommation. Oh, je vous entends déjà… "c'est dégueu, jamais je ne pourrais manger ça, ça craque sous la dent, c'est affreux". Peut-être… mais en attendant la valeur nutritive de l'insecte est fantastiquement élevée. Et puis les insectes c'est croustillant comme du pistolet du dimanche! Ah… je commence à vous tenter là, non? Ça pollue rien, ça nous débarrasse des horreurs, c'est nutritif, tous les zoulous vous le diront, et en plus il y en a autant que de l'hydrogène dans le soleil. Vous pouvez vous baffrer autant que vous le voulez. Comme il y a beaucoup d'espèces, vive la diversité des goûts! Mettez-y un coup de Beaujolais et hop! Alors, vous allez finir d'être de mauvaise foi, cette fois? Et devenir vraiment écologique? Allez, courage, on y vient!  ;->(

05/06/2009

Sauver des vies

Sauver-des-viesL

 

                                      Je me demande. Quand je vois tout le tintouin de la grippe mexicaine, je me demande… L'obsession: sauver des vies. Ça sonne bien, comme ça, mais voyons ça d'un peu plus près.

Lorsqu'il était bien établi que les singes n'avaient pas d'âme et que nous étions tous les élus d'un dieu, nous étions ce qu'il y avait de plus précieux au monde. Bon. Dès lors, nos vies étaient très importantes. Et puis la science a démontré que l'âme était assez répandue finalement et que même les femmes en avaient une. Bardaf, les pauvres recevaient enfin cette reconnaissance avec le droit de vote en bonne et due forme qu'on annonçait que finalement les singes et autres animaux étaient plus proches de nous qu'on le croyait et que par ailleurs, la terre tournant autour du soleil, dieu n'existait sans doute pas et que donc ça servait plus à rien d'avoir une âme. Vous suivez? Oui, je sais, je raccourcis un peu, mais bon…

Alors maintenant, non seulement l'âme ne compte plus puisque la plupart des gens n'y croient pas plus qu'à l'intégrité des politiciens  socialistes ou non, mais en plus les individus se comportent de plus en plus comme des singes (je peux vous présenter des copains de mon fils, si vous voulez)! S'il fallait encore une preuve de notre proximité avec ces sympathiques animaux, c'est plus dans notre proximité que dans la leur qu'il faut en chercher la démonstration désormais! Ça va toujours? Vous suivez? Parce que je suis pas toujours très clair…

Or, comme on se fout de la vie des singes au point de les utiliser comme des animaux de laboratoire et que parallèlement, toutes les industries alimentaires et pharmaceutiques testent sur nous leurs produits pour voir si ça va faire des profits ou non et sans égard pour nos vies… pourquoi faudrait-il encore s'en faire autant pour sauver les vies de la grippe mexicaine? Capito?

Oui, je sais, c'est un rien raccourci comme tableau mais j'ai pas trop de place ici. Je dois aller vite au but. Et si c'est pour sauver des vies comme celle de Van Rompuy ou des ministres qui vont à la case  prison les uns derrière les autres en Wallonie… je me demande si ces sauvetages ne sont pas une perversion de nos esprits, finalement! C'est parfois compliqué d'y voir clair, vous trouvez pas?  *;->)

04/06/2009

Le lynchage du 7 juin prochain…

LynchageL

 

                                 Jean Teulé publie un livre sur Alain Demoneys "Mangez le si vous voulez" (Julliard, 2009). Il raconte l'histoire d'un jeune-homme périgourdin, sympa, intelligent et serviable qui un jour de 1870, s'en va au village voisin pour acheter une génisse. "Au prétexte d'une phrase mal comprise et d'une accusation d'espionnage totalement infondée, six cents personnes tout à fait ordinaires vont pendant deux heures se livrer aux pires atrocités" sur ce jeune homme en le prenant, alors qu'ils le connaissent, pour un Prussien… Or la France est en guerre contre la Prusse.  Après un chemin de croix christique de 13 étapes il finira lynché et même… mangé. Personne ou presque n'a tenté de s'interposer et le Maire, impuissant devant la foule, a eu cette réponse de Pilate: "mangez-le si vous voulez".

