10/02/2010

Là où il y a de l'hygiène…

 

SextoysL

 

Pierre Bénichou faisait remarquer ce matin que les Françaises changent de sextoy tous les ans. Comme de brosse à dents, d'après les statistiques.


Si vous ne remplacez pas la brosse à dents tous les mois et les sextoys tous les deux mois au plus, j'ose pas vous dire l'état des gencives… Mais c'est comme ça. Ça doit leur faire mal aux lèvres — celles du dessus — de demander un sextoy dans un magasin "Sextoy 'r us".


Evidemment, contrairement à ce qui se passe avec la brosse à dents, je peux imaginer que les adeptes du sextoy s'attachent à leur jouet. L'amour pour les jouets a toujours eu le vent en poupe et de là au poupon dans le ventre y a pas loin. Le comble c'est que je suis fier de moi quand je dis des conneries comme celle-là. Je dois pas être normal, à mon avis.  Mais c'est pas le sujet. Restons concentré. Sur quoi encore étais-je centré?


Ah oui! Eh bien voilà, c'est peut-être une question d'attachement, disais-je. Parce qu'un sexetoy est plus proche de l'homme qu'on le pense. Vous vous prenez une bourre pas possible, enfin le mot bourre est sans doute mal choisi ici, avec votre sextoy et il va se comporter comme un sexboy, y a pas de raison… A la fin de la tranche de rire, il va s'endormir le sexe à piles, sans jeu de mot continu ni alternatif. En panne de jus. Réaliste, non? Et puis quelqu'un qui vous donne autant de plaisir… vous l'abandonnez pas comme ça. 


Alors que la brosse à dents a un air idiot et quand son poil ne fonctionne plus bien, poil au jeu de mot, la minette le rejette. Sans état d'âme ni considération, poil au…. Ne voyez là aucune confusion possible. Si le sextoy peut éventuellement être utilisé en bouche pour un vibrant détartrage, la brosse à dent me laisse perplexe quant à un usage lustrant, surtout sans dentifrice. Parce que le dentifrice est irritant, certes, mais il donne l'haleine fraîche. Notez que ceci peut être utile dans l'utilisation a posteriori, sans jeu de mot tiré par les poils, d'un sexboy bien réel qui retrouvera alors dans la pratique du 69 le même goût mentholé. Surtout olé, sans jeu de mot taurin …


Eh oui, là où il y a de l'hygiène, il peut aussi y avoir du plaisir.  *;->)

 

09:30 Écrit par Amadeus dans Con | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : dentifrice, sextoy, hygiene |  Facebook |

26/05/2009

Ça a le mérite d'être honnête…

Merite-honnêteL

 

                                     Je reviens de chez mon enfoiré de médecin avec son humour au marteau piqueur. Mais c'est pas le sujet. Le sujet c'est mon rapport à la salle d'attente.

Il existe une société qui rachète à vil prix tous les invendus des magazines hebdos ou mensuels et qui, moyennant paiement, les redistribue dans les salles d'attente des médecins, dentistes, coiffeurs, etc. Bon.

Ces magazines m'interpellent au niveau du mental qu'a pas le moral deux fois…

D'abord, comme ce sont des magazines que je ne lis jamais comme "poils de cul et mirages du monde, le magazine des têtes couillonnées et des glands de ce monde", je découvre des trucs sur nos princes qui nous gouvernent… pas ou si mal. Et quand j'apprends une nouvelle affaire d'arrière-train entre Fluptilde et Soulippe, je me passionne. Puis je tombe sur un article santé, un sur maigrir pour l'été et un sur la nouvelle Rolls, j'ai envie de tout lire mais paf! je suis interrompu au milieu de ma lecture par le toubib qui éjecte le client en cours de rechute. C'est tellement frustrant que ça me stresse quand je lis, ce qui fait monter ma tension, ce qui me vaut des traitements qui ont un effet direct et néfaste sur mes érections matinales que c'est pas le sujet non plus. Tout ça pour un article de magazine pour trisomique.

Mais c'est pas tout… Ces magazines ont un deuxième effet néfaste, c'est que vous léchez vos doigts pour tourner les pages, donc vous reléchez les doigts des autres et vous marquez votre territoire viral pour le suivant… Si le précédent lecteur vient du Mexique vous vous prenez la grippe chili con carne d'un coup, d'un seul dans votre tronche de zozo gringo. Logique.

Je me suis donc dit que j'allais en toucher un mot à mon médecin. Parce qu'on vous tape sur le crâne avec les écrans plats pour vous inciter à vous laver les mains toutes les trente minutes pour massacrer les bactéries et autres virus, mais personne ne s'occupe des magazines viraux des médecins… Sa réponse m'a un peu découragé…: "ben quoi, ça entretient mon fond de commerce, non?".
Au moins, ça a le mérite d'être honnête! Il est bien ce type. Au marteau piqueur.  *;->)

PS: je voudrais préciser à l'intention des malcomprenants que tout ce que j'écris ici est toujours très exagéré et que si je fréquente mon médecin depuis si longtemps c'est que c'est un type sympa et bon médecin. Un rien spécial, c'est vrai… mais là c'est l'hôpital qui se moque de l'infirmerie!

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de vie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : contagion, medecins, grippe, masques, hygiene |  Facebook |