14/02/2010

Luge déluge…

 

Luge-délugeL

 

           Ça y est, et de un! Un connard de sportif vancouver qui se pète la tronche à 140 km/h en… luge! L'avait pas vu les radars çui-là? Et personne pour lui mettre des casse-vitesse? Ou simplement des trous dans la route comme en Daerdenowallonie?


Attendez-vous donc à ce que demain, un sauteur de trampoline passe à travers le plafond et retombe à 3 km de là… Qu'un poids et haltère laisse retomber ses masses sur le sol et provoque un tremblement de terre de l'autre côté de la planète, qu'un coureur du 100M n'arrive plus à freiner et fasse trois tonneaux dans le public en tuant 30 personnes comme la Mercedes dans les années 50, qu'un lanceur de javelot abatte un satellite GPS par inadvertance, qu'un sauteur à ski se retourne à l'atterrissage et prenne feu sur un hôtel du coin, qu'un patineur explose dans un dodécasalto en tuant du coup la conne qui patine dans ses bras avec sa queue de bunny pointée vers l'arrière sur les fesses… (oui, rien n'est plus ridicule qu'une patinette qui glisse en arrière avec ses fesses ananabolisées pointées vers la victoire…). Et j'ose pas imaginer ce que ces types peuvent faire avec des raquettes aux pieds! Vous imaginez le smash… mellow!


Non mais dites, y aurait de l'anabolisant dans l'air que ça m'étonnerait pas! Tu parles d'une performance! Dans le temps tout ça respirait l'élégance, et le fameux adage olympique: l'important c'est de partir pisss… c'est de partissiper (oui, je çé, c'est voulu). Une honnête luge descendait gentiment la pente avec des petits Nicolas dessus. Aujourd'hui ces saloperies descendent à 140 km/h… On va encore nous bassiner avec la vitesse comme facteur aggravant. Déjà que le sport c'est mauvais pour la santé… Ben oui, mon frère le plus sportif a des problèmes cardiaques et marche avec une canne à 57 ans! Il aurait fait trop de vélo… Ça risque pas de m'arriver. Enfin pas ça… 


Franchement, quel est l'intérêt d'un sport dans lequel vous descendez allongé sur une planche à 140 km/h? Ça lui épargne le coeur. Mais où est le sport? Dans la minute de silence qui a suivi? J'aurais fait une minute de silence et trois dixièmes cinq centièmes, pour le coup. Non, j'arrive pas à y croire. On vit dans un monde de fous. 


Y aurait quelque chose dans l'eau potable de papotable à raconter que ça m'étonnerait pas, tiens.  *;->)