20/05/2010

Chers constructeurs de voitures…

ConstructeursL

 

J'ai vu vos pubs dans la presse et à la télé. Je vois que vous faites plein de modèles amusants bourrés de chevaux. Mais dites, une simple question: est-ce que vous lisez la presse? Mieux: est ce que vous vivez dans nos pays ou est ce que vous vous êtes délocalisés en Antarctique pour des raisons fiscales?  A moins que vous soyez séquestrés depuis longtemps par vos employés? Ou alors que vous soyez sur une île du Pacifique et ne vouliez pas croire que la guerre est finie, comme ces Japonais qu'on a retrouvés jusque dans les années 60 et qui ne pouvaient pas croire qu'elle était perdue… 


Parce que la guerre est bien perdue! Et c'est les zékolos qui ont gagné! La voiture est désormais pourchassée au Karcher jusque dans les chiottes, pour paraphraser l'élégante formule de Poutine. On n'en veut plus!

Gaspard Proust se demande dans son dernier spectacle, pourquoi s'évertuer à bander puisque 85% des femmes sont clitoridiennes! Je vous retourne la question! Pourquoi vous évertuer–surtout tuer– à fabriquer des bagnoles hyper-vitaminées qui font bander les machos alors qu'on ne peut plus les utiliser? Vous comprenez ce que je vous dis ou bien il manque un département de neurones, chez vous?


Je vous signale que les Wallons viennent de se doter de la dernière génération de "radar" qui utilise un laser pour contrôler la vitesse. Plus moyen de les détecter! Les dernières autoroutes sont en passe de devenir des espaces piétonniers. Et ils ont déjà prévu le futur: quand tout le monde sera interdit de rouler, ils récupéreront le "manque à gagner" avec les parcmètres! Le beurre, l'argent du beurre, le beurrier, le sourire de la crémière et la petite culotte de Madonna!


Mais qu'est ce que vous foutez? Est ce que vous allez un jour commencer à défendre votre business contre le racket et la chasse aux sorcières et les mensonges sécuritaires ou vous en êtes incapables? Les lobbyistes automobiles auprès de la Commission Européenne disent à qui veut l'entendre que la voiture est la prochaine faillite industrielle après l'acier et les charbonnages! Et vous faites comme si de rien n'était! A moins que vous soyez noyautés par les zékolos ou autres… ou rebutés par l'ampleur de la tâche? En tout cas, ne comptez plus sur moi pour acheter autre chose qu'un vulgaire très bas de gamme coréen pour prochaine voiture…  *:->(0


 

20/12/2009

Ça patine à la pelle!

 

PELLES-ET-PATINSL

 

              Oui, bon, ça va, je suis pas parti cette année! Mais dites… On nous dit que la conférence sur le climat censée sauver la planète, a accouché d'une souris dans du jus de boudin. Bon. Mais entre nous soit dit… voilà des gens qui essaient de motiver le monde à voter contre le réchauffement de la planète en plein hiver et dans un des pays les plus froids du monde! Encore, l'eussent-ils fait au pôle nord devant des ours en perdition en train de crier à l'aide sur une plaque de verglas qui se défile sous les papattes… bon! Mais à Copenhague quand tout le monde se gerce les burnes entre le Hilton et le centre de conférences en claquant des gants… ça manque de conviction!


On va encore dire que j'ai mauvais esprit! Mais enfin, ferait-on une conférence contre la sécheresse galopante au Sahel dans une ville d'eau en maillot de bain dans un aquacenter thalassathérapie? Une conférence sur la faim dans le monde chez Fauchon ou Troisgros? Une conférence épiscopale dans un sex shop? Y en a vraiment qui pensent à rien!


Alors moi, devant le désastre de la conférence de Copenhague j'ai décidé de prendre les devants en apportant ma vision visionnaire que j'ai au gouvernement européen qui est aussi le gouvernement belge, enfin, flamand je voulais dire, avec Vanne Rompeuille*. 


Première mesure: supprimer les casse-bagnoles dans les rues.  Elles vous forcent à désobéir aux consignes qui vous disent de stabiliser votre vitesse pour consommer moins… Deuxième mesure: cesser de terroriser les gens avec l'insécurité routière afin qu'ils cessent d'acheter des 4X4 pour se sentir en sécurité. Troisième mesure: cesser d'organiser les embouteillages en réduisant les routes de quatre bandes à deux bandes, par exemple… Quatrième mesure: rouvrir les parkings devenus interdits afin que les voitures ne tournent plus en rond pendant des heures pour trouver une place… A Paris, ils avaient organisé des parkings payants près des sites touristiques. Les bus des pays de l'est n'ayant pas les moyens de payer, ils déposaient leurs touristes et tournaient dans la ville en attendant de les reprendre. Le prix du diesel était moins cher que le parking! Mais la pollution des vieux bus, je vous raconte pas…


Voilà! Votez pour moi!   Sur ce, je vous fais des bises de saison: un patin et une pelle! Encore qu'il faut faire attention à ce qu'on embrasse, vu que toutes les nanas portent la bourka avec le temps qu'il fait!


*Ça se prononce comme ça, ceci dit pour nos amis français! Comme Mastriche se prononce en fait maastrict. Oui, comme disait Coluche, c'est des noms de faux jeton, mais c'est comme ça.

