23/12/2008

Bush et Babouche …

BushBaboucheL

 

                    Je me demande si vous avez bien perçu la portée du lancement de babouche sur Bush. J'ai adoré. Nous connaissions déjà l'entartage de Noël Godin… voilà le godassage des tartarins… Cela ajoute une variante à l'insultement des cuistres. Un rien plus agressif, j'en conviens, mais tellement jouissif!

Parce que non seulement le film a fait le tour du monde, mais il sera largement utilisé comme final emblématique de la fin du règne du pire président que les USA aient eu depuis qu'ils massacrent plus que les Indiens. Pas un film sur Bush ne se terminera désormais sans cette séquence. C'est la plus pertinente critique qui puisse s'exprimer!

Il y a dans le lancement de chaussure un mépris dépité, une insulte de bas niveau qui semble dire qu'il ne méritait même pas un véritable attentat! Bien sur, il eut de toute façon mérité qu'on le descende. Mais cette babouche a fait mieux: sans le convertir en martyr, elle pointe par la vulgarité de l'insulte la bêtise de cet inepte président, ce qui le rend dérisoire.

Si les Américains se contentaient de lancers de chaussures plutôt que de bruits de bottes, le monde irait sans doute mieux. Si les Américains remplaçaient les flingues par des babouches dans leurs holsters, les cow-boys descendraient de leurs mules pour dégainer avant de tourner les talons. On leur filerait bien des patins! Mais, trève de jeux de mots, le lancer de babouche me semble élever l'attentat pâtissier au rang d'Art plus complet et nuancé: si la tarte ne suffit pas, on passe à la godasse et là, on a le choix: de la pantoufle à la botte en passant par la bottine, voire le perfide haut-talon qui crève l'œil! reste à inventer les produits d'escalade…  Que lancer après la godasse qui soit transportable, anodin et facile à mettre en œuvre?

Le lancer de dentier? De pantalon? De chaussettes? de soutien-gorge? De chapeau décapiteur comme l'Asiatique dans le James Bond Goldfinger? Allez savoir ce que l'imagination des entarteurs godasseurs produira. En tout cas, moi j'attends maintenant les émules de ce malheureux irakien qui risque jusqu'à 7 ans de prison pour insulte à chef d'Etat étranger… je voudrais voir Leterme et autres zozos devoir esquiver des pompes et tatanes…

Y a pas à dire, mais cette babouche aura fait plus de dégâts qu'un missile de croisière… Une nouvelle ère s'ouvre à nous. *;->)



20/05/2008

Que qui peut puisse!

GloupL

 
                    C'est pas avec votre quatre millionième de voix que vous allez pouvoir desti-tuer les rigolos comme di Rupo, Leterme, Reyneders et les autres. C'est pas en glissant votre quatre millionième de voix dans la fente d'une urne que vous allez incinérer l'escroquerie des radars. Bref, vous n'existez plus! Et on vous demande d'en être reconnaissant et fier. Félicitez-vous de votre félicité de vivre en démocratie!

Il existe pourtant un génie, un grand génie qui a compris comment attenter à la suffisance et à la bêtise sans se compromettre dans la politique ou les stérilodébats intellectuelistes. C'est l'entarteur. Entartons, entartons, seule façon d'exister aujourd'hui! Al-Qaitarte!Rebellion pacifique. Parce que, eh oui, le ridicule peut tuer et il est temps de s'y mettre!

Je ne serai jamais assez reconnaissant à Noël Godin d'avoir inventé l'entartage, l'attentat pâtissier. Du très grand surréalisme belge… Et quel bonheur de voir Sarko, Ségoreine, Bill Gates, et surtout Bernard Henri Levy entartés… Sept fois! Sept fois! Un délice! Et jamais, cet idiot n'a cherché à comprendre… Jamais il n'a essayé de faire la paix avec Noël Godin! Pétri de sa suffisance, BHL est indigné… A quand l'entartage de sa poupée barbie?

L'entartage est un geste gratuit, pacifique parce qu'il ne fait de mal qu'à l'ego - le tout à l'ego pour le coup…- mais il restaure la dignité de tous mes contemporains honnêtes qui se font entarter au quotidien par la suffisance des castes, des complexés qui se haussent sur les ergots, des fâcheux à l'intelligence frelatée par des diplômes qui compensent leur manque de vision par des recettes et se gonflent comme des gros… nouilles. …

Quoi de plus noble que cet art de l'inutile clownesque contre lequel ni les lois, ni la suffisance ne peuvent rien.

On attend toujours l'entartage du pape… A quand celui des artistes actuels? A quand l'entartage des écologistes réimplanteurs d'ours et de loups qui bouffent les brebis des bergers, à quand l'entartage de Nicolas Hulot, de Noël Mamère et de tant d'autres icônes? Oui mais voilà, il y a du travail… Alors? Quand nous y mettons-nous?

Gloup gloup, entartons, entartons! Mes respects Monsieur Godin!  
*;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : humour, entarteur, gloup |  Facebook |