25/01/2010

Bauknecht Whirlpool…

 

BauknechtL

 

                 Sus aux entubeurs! Il y a quelques années, j'achète un lave-vaisselle programme éco qui rince (?… faudrait aller voir…) à sec ou presque, économise l'eau, l'énergie, n'émet pas de carbone ni de fuites d'eau et s'exprime poliment. En plus, il fait la vaisselle. Enfin… faisait… parce qu'il ne la fait plus depuis un mois et demi.


J'appelle un réparateur qui pour 30 euros diagnostique que la pompe principale fuit… un joint appelé bourrage pour les connaisseurs. Mais il me dit qu'il faut remplacer toute la pompe discrètement derrière le dos des écologistes… parce que Bauknecht ne vend pas le joint uniquement… Coût pièce et travail: 320 zorros… Là, vous vous dites… pour 500 j'en ai un neuf, je jette. C'est comme ça qu'on vous fait la peau et qu'on pollue la planète. 


Je vais donc sur le site de Bauknecht, trouve un formulaire à remplir qui refuse de s'envoyer. J'essaie de téléphoner au numéro "nous sommes à votre écoute et le prouvons!" et c'est…" tapez un, tapez deux, tous nos opérateurs sont occupés"… classique. Sur le site de Whirlpool où l'on me renvoie, le formulaire a pu passer. On me renvoie un mail: on vous remercie gna-gna-gna, on s'occupe de vous prioritairement. Un mois que j'attends…


Je trouve une société qui vend des pièces. 169€ pour moteur et pompe. C'est mieux que 320+… et il ne faut pas être horloger pour la placer soi-même. Je démonte pour être sur, j'emporte la pièce dans cette société qui me dit de ne remplacer que la pompe sans le moteur qui est en bon état!… Coût: 33€. Ah tiens… Je suis passé de 320 à 33 zorros… Dix fois moins! Et à peine un peu de travail simple.


Alors je tire les conclusions suivantes: 1/ Les fabricants se foutent de nous et les techniciens indépendants aussi. 2/ Plutôt que de s'intéresser aux cornichonneries habituelles, Test-Achats ferait mieux d'ajouter en grand le critère du service écologique après vente… 3/ Comme toutes les marques se valent sur le plan du non-service, il faudrait demander au vendeur des garanties sur ce point… précises hein, les garanties! Prix de toutes les pièces, délais, main d'œuvre, bref tout ce qu'on oublie de demander quand on achète. Pensez… depuis le temps que je suis marié j'ai eu l'occasion de réfléchir aux questions qu'on oublie de poser… *;->)



 

04/09/2009

Une belle mort !

Retour-natureL

 

                                Je voudrais revenir un instant sur le terrible drame de la disparition de Nicolas Hulot et Yan Pollux Bertrand en hélicoptère l'autre jour au-dessus du territoire des Papous, lesquels les ont mangés à la petite cuillère après les avoir dépecés et cuits en brochettes sur le feu sacré des ancêtres.

D'abord, et malgré tout le respect que nous devons à leurs familles tribales écologistes, je voudrais dire que le drame est très relatif. Pensons un instant, mes très chers frères, à Molière dont la mort inopinée en scène a été décrite comme l'ultime preuve de son génie et l'hommage glorieux du Théâtre à son meilleur serviteur. Quoi de plus déshonorant pour un général que de mourir dans son lit… Que n'a-t-on glosé à propos de John Glenn, le premier cosmonaute américain, lorsqu'il s'est cassé une jambe en glissant sur la savonnette de sa baignoire? Inversement, vous qui avez une vie bien rangée, vous détesteriez mourir au combat ou d'une crise cardiaque pendant que vous vous surpassez pour votre patron! Soyons honnête!

Alors, rétablissons un peu les valeurs. Quelle plus belle mort pour les deux papes de l'écologie que cet hélicoptère abattu inopinément par un vol d'oiseaux migrateurs qu'il tentait d'éviter par respect de la nature? Quelle mort plus romantique et glorieuse que d'avoir été récupérés par des hommes si proches de la nature qui ont tout à nous apprendre selon les mots mêmes de Nicolas Hulot dans son dernier film? Quel plus beau destin que cette cérémonie culinaire sur le feu ancestral? Quel plus beau sanctuaire que l'estomac de ces gens qui ne chassent et ne mangent que pour vivre? Quel accès plus direct avec le recyclage et le retour à la nature que le retour au sol par les crottes d'humains chimiquement purs? Comment rêver d'une plus belle fin d'écologiste?