Le lendemain, la gendarmerie est arrivée et les six cents personnes du village se sont réveillés avec la gueule de bois… "Nous étions pourtant des gens bien". Ils ne comprennent pas ce qui leur est arrivé, quelle folie collective a bien pu les mener à une telle horreur. Une vingtaine de personnes seront condamnées aux travaux forcés et sept d'entre eux à la guillotine.

Tout ça ne peut plus se passer, n'est ce pas! Non. Sauf qu'il y a quelques années, les honnêtes et talentueux pâtissiers et chocolatiers Nihoul à Bruxelles, ont été ostracisés par le peuple… pour la seule "raison" qu'ils portaient le même nom qu'un type qui avait téléphoné quelques fois à Dutroux, et donc assimilé à tort au monstrueux pédophile. Un camionneur a même défoncé la façade… Ces gens ont été ruinés. Lynchés par la bêtise populaire. Oui oui, les gens que vous croisez dans la rue… Simplement. Le type en camion que vous croisez… Des Dutroux, il n'y en a pas à tous les coins de rue. Mais des gens normaux comme vous et moi… enfin surtout vous, parce que normal, moi… Mais c'est pas le sujet. Avec l' Allemagne, Hitler a lynché l'Europe. Folie collective.

Voilà pourquoi, même si je vous trouve sympathique, je vous regarderai toujours un peu comme capables de me lyncher… Oh, ne vous vexez pas, la première personne dont je me méfie au monde c'est moi! D'abord! Il faut toujours se garder sous surveillance soi-même… La bête est toujours prête à réveiller le connard qui sommeille en nous aussi… D'ailleurs, vous remarquerez que le peuple va voter écolo aux prochaines élections d'après les sondages… Et il va nous relyncher l'automobile et nous re-pourrir l'existence! Faites attention où vous mettez des pieds et des mains pour que les urnes nous cassent pas les burnes.  *;->(

http://www.bibliosurf.com/Mangez-le-si-vous-voulez

20/05/2009

Scoubidou, Houla-hop, Sœur Sourire et écologie…

Soeur-SourireL

 

                           Depuis que je suis gosse j'ai connu une série de modes.

Ça a commencé par le scoubidou. J'en faisais. Sacha Distel chantait le scoubidou, on achetait des lacets idiots en plastique et on tissait des scoubidous droits ou torsadés… J'ai ai fait tellement que je pourrais encore…

Après on a eu le Houla-hop, un cercle en plastique coloré que l'on faisait tourner autour de sa taille. Amusant à regarder mais très con. J'en ai eu un mais ça ne m'a jamais vraiment amusé.

Puis est arrivée Sœur Sourire. J'ai eu le disque. Pensez, c'était une sainte vivante qui chantait l'innocence, la Foi, la pureté pasteurisée et crémeuse à souhait. Et prémonitoire, parce que niquer…, ça m'est arrivé plus tard mais je suis pas là pour vous raconter ma vie. Oui mais le sourire de la pauvre Sœur du même jaune a viré vinaigre de messe et qu'est ce qu'on apprend? Qu'elle était méchante avec sa maman, hautaine, désagréable, excommuniée, poursuivie par le fisc, et même homosexuelle tout en le cachant à elle-même, ce qui n'est pas facile! Moi-même, je me cache la bouteille de temps en temps, mais il faut avoir bu suffisamment pour ne plus la retrouver, sinon ça ne va pas. Alors?… Parce  que la cacher quand elle est vide c'est pas génial. Mais c'est pas le sujet. Donc, Sœur Sourire chantait du prémonitoire nique nique. Et ça c'est la méchante patte du Divin qui a retourné la pure chanson contre elle-même! Il n'en voulait pas!

