04/09/2009

Une belle mort !

Retour-natureL

 

                                Je voudrais revenir un instant sur le terrible drame de la disparition de Nicolas Hulot et Yan Pollux Bertrand en hélicoptère l'autre jour au-dessus du territoire des Papous, lesquels les ont mangés à la petite cuillère après les avoir dépecés et cuits en brochettes sur le feu sacré des ancêtres.

D'abord, et malgré tout le respect que nous devons à leurs familles tribales écologistes, je voudrais dire que le drame est très relatif. Pensons un instant, mes très chers frères, à Molière dont la mort inopinée en scène a été décrite comme l'ultime preuve de son génie et l'hommage glorieux du Théâtre à son meilleur serviteur. Quoi de plus déshonorant pour un général que de mourir dans son lit… Que n'a-t-on glosé à propos de John Glenn, le premier cosmonaute américain, lorsqu'il s'est cassé une jambe en glissant sur la savonnette de sa baignoire? Inversement, vous qui avez une vie bien rangée, vous détesteriez mourir au combat ou d'une crise cardiaque pendant que vous vous surpassez pour votre patron! Soyons honnête!

Alors, rétablissons un peu les valeurs. Quelle plus belle mort pour les deux papes de l'écologie que cet hélicoptère abattu inopinément par un vol d'oiseaux migrateurs qu'il tentait d'éviter par respect de la nature? Quelle mort plus romantique et glorieuse que d'avoir été récupérés par des hommes si proches de la nature qui ont tout à nous apprendre selon les mots mêmes de Nicolas Hulot dans son dernier film? Quel plus beau destin que cette cérémonie culinaire sur le feu ancestral? Quel plus beau sanctuaire que l'estomac de ces gens qui ne chassent et ne mangent que pour vivre? Quel accès plus direct avec le recyclage et le retour à la nature que le retour au sol par les crottes d'humains chimiquement purs? Comment rêver d'une plus belle fin d'écologiste?

En vérité, je vous le dis, ils eussent été fiers de savoir comment la mère nature les a rappelés à eux. Et si heureux de savoir que le sort a immortalisé et divinisé leurs personnages emblématiques de la grande régression écologique. Ils l'avaient bien mérités ceux qui pouvaient, à l'inverse de nous, polluer la planète, les terres et les peuplades avec leurs héli-co2 en reversant sur l'autel de l'écologie  la plantation de quelques arbres pour se faire pardonner leurs vertueux méfaits…  *;->)

20/05/2009

Scoubidou, Houla-hop, Sœur Sourire et écologie…

Soeur-SourireL

 

                           Depuis que je suis gosse j'ai connu une série de modes.

Ça a commencé par le scoubidou. J'en faisais. Sacha Distel chantait le scoubidou, on achetait des lacets idiots en plastique et on tissait des scoubidous droits ou torsadés… J'ai ai fait tellement que je pourrais encore…

Après on a eu le Houla-hop, un cercle en plastique coloré que l'on faisait tourner autour de sa taille. Amusant à regarder mais très con. J'en ai eu un mais ça ne m'a jamais vraiment amusé.

Puis est arrivée Sœur Sourire. J'ai eu le disque. Pensez, c'était une sainte vivante qui chantait l'innocence, la Foi, la pureté pasteurisée et crémeuse à souhait. Et prémonitoire, parce que niquer…, ça m'est arrivé plus tard mais je suis pas là pour vous raconter ma vie. Oui mais le sourire de la pauvre Sœur du même jaune a viré vinaigre de messe et qu'est ce qu'on apprend? Qu'elle était méchante avec sa maman, hautaine, désagréable, excommuniée, poursuivie par le fisc, et même homosexuelle tout en le cachant à elle-même, ce qui n'est pas facile! Moi-même, je me cache la bouteille de temps en temps, mais il faut avoir bu suffisamment pour ne plus la retrouver, sinon ça ne va pas. Alors?… Parce  que la cacher quand elle est vide c'est pas génial. Mais c'est pas le sujet. Donc, Sœur Sourire chantait du prémonitoire nique nique. Et ça c'est la méchante patte du Divin qui a retourné la pure chanson contre elle-même! Il n'en voulait pas!

