30/03/2008

Je suis fétichiste…

fétichisteL

 
                    j’ai mis des années à comprendre ce qu’était le fétichisme. On m’avait bien dit que c’était des gens qui se focalisaient sur un truc. Par exemple, les seins des femmes. Moi, j’ai toujours trouvé ça sympathique mais j’en faisais pas un fromage absolu (pardon pour la comparaison, mon style faiblit). Bon. Puis, un jour, j’ai vu une émission sur Konrad Lorentz qui montrait que les poussins oiseaux étaient comme les écologistes: ils suivent la première chose qui bouge à leur sortie de l’œuf. Si c’est leur mère poule tant mieux, mais si c’est un petit train électrique c’est bon aussi! J’ai commencé à mieux comprendre. Pourquoi j'avais aimé les trains électriques? Non, pas ça, je vous zesplic..

J’ai découvert que les fétiches africains c’étaient des statuettes adorées. Peu à peu mon image mentale s’est formée sur le fétichisme. Avec l’arrivée d’internet, j’ai vu qu’il y avait des catégories de fétichiste sur les sites pornos. Me demandez pas ce que je faisais là-dessus, ça vous regarde pas. Et puis c’est comme ça. Donc, j’ai commencé à mieux comprendre.

Et puis j’ai vu qu’il y avait des fétichiste des nombrils, des pieds, des doigts de pied, des bas nylon, des slips, des oreilles à perles, des oreilles pas à perles, des fesses, des airs con et tout ce qu’on voulait. A croire que des mecs aiment les femmes comme des brochettes de gadgets. Dur dur!

Oui mais voilà que j’ai découvert que j’en étais un de fétichiste! Primaire et tout droit! Ça faisait quelques temps que je me doutais sans oser me l’exprimer… Mais de plus en plus, je devais me rendre à l’évidence: je suis fétichiste gravos comme on dit aujourd’hui!

En fait, les femmes m’intéressent peu jusqu’à ce que je leur découvre une jolie voix. Je suis un fétichiste de la voix. Felicity Lott, Carmen Mac Rae, Joan Baez, dès que sonne leur voix, je deviens comme fou! fasciné, aspiré, absorbé… Les jolies voix de femmes m’entraînent au paradis! Et c’est pratique: plus besoin d’aller sur un site porno, plus besoin de dégrafer quoi que ce soit, d’ailleurs je suis très maladroit, pas besoin de déboutonner ou d’avouer mon incompétence devant une tirette qui résiste… Non, la voix s’élève et je suis aux anges!

Et en plus, comme ça vous pourrez dire que je suis un parfait macho… quand je suis saoul de bonheur, je range le CD et hop, je me passe du reste: les critiques, les preuves que je suis un con, les reproches divers et si j’ai envie de m’endormir après, personne ne me reproche rien! Vive mon fétichisme à moi que j’ai!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, fetichisme, voix |  Facebook |

05/03/2008

Des pieds et des mains…

Pieds-et-mains-L

 
                    Vous êtes fétichiste? Ben ça arrive aux meilleurs. Déjà, vous pouvez décomplexer. Et puis de toute façon ça s'explique pas. On naît comme ça ou on n'est pas comme ça. Voilà.

Cela dit, il est un fétichisme difficile à vivre: le fétichisme des pieds. Paraîtrait que les hommes préfèrent les pieds après les seins chez une femme. Moi j'aime aussi les yeux… mais bon, je suis un peu spécial. Je vous zesplic.

Par exemple, vous soupez aux chandelles, agréablement avec une dame au commerce agréable. Vers la fin du repas, quand les chandelles commencent à vaciller, vous mettez sa main sur la sienne en lui disant "tu as de beaux pieds, tu sais" et vous ramassez une baffe à faire vaciller la chandelle. La vôtre aussi, d'ailleurs. Mais c'est pas le sujet.

En revanche, vous dites "tu as de beaux yeux, tu sais" et tout se passe bien. C'est elle qui souffle la chandelle. Pourtant, le pied et l'œil sont associés dans le même élan laudatif quand on dit "il a bon pied bon œil". Allez comprendre. A la limite vous pouvez dire "tu as des fesses superbes" si vous êtes un rien intimes et ça passe très bien. Tous les abats peuvent être romantiques: "Tu as de jolies jambes, j'adore ton nez, tu as de belles mains, j'adore ton cou, tes oreilles me rendent fou, j'adooore tes chevilles fines… etc". Tout ça passe très bien. Mais pas les pieds. D'où vient ce mépris pour les pieds dont tous les podologues vous vanteront la sophistication technique? Ils fourmillent de petits capteurs, ils vous portent, assurent votre équilibre plus sûrement que le cerveau qui des politiciens aux concepteurs de modes d'emploi alignent les désastres! D'ailleurs, quand on parle d'un déséquilibré, c'est pas les pieds qu'on accuse mais le cerveau! Notez, je ne me vois pas dire "j'adore ton cerveau". Ça fait un rien obstétricien occipital, ça. Comme quoi, cerveau et pieds … D'ailleurs ne dit-on pas "il pense avec ses pieds?". Cette proximité suggère quelque chose, non? Et que signifie vraiment "faire un pied de nez" alors que prendre quelqu'un au pied de la lettre est signe d'un excès…

Vous l'aurez compris, le pied est ambigu. Tantôt génial, tantôt idiot, hypertechnique mais insulte par ailleurs, objet de fantasme mais inavouable. Or, ne dit-on pas pour quelqu'un qui se marie qu'il a trouvé chaussure à son pied? Et que dans la… foulée, il le prend! Comme Raymond Devos quand il les écrivait en… alexandrins! Allez comprendre… *;->)

18:46 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : fetichisme, pieds |  Facebook |