10/05/2010

Et le verbe s'est fait cher, trop cher…

Leche-VinL

 

L'autre jour je vais chez mon dentiste. Un homme délicieux et excellent dentiste. Je ne passe jamais beaucoup de temps dans l'antichambre des dents de la mort ou plutôt la mort de mes dents. Lecture. Et là, je tombe sur un magazine appelé Wolvendael, organe officiel du parti ucclois au pouvoir avec des messages de tous les zélus.


Et notamment un article du lèche-vin de la mobilité, des parcmètres et autres abus des trottoirs. Et ce brave homme d'expliquer que la commune a décidé d'augmenter le nombre de rues qui vont désormais être rançonnées par les parcmètres. Pas dans le but de gagner de l'argent, non. Mais pour être agréable aux commerçants… (Pure hypocrisie parce qu'il faut savoir que les commerçants bruxellois habitent généralement hors de Bruxelles et ne paient donc pas leurs impôts dans la commune… Donc, les zélus s'en tapent. Je tiens cette info du bras droit du ministre des affaires économiques de Bruxelles…).


Après une présentation sirupeuse de la chose, le lèche-vin zébu parle des pitbuls qui devront PéVétiser les contrevenants. Des demi-débiles tout heureux d'avoir reçu un emploi, une casquette et un costume gratuit, tout ça sans le moindre effort pendant 12 ans de scolarité. Elle est pas belle la vie? Ma surprise: le zébu les qualifie de "stewards"…


Le premier choc passé, je me suis dit que ce n'était pas gentil pour les hôtesses de l'air masculins! Ben non! Les pauvres! Ils passent leur vie à sourire et servir et on les assimile à des demi-trisomiques dont le rôle est de spolier le citoyen. Fallait le faire. Quoique… Quoique…


Aujourd'hui, les stewards sont payés pour vous faire dépenser de l'argent/ Bientôt vous devrez les payer pour faire pipi dans les toilettes de l'avion. On riait des Japonais… Nous y sommes! Plus le free tax en vol, etc. Mais c'est pas le sujet. Le sujet c'est que depuis qu'on ne dit plus prostituée mais péripatéticienne, qu'on ne dit plus femme de ménage mais technicienne de surface, on peut bien appeler un maquereau des trottoirs "Steward", non?


Quand je vous dis que les mots sont magiques! Et que le verbe s'est fait chair… trop cher dans le cas des verbalisateurs!  *;->(

 

Je rappelle que les parcmètres sont des machins à informer les voleurs sur la durée d'absence des propriétaires des véhicules!

 

19:21 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : parcmetres, echevin, uccle, racket |  Facebook |

30/01/2010

Eric Woerth…

 

WoerthL

 

                Le bon monsieur Woerth est ministre des finances français. Avec son air de prof de latin lui-même père de famille, on ne peut que le trouver sympathique bien qu'il ait été quand même très casté par le passage dans une grande école française…


Calme, déterminé, l'homme inspire confiance bien qu'il soit la parfaite démonstration de ce qu'expliquait Alexis de Tocqueville: un état despote qui nous violente mais de façon douce et maternelle. On vous pique tout mais c'est pour votre sécurité d'édredon social sur lequel ronfler et ne plus ennuyer personne. 


Ainsi, on a vu ce bon monsieur Woerth venir expliquer sur un ton paternel et serein, presque convaincant, que frauder le fisc c'était tricher et que ça créait des inégalités, de l'injustice sociale!


Là, je dois me pincer. Et je pense qu'il est de mon devoir d'avertir mes contemporains qui seraient un rien distraits, qu'à ce niveau  on ne peut plus voir l'impôt comme un juste partage mais comme un racket et une taille moyenâgeuse! … 


Notre bon monsieur Woerth s'en tape. Il est là pour spolier le contemporain et il a les moyens de faire appeler justice ce qui est en fait une violence épouvantable. Ces gens là n'hésitent pas à pratiquer la double, voire la triple peine: Votre patron paie pour vous employer, puis vous payez sur votre salaire, puis vous payez encore une taxe sur ce que vous achetez avec ce qui reste et si votre terrain a pris de la valeur vous allez repayer un impôt sur la fortune… 


Or, tous ces impôts ne résolvent pas les problèmes des états qui sont endémiquement endettés! Les SDF sont toujours sur le carreau… Alors? ben justement! Les SDF ne sont pas électeurs! Sous leurs pavés pas de plage. Paris plage à coups de millions c'est pour les électeurs! Bref pour faire court et parce que j'arrive au bout de ma page… ce que ce bon monsieur Woerth ose appeler justice sans rire c'est de faire financer la démagogie des politiques par la spoliation du citoyen.


Le beurre, l'argent du beurre, le sourire de la crémière et la main sous sa jupe, quoi!  Je prie pour que tout ça finisse un jour devant un tribunal de Nuremberg spécifique… *;->(