05/03/2008

Des pieds et des mains…

Pieds-et-mains-L

 
                    Vous êtes fétichiste? Ben ça arrive aux meilleurs. Déjà, vous pouvez décomplexer. Et puis de toute façon ça s'explique pas. On naît comme ça ou on n'est pas comme ça. Voilà.

Cela dit, il est un fétichisme difficile à vivre: le fétichisme des pieds. Paraîtrait que les hommes préfèrent les pieds après les seins chez une femme. Moi j'aime aussi les yeux… mais bon, je suis un peu spécial. Je vous zesplic.

Par exemple, vous soupez aux chandelles, agréablement avec une dame au commerce agréable. Vers la fin du repas, quand les chandelles commencent à vaciller, vous mettez sa main sur la sienne en lui disant "tu as de beaux pieds, tu sais" et vous ramassez une baffe à faire vaciller la chandelle. La vôtre aussi, d'ailleurs. Mais c'est pas le sujet.

En revanche, vous dites "tu as de beaux yeux, tu sais" et tout se passe bien. C'est elle qui souffle la chandelle. Pourtant, le pied et l'œil sont associés dans le même élan laudatif quand on dit "il a bon pied bon œil". Allez comprendre. A la limite vous pouvez dire "tu as des fesses superbes" si vous êtes un rien intimes et ça passe très bien. Tous les abats peuvent être romantiques: "Tu as de jolies jambes, j'adore ton nez, tu as de belles mains, j'adore ton cou, tes oreilles me rendent fou, j'adooore tes chevilles fines… etc". Tout ça passe très bien. Mais pas les pieds. D'où vient ce mépris pour les pieds dont tous les podologues vous vanteront la sophistication technique? Ils fourmillent de petits capteurs, ils vous portent, assurent votre équilibre plus sûrement que le cerveau qui des politiciens aux concepteurs de modes d'emploi alignent les désastres! D'ailleurs, quand on parle d'un déséquilibré, c'est pas les pieds qu'on accuse mais le cerveau! Notez, je ne me vois pas dire "j'adore ton cerveau". Ça fait un rien obstétricien occipital, ça. Comme quoi, cerveau et pieds … D'ailleurs ne dit-on pas "il pense avec ses pieds?". Cette proximité suggère quelque chose, non? Et que signifie vraiment "faire un pied de nez" alors que prendre quelqu'un au pied de la lettre est signe d'un excès…

Vous l'aurez compris, le pied est ambigu. Tantôt génial, tantôt idiot, hypertechnique mais insulte par ailleurs, objet de fantasme mais inavouable. Or, ne dit-on pas pour quelqu'un qui se marie qu'il a trouvé chaussure à son pied? Et que dans la… foulée, il le prend! Comme Raymond Devos quand il les écrivait en… alexandrins! Allez comprendre… *;->)

18:46 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : fetichisme, pieds |  Facebook |

25/11/2007

De la sous-considération des pieds…

 

Sous-considérationL

                        Il y a des informations qui ont sur moi l'effet d'une électrocution. Je vous mens pas, je viens d'en lire une qui m'a fait sursauter. Faut dire qu'elle est pas triste. Quand je pense qu'on paie des scientifiques pour trouver des trucs comme ça, j'électrocute. Je vous zesplic.

L'info de l'AFP dit "Eléphant dans le Parc Kruger en mars 2006. Les éléphants peuvent écouter avec leurs pieds". C'est le genre d'info qui vient enfin combler un vide dans votre cerveau. Il manquait une pièce essentielle de puzzle de vos connaissances, eh bien la voilà enfin déposée à sa place. Vous pouvez souffler, vous êtes cultivé, cette fois. Après, c'est pas tellement pour les retombées scientifiques que je relève cette information, parce que je me demande si les scientifiques qui ont découvert ça en tirent une satisfaction égale à celle d'Einstein. Non, en fait, ce qui m'étonne, c'est qu'on s'étonne du fait que certains puissent écouter avec les pieds.

Les pieds sont très importants dans les mécanismes cognitifs des humains. Ça permet déjà de les traîner, de conduire comme un… Oui, voilà. Vous voyez! Ça vient tout seul! Alors je me demande pourquoi il faut payer des scientifiques pour découvrir des trucs qu'il suffisait de me demander. Il y a longtemps que je savais, moi. Simple.

D'ailleurs il y avait des indices qui auraient du mettre à l'oreille de ces scientifiques la puce (oui, vous remettez la syntaxe en ordre, je m'y perds un peu). Quand on parle d'une histoire qui tient pas debout…! On tient pas debout avec les oreilles que je sache. Quand on vous dit "tu me fais marcher", c'est quand même pas sur les pavillons! Et les histoires à dormir debout? Sur les deux oreilles? Remarquez d'ailleurs que l'on dit "casser les oreilles" ou "casser les pieds", comme quoi il y a bien une proximité ignorée mais bien réelle entre les deux.

Eh oui, quand on voit ce que comprennent nombre de nos contemporains, on comprend tout de suite que les oreilles ne sont pas les seules coupables. Tiens, un exemple, prenez un socialiste et voyez ce qu'il comprend de l'économie. Peu de chose, non? Notez, c'est peut être à cause de ça qu'on appelle leurs dirigeants les éléphants… Ils écoutent avec leurs pieds de plomb.

N'empêche, je me demande à quoi peuvent bien servir leurs oreilles, du coup!

*;->)

18:42 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pieds, politique, politiciens, humour |  Facebook |