Quelques années plus tard on a vu débouler la CB. Tous les camionneurs se sont équipés. Et quelques automobilistes aussi. C'était LE remède souverain contre les embouteillages et les méchants flics sur les routes. Ouais… Ça n'a pas duré longtemps. On a encore vu la mode des jeans déchirés, les queues de cheval pour hommes qui le valent bien comme on dit chez l'Oréal, le piercing et même des trucs encore plus débiles comme le jeu du foulard où les gosses doivent ne pas respirer le plus longtemps possible… sans trop, toutefois, sinon… Actuellement, les trucs à la mode c'est l'écologie primaire et la sécurité routière…

Tout ça finit par passer, mais ça prend du temps et quand c'est un truc comme l'écologie primaire ou la sécurité routière qui vient à la mode et que nous prenons de plein fouet dans la tronche, eh bien ça nous pourrit l'existence de toute une génération!  *;->(

30/04/2009

Le siècle des extinctions

Siècle-extinctionsL

 

              Il a fallu cent mille ans pour passer de quelques centimètres de coupe   à des mètres de tranchant à partir d'un même caillou de silex. Puis, les choses allèrent plus vite.

Le génie de l'Antiquité a inventé jusqu'au verre, la philosophie, la démocratie, les bains publics, la bibliothèque d'Alexandrie et observé la rotondité de la terre…

Et puis ce fut l'obscurantisme du Moyen-Âge. La période sombre de la chasse aux sorcières et l'oubli, avec la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie vers +400, du Savoir humain. Tout était à refaire avec l'Eglise dans les pattes… Les dogmes remplacèrent la Science jusqu'à ce que la Renaissance retrouve quelques principes antiques qui fascinèrent. Tout redémarra. Mais l'Eglise veillait… Galilée et surtout Giordano Bruno passé au bûcher en 1600 pour hérésie, en firent les frais. Mais le "mal" était fait et les idées commencèrent à évoluer.

Au XVIIIeme, les grands philosophes prirent des libertés avec les dogmes, Mozart tourna le dos à son prince-évêque pour devenir indépendant, Diderot diffusa les connaissances avec l'Encyclopédie.
Les Sciences et les rapports sociaux se développèrent dans un sens qui permit l'éclosion de notre société moderne. C'est ce que l'on appelât le Siècle des Lumières qui permit tous les développements sociaux et économiques du XIXeme et du XXeme siècles.

Et puis voilà que… bardaf, c'est l'embardée! Le retour des dogmes avec les Talibans et les écologistes quand ce n'est pas le Pape qui revient avec son obscurantisme… On peut trouver tout ça très bien. Néanmoins ça introduit un climat de culpabilité et de régression flottant… Le progrès devient hérétique… Pratiquez l'abstinence, laissez votre voiture au garage, éteignez vous éclairages, coupez votre chauffage, éteignez vos appareils en veille, arrêtez l'eau quand vous vous brossez les dents, veillez à consommer moins de yaourt dont le bilan écologique est désastreux… prenez les transports en commun, roulez à vélo, … et les conducteurs  de 4X4 seront bientôt conduits au bûcher.

Bref, après le siècle des Lumières, on est passé à celui des extinctions! Un nouveau Moyen-Âge?   *;->(

ps: libre à vous de vous pourrir définitivement l'existence en votant écolo aux prochaines élections…

07/02/2009

Les voyages forment la jeunesse

Voyages-jeunesseL

 

                            Rien de tel que les voyages pour apprendre quelque chose. Oh, c'est pas nouveau, hein. Que du contraire! Les Compagnons faisaient un tour de France pour apprendre leur métier. Ils revenaient avec une belle expérience. Imaginez un couvreur. Le type apprenait à faire tous les types de toitures qu'on rencontre en France! Ils te vous faisaient des clochers torsadés etc.

Plus près de nous, il y a le programme européen Erasmus qui permet aux jeunes européens d'aller étudier dans les universités d'autres pays. Génial. Personnellement, j'ai poussé mes enfants à aller se frotter aux autres loin et même très loin. Formateur, je peux vous dire. Vous comprenez mieux les autres! Ça vous fait comprendre plein de choses!