Quelques années plus tard on a vu débouler la CB. Tous les camionneurs se sont équipés. Et quelques automobilistes aussi. C'était LE remède souverain contre les embouteillages et les méchants flics sur les routes. Ouais… Ça n'a pas duré longtemps. On a encore vu la mode des jeans déchirés, les queues de cheval pour hommes qui le valent bien comme on dit chez l'Oréal, le piercing et même des trucs encore plus débiles comme le jeu du foulard où les gosses doivent ne pas respirer le plus longtemps possible… sans trop, toutefois, sinon… Actuellement, les trucs à la mode c'est l'écologie primaire et la sécurité routière…

Tout ça finit par passer, mais ça prend du temps et quand c'est un truc comme l'écologie primaire ou la sécurité routière qui vient à la mode et que nous prenons de plein fouet dans la tronche, eh bien ça nous pourrit l'existence de toute une génération!  *;->(

03/12/2008

Je deviens écologiste

je-deviensL

 

                        J'étais un anti-écologiste primaire. Mais j'ai enfin tout compris. Sauf que les écolos eux mêmes n'avaient pas bien compris leur truc. Je vous zesplic.

L'effet de serre n'est évidemment que la conséquence du CO2, raison pour laquelle les écologistes nous les hachent menu! Eh! Evident. Oui mais faut pas s'arrêter à mi-chemin. Parce que le CO2 est lui même la conséquence de notre niveau technologique. Et cette technologie est la conséquence de notre volonté de progrès inconsidérée et irresponsable. Or, cette volonté de progrès est la conséquence d'une perversion de l'esprit humain qui, en perdant ses racines animales est devenu soi-disant civilisé.

Civilisé, ça veut dire qu'en échange du progrès vous êtes supposé vous conduire convenablement. Simple, non? Bon. Mais vous savez comment ça va, on l'a vu avec les banques et avec toutes les dérives humaines, dès qu'on vous donne des possibilités vous en abusez. C'est comme ça que nous nous retrouvons dépendants aux bagnoles, au pinard, à RTL, aux impôts et à la mayonnaise sur les frites, etc.

Alors moi, avec mon nouvel engagement écologiste non primaire cette fois, je propose de revenir directement à l'Etat Sauvage et animal… Là, plus question d'échanger du progrès contre des privations de libertés! Oui, me direz-vous, mais les animaux n'ont pas la médecine. D'accord, mais vous en connaissez beaucoup qui tombent malade tant qu'on les nourrit pas avec des carcasses de mouton? Et ouvrez les yeux! regardez les bonobos qui nous sont proches. Ils tombent pas malade, n'ont pas besoin de bagnoles et ils vivent sacrément heureux en se partouzant sans arrêt! En voilà qui savent profiter de leur sexualité au moins! Ça c'est un vrai progrès! Et leurs bonnes femmes font pas les mijaurées. Elles s'amusent autant que les mecs! Chez eux, faire l'amour avec une passante ça s'appelle pas un viol mais du bon temps!

Alors? Vous allez encore hésiter longtemps à devenir écologistes et à abandonner votre BM, votre Rolex, le chauffage central, les médicaments qui vous rendent malade et les téléphones portables qui vous attaquent la moumoute? Moi pas. Vive le progrès écolo. On commence quand?   *;-0)

21/09/2008

La vie sans…

Vie-sans-L

 

                        Hier je vous disais que j'allais avoir des difficultés pour ramener ma fille et ses trois enfants plus ma vieille mère à la gare du midi du fait de la folie collective anti-voitures dans les rues. Ma fille a trouvé un taxi qui pouvait contenir sept personnes et nous voilà partis avec deux heures d'avance… Trajet surréaliste entre les vélos et impossibilité d'emprunter des axes importants. Détours… Enfin, on a mis une heure et on y est arrivé. Retour en métro jusqu'à ma voiture laissée dans les environs d'une station hors Bruxelles.

Mais devant tout le bonheur de tant de braves gens dont le rêve ultime de nirvana est de rouler à vélo dans les rues de Bruxelles, je change d'avis! Oui, c'est une bien belle chose! Parce que, quand même, la planète a eu une belle journée dont les effets dépolluants ont été ressentis jusqu'en Chine, j'imagine. Et du coup ça m'a donné d'autres idées.