En vérité, je vous le dis, ils eussent été fiers de savoir comment la mère nature les a rappelés à eux. Et si heureux de savoir que le sort a immortalisé et divinisé leurs personnages emblématiques de la grande régression écologique. Ils l'avaient bien mérités ceux qui pouvaient, à l'inverse de nous, polluer la planète, les terres et les peuplades avec leurs héli-co2 en reversant sur l'autel de l'écologie  la plantation de quelques arbres pour se faire pardonner leurs vertueux méfaits…  *;->)

25/10/2008

Je ne décolère pas…

Décolère-pas-L

 

 

                                    J'étais invité l'autre jour à une soirée à l'austère Palais de Justice de Bruxelles, ce monstre kitsch de l'architecture coloniale belge. Pour ses 125 ans, on y expose une série "d'œuvres" du l'art actuel. Que des conneries dont d'ailleurs quatre sacs poubelles jetés par terre: une "œuvre"… Ou ces quatre personnages nus "enculés" par des télescopes qui les traversent de l'anus à la bouche… On vise par l'anus… Nous avons eu droit à une visite commentée par une jeune femme plein d'enthousiasme pendant une heure sous de la "musique", à savoir des bruits très dérangeants. Consternation,  honte. Surtout devant une pitrerie baptisée "hommage à Michelange" qui aurait mieux fait de s'appeler insulte à…

Devant mon mépris, il s'est trouvé des gens pour me dire que c'était mon avis personnel alors que j'ai expliqué à ces gens dans une conférence il y a deux ans déjà quels étaient les réels fondements de l'Art qui pouvaient nous aider à y voir clair. Et voilà…  Les gens entendent, écoutent éventuellement mais n'intègrent pas.… C'est pourtant simple!

Si je dis que les pédophiles sont des criminels, personne ne me dira que c'est mon avis personnel… Si je suggère qu'il faut manger de la sciure et des crottes de nez en expliquant que c'est une grande création culinaire, personne n'en mangera! Si je prétends qu'un embouteillage de klaxons urbains n'est pas de la musique personne ne m'opposera que c'est mon avis personnel… Il y a des limites morales sur la pédophilie et "naturelles" sur les autres points. Mais il n'y a aucune limite naturelle sur notre sens de la vision. Quant à la morale, pour ce qu'on en a encore à f… Alors on se fout de nous, on nous présente des pitreries sans nom et dans le Palais de Justice ultra-conservateur en plus…

Ce ne sont pas les "œuvres" qui m'ont désespéré le plus ce soir. Ce sont les gens qui continuent à écouter religieusement les bêtises qu'on leur raconte, persuadés qu'ils sont que s'ils veulent être ouverts, modernes et intelligents, ils doivent essayer de comprendre… Plus aucun argument sensé ne les atteint! La logique, l'analyse, l'intelligence ne les concernent plus dès qu'il s'agit du l'art actuel. Il y a comme un "politiquement correct" qui les réduit à néant.

Que l'on s'amuse de ces pitreries est une chose. Je m'amuse aussi devant les vitrines de Noël des grands magasins… mais je n'en fais pas de l'Art! C'est effrayant, consternant, honteux. Une insulte à l'esprit humain. A moins que ce soit l'ultime démonstration de notre déliquescence. celle des artistes comme celle du public. Et comme j'ai eu l'occasion de le dire un jour dans un chahut étudiant à Marcel Brothaers qui exposait ses casseroles de moules: vous faites un art de poubelle, ne vous étonnez pas d'avoir un public de poubelle.… 
*;->(

22/08/2008

A chacun son escroc!

Chacun-son-escrocL

                            Par la présente je viens humilièrement vous rendre un hommage présentement sophistiqué pour vous raconter mon histoire. Mon père qui est décédé par mort m’a légué cinq millions de dollars. Mais ici en Côte Déboires, je n’ai pas accès à cette somme et peut-être que vous pouvez m’apporter votre aide magnificente humblement demandée… 
Je vous recommande de traiter cette affaire avec subtilités et confidentialité vu la dégradation de la situation dans laquelle nous baignons présentement. Que Dieu vous bénisse.

Vous commencez à voir? Vous avez reçu ce genre de courrier et plus souvent qu’à votre tour… Si j’adore le style bien… sapé comme souvent chez les Africains que je lis toujours avec délectation, je suis perplexe devant leurs combines. Là, c’est une grande arnaque à l’échelle de millions de messages. Le but est de vous piquer un maximum d’argent pour mettre en œuvre la procédure qui permettra de sortir la somme soi-disant bloquée…

Comme vous n’êtes pas né d’hier, vous zappez et jetez le mail. Mais certains, plus crédules ou plus angéliques, le coeur sur la main, se laissent berner et entrent dans le système. Généralement ils dépensent 50.000 euros avant de se rendre compte qu’ils ont été volés!