Comment voulez-vous comprendre la mentalité d'un coiffeur si vous n'avez jamais coupé les tifs d'un type qui a une sale gueule? Ou d'une jeunette qui vous fait des émotions embarrassantes quand vous lui massez la nuque… Tiens, imaginez que pour devenir ministre, il faille travailler d'abord comme éboueur pendant une année. Il y en aurait moins et ils apprendraient à vivre avec un salaire contre-indiqué et dissuasif pour l'achat d'une Mercedes…

Mais il y a un truc qui me passe par la tête. Vous avez vu la Marche de l'Empereur. J'ai pas la place pour vous raconter le film mais ces malheureux vivent dans un froid pire que de canard, ils marchent en rang comme des prisonniers pour aller tourner en rond leur œuf entre les pattes en se serrant les uns contre les autres jusqu'à ce que leur femelle revienne… si elle n'a pas été bouffée par un phoque… L'horreur absolue de mère nature. J'ai regardé la moitié du film et j'ai du arrêter pour pas faire des cauchemars la nuit. J'étais mort, là. J'en pouvais plus. Eh oui, j'ai un petit cœur sensible. Je maudissais le Créateur, j'enrageais, j'aurais voulu leur payer le chauffage central… Pourquoi je vous raconte ça? Eh bien parce que si l'on envoyait nos écologistes vivre une année avec les pingouins pousser un œuf avec les pieds par moins trente ou quarante degrés, on les verrait dans un tout autre esprit quand ils reviendraient. Ils seraient pour le réchauffement des pôles, pour le coup! Eh oui… les voyages forment… à condition de bien choisir son voyage… *;->)

22/11/2008

Y a un truc…

Y-a-un-trucL

 

                            Vous vous souvenez de Roger Pierre et Jean Marc Tibault qui imitaient un numéro de prestidigitation? L'un des deux jouait le spectateur ch… qui n'arrêtait pas de dire "y a un truc!". Finalement le prestidigimachin lui coupait sa cravate en petits morceaux et quand le spectateur lui disait en rigolant "y a un truc"! l'autre répondait: NON!

Eh bien la même chose se passe avec les documentaires de la télé. Je regardais un documentaire sur les requins. On y voyait un spécialiste qui tâtait longuement le terrain marin avant de se risquer dans une grosse cage à barreaux métalliques à descendre parmi les grands requins blancs ivres de viande crue et de chair humaine… Tous les signes sont mauvais aujourd'hui… mais il descend quand même et on le voit, bardé de sa protection parmi les requins. Chapeau! Oui mais le cameraman? Il est aussi dans une cage? Il est protégé comment, lui? On ne vous le dit pas… Alors? Sont-ils vraiment dangereux ces requins?

Et Nicolas Hulot que l'on voit arriver essoufflé en haut d'une montagne ou déboucher dans un conduit tellement étroit dans le fond d'une grotte immergée, il fait un gros effort et vous explique que c'est un endroit où jamais la main de l'homme n'a mis le pied. Mais le cameraman est passé devant et on l'entend pas souffler et éructer, lui!

Et ce chercheur spécialiste des oiseaux que l'on voit observer les volatiles sous une bâche dans une cabane spéciale avec des jumelles alors que la caméra est au fond du nid et filme le bec qui arrive sur l'objectif! Ils font comment les cameramen? Et la carte aux trésors où l'on voit des crétins courir en hélicoptère d'un point de France à un autre… alors qu'on les filme d'en haut?

Y a un truc! Forcément! Mais lequel? Moi je commence à me demander si c'est pas Nicolas Hulot que devrait photographier le cameraman, pare que ça me semble nettement plus fortiche que ce qu'il fait lui! Notez, quand Dieuleveult a disparu, il n'y avait pas de cameraman, apparemment…

Et ceux qui suivent Sarkozy en hyperactivité dans le monde? Ils font pas mieux que Sarko lui-même? Doit y avoir un truc, je vous dis. Et si nous étions les dindons de la farce? Et Amadeus? Eh bien là, je peux vous dire, y a pas de truc! Tout est loufoque de chez loufoque!  *;->)

18:00 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tele, nicolas hulot, camera, trucage |  Facebook |