On pourrait faire un dimanche sans chauffage en hiver. Ce serait marrant, tous habillés avec des manteaux dans les maisons. Et un dimanche sans eau au robinet pour bien comprendre ce que vivent les Sahéliens. Et puis un dimanche sans dormir. Une fête de toute une nuit. Et un dimanche sans manger pour penser aux Biafrais et comprendre ce que c'est. En plus, il serait autorisé de manger au restaurant comme il était permis cette fois d 'enrichir les taxis! Et un dimanche sans bière! Ou un dimanche sans RTL ou TF1 et carrément sans télé, tiens! On reviendrait au bureau le lundi un rien moins con que d'habitude. Le dimanche sans radars pour compenser le dimanche sans voiture… Et puis un dimanche sans waterclosettes. Vous auriez le droit de vomir dans votre poubelle et c'est tout! Pour polluer moins les cours d'eau. Pas une bonne idée ça? Vous imaginez toutes ces journées de bonheur intense?

Mais je vais vous dire, le dimanche que j'attends et pour lequel je prie la Sainte Vierge tous les jours c'est un dimanche sans politiciens. Surtout ceux qui me rendent plus vert qu'eux encore et aussi ceux qui me font voir jaune et noir et enfin ceux qui me font virer tout rouge ou rose…

Que du bonheur! Vivement la vie sans la vie… C'est ça la vraie vie!
*;->)

20:46 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ecologistes, ecolo, sans voiture, dimanche |  Facebook |

27/05/2008

A bas les vélos!

A-bas-le-véloL

     
                            Plus je connais les hommes plus j'aime mon chien. Mais plus je connais les femmes, plus je me méfie de ma chienne… disait Desproges. Moi, c'est avec mon vélo. Je l'aimais bien mon vélo jusqu'à pas longtemps. J'aimais prendre ma bécane et aller respirer dans les chemins pour me faire du bien au corps et à l'esprit. Mais depuis quelque temps, j'ai pris le vélo en grippe! Je vous zesplic.

Le vélo est devenu vertueux. Comme toute chose vertueuse, plus elle se sent avoir raison, plus elle fait n'importe quoi sans plus se poser de questions.

Le vélo est devenu tellement vertueux qu'il a attiré la convoitise des lobbyistes qui ont tenté de rendre le port du casque obligatoire. Je n'en veux pas! J'ai pas envie de me sentir contraint de cette façon quand je prends mon vélo-liberté… Ils ont quand même réussi à déguiser les gens en poissons exotiques des mers du sud jaune fluo avec des casques de Quasimodo.

Le vélo a attiré tous les vertueux écologistes (les pires idéologues qui soient après les Talibans, mais ces derniers ont une capacité de nuisance plus circonscrite) qui sont parvenus à réserver des pistes cyclables qui réduisent la fluidité du trafic, créent les embouteillages là où il n'y en avait pas, et installent des pistes au milieu de la rue en sens contraire au sens interdit ! Comme disait l'autre: aux familles des cyclistes nous présentons nos condoléances… Grâce à toutes ces nouvelles pistes on voit de temps en temps un cycliste (peu, mais il y en a) idéologue venir se remplir les poumons de monoxydes de carbone et autres, quand tous les pneumologues disent haut et fort: si vous faites du sport, ne fumez pas! Vu que vous ouvrez plus grand les alvéoles de vos poumons, vous inhalez plus fort la pollution! Eh… Logique!

Et puis, il y a les cyclistes… qui font n'importe quoi vu que désormais les voitures ont toujours tort… par définition! En plus, les cyclistes belges sont les plus bourrés de la planète d'après une étude récente! Va falloir les faire souffler pas que dans les chambres à air… (j'attrape un mauvais français à écrire sur ce blog!). Les jours "sans voitures", les flics de Bruxelles ont les cheveux dressés sur la tête! Ils n'en sortent plus! Comme quoi, dans l'esprit des gens, le vélo c'est bien la liberté!…

Alors, le vélo, j'en peux plus. Il est devenu symbole du politiquement correct et de toutes les contraintes anti-liberté. Je m'oriente vers la Leffe et la Trappiste. Faut pas de pistes pas de chef et pas de casque!  Pauvre petite reine …
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, velo, ecolo |  Facebook |