Ne croyez pas, pourtant, que seules les petites gens un peu simplettes se laissent prendre au piège! A chacun son piège! Par exemple, je peux vous citer le cas de grands patrons d’empires financiers, qui se sont fait piquer des centaines de millions d’euros! Et heureux d’être volés en plus! Tiens, François Pinault par exemple, parti de rien pour arriver arrivé à l’arrivée, dépense son pognon par camions chez des étalagistes qui se font passer pour de grands artistes!

Il m’est arrivé de tourner l’un ou l’autre film publicitaire. Pour l’un d’eux j’avais choisi un cinéaste français connu qui s’était entouré de Hilton Mc Conicko, décorateur américano-parisien fort en vogue qui nous a fait un superbe travail. J’étais fasciné. Chaque création était magnifique, mais à un aucun moment je n’ai pensé qu’il s’agissait d’Art! Si ce n’est celui de l’étalagiste, du caricaturiste d’ambiance! Eh bien, Pinault à qui l’on est parvenu à faire croire qu’il s’agissait d’art achète toutes ces choses avec ses yeux émerveillés partis de rien et culturellement rien de plus à l’arrivée.

Et voilà comment chaque groupe social rencontre son escroc. C’est qui le vôtre, l’Etat?

18:00 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escrocs |  Facebook |

25/01/2008

Subversion culturelle

Subvers-cultL

 

                     Il y a quelque temps, j’ai visité une magnifique exposition de 60 masques de la collection suisse Barbier-Muller qui est, pour ceux qui bavardaient pendant que je parle, le plus grand collectionneur d’Art dit Premier au monde.

Mais... pour faire mode et proche du peuple, le concepteur de l’expo a cru bon d’insérer quelques masques de pompier et de démineur des années 1920. Ça n’éclaire en rien la compréhension des œuvres et ça dévalorise l’Art d’une façon générale en accréditant l’idée que la création peut être le fait du hasard, ce qui est absurde et même insultant pour l'Art.
Mais, en architecture on avait déjà vu les codes barres des colonnes de Buren dans la Cour du Palais Royal et la Pyramide du Louvre. Faut dire que Jack Lang a eu tellement peur d’être un Ministre de la Culture qui aurait loupé quelque chose, qu’il décorait les tagueurs et tout ce qui bougeait.
Vous me connaissez, je suis un type gentil et j’ai quelques idées, donc, voilà ce que vous pourriez lui suggérer si vous le croisez.

Les concertos de Mozart gagneraient à ce qu’on remplace le piano par une guitare électrique, spécialement dans un célèbre concours pour voir la tête de la Reine Fabulosa. Le concerto n°20 avec de la batterie, pas mal non plus.

La petite culotte de Madona pourrait être encadrée de dorures et exposée au Musée d’Art Moderne avec cette légende: «Titre de l’œuvre: Madona, Traces diverses sur toile, 30x40 cm, acquisition de l’Etat»...
Les grands cuisiniers pourraient nous proposer: «petit pâté de Pedigree Pal sur son lit de verdure au Sheba assaisonné de bave de vinaigre viagra». Je suis sur que vous salivez déjà, rien qu’à entendre la jolie musique de la recette. Notez un restaurateur a déjà introduit du viagra dans une de ses recettes...J’invente rien!
Jean-Paul Gaultier pourrait nous organiser un défilé de mode où la toile de tente avec ses piquets renouvellerait le genre. Ou sublimer l’essuie de vaisselle pour habiller les belles qui feraient mieux d'être re…belles!. Thème du défilé: la mode au torchon. Je me demande si c’est pas déjà le cas, d’ailleurs.

On pourrait également décréter que désormais, roter en public, mettre les doigts dans le nez et se gratter entre les jambes dans les cocktails est de la dernière élégance branchée.

Tout est possible, désormais. Yann Queffelec déclarait il y a quelques jours à la radio que «après tout le mauvais temps est aussi une forme de beau temps». Mais à force de croire que tout est dans tout et que le contraire du vrai est aussi une forme de vrai, et que si on n’est pas d’accord on est ringard, à force de nier la pesanteur, on va tous se retrouver collés au plafond un de ces jours!  *;->)

18:50 Écrit par Amadeus dans Art | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : aer, culture, escrocs, art, societe, humour |  Facebook |