 

13/09/2009

Plaidoyer pour un Humanerism…

HumanerismL

 

                              On nous promettait BigBrother pour 1984. Il a pris un peu de retard mais rassurez-vous, il est bien arrivé! Cette fois, ça y est. Pour ceux qui n'ont pas la couleur, je rappelle que BigBrother est le personnage du roman "1984" de Georges Orwell. Le Grand Surveillant qui fait de nous des êtres fliqués et sous contrôle dans un état policier. On y est.

Sur la route les radars vous espionnent et vous sanctionnent automatiquement sans intervention humaine. La nouvelle génération qui arrive va contrôler votre distance de sécurité avec la voiture qui est devant vous… Sanctions à la clé!

Les GSM, les cartes de crédit vous localisent et vous suivent à la trace. Les nouvelles poubelles équipées de puce contrôlent désormais le poids de vos déchets pour contrôler votre obéissance aux écologistes… et vous taxer, sanctionner…

Pour contacter une banque, une assurance ou autre… tapez un, tapez deux, etc. Et si vous arrivez à parler à un humain, il est à Tiziouzou, n'a jamais vu un blanc autrement qu'avec un fouet et il est enfermé dans un faisceau de procédures déshumanisées.

Dans les supermarchés et les autoroutes on vous prie désormais de faire le travail vous-même pour scanner et payer, ce qui déploie encore plus de simili-flics de sociétés de sécurité qui engagent des rambos bizarres et primaires… Après la Société de Services, le service tertiaire, voici la Société Do-it Yourself…

Les Allemands ont créé la prime de pension réduite pour les fumeurs, vu que… C'est beau la science statistique, non? Déjà que c'est Bismark qui avait inventé la retraite pour les vieux en prévoyant que les ouvriers paieraient pour les autres vu qu'ils mouraient plus jeunes… Ils sont bons les Allemands!

Après le consumerism, il va être urgent d'inventer le Humanerism… pour restaurer l'humain.  Parce qu'enfin, qui aura les moyens de s'acheter ce qui est produit quand tout le sera par des robots? Et où vont nos libertés?… Nous sommes bardés de mécaniques de régulation qui pissent du dysfonctionnement partout et de plus en plus confinés dans un état binaire: j'ai le droit, j'ai pas le droit… Point.

17:52 Écrit par Amadeus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : humanerism, robots, big brother, radars, gsm |  Facebook |

10/04/2009

Cas de conscience…

Cas-de-conscienceL

 

                     J'ai un cas de conscience à vous soumettre. Voilà: j'ai été élevé dans l'idée que l'Etat c'était bien et que la mafia c'est pas bien. Même très mal. J'ai grandi là-dessus et même beaucoup puisque j'ai quand même atteint un mètre quatre vingt-neuf avant de me tasser un peu.

Pourquoi l'Etat c'était bien? Parce qu'il vous prenait de l'argent, certes, mais il vous faisait des routes, ramassait les poubelles, assurait votre sécurité et vous permettait de circuler librement. Pourquoi la Mafia c'était pas bien? Parce qu'elle vous prenait de l'argent, vous menaçait, se foutait des routes ce qui vous empêchait de circuler, laissait traîner les immondices…

Oui mais voilà, actuellement les choses ont légèrement changé! La mafia vous permet de trouver de la drogue, vous protège et ne vous prend qu'un peu d'argent pour ça alors que l'Etat vous prend presque tout quand on cumule impôts directs et indirects, ne vous protège plus, (que du contraire: les flics sont au moins aussi inquiétants que les mafiosi), vous empêche de circuler, vous fait payer le ramassage des poubelles en vous demandant en plus de faire le boulot du tri, crée des impôts déguisés avec les radars et vous prive de vos libertés. Et de toute façon, quand vous voyez l'état des routes wallonnes, vous ne pouvez plus prétendre que la Mafia ferait moins bien!

L'Etat enfermait les criminels pour vous protéger alors que ceux de la Mafia couraient dans les rues pour assassiner les pauvres types. Aujourd'hui, l'Etat libère les types dangereux pendant que d'autres vous menacent avec des radars et autres ustensiles…!

Alors je me demande… Si l'Etat coûte plus cher que la Mafia tout en vous faisant payer les routes et libère les criminels, je me demande si nous ne devrions pas plutôt mettre la Mafia au pouvoir. Moins chère et moins inefficace, finalement… Je me demande… Question de pragmatisme ou de real politique, je veux dire.

Bon, allez, c'est décidé, tout compte fait, je vote pour la mafia la prochaine fois! Au moins, ça vaut le coup d'essayer, non?

*;->)

14/12/2008

Nightmare Concert…

NightmareConcertL

 

                        J'aime la Musique. Raison pour laquelle je me suis offert une chaîne raffinée qui a avalé ma tirelire. Exécrable pour écouter de la techno… Mais pour les musiques anciennes ou le Jazz c'est une merveille. Trop peut-être parce que du coup… nous sommes déçus par les vrais concerts! Mais ma femme aime l'ambiance des concerts, le décor et tout ce qui va avec mais on a pas les mêmes goûts une fois de plus. Seulement la dernière fois que nous y sommes allés fut probablement la dernière. Je vous zesplic.

Concert à 20 heures. Il a fallu rentrer en vitesse, souper sur le pouce, se stresser pour l'horaire et partir sous la pluie battante des essuie-glaces, éviter les radars, contourner les déviations, arriver près du Bozar (Tsss…) où il est impossible de se garer, tourner en rond et finir par planter la voiture face au Palais Royal. Dix minutes à pied dans les flaques d'eau et sous un parapluie pour deux qui supportait pas le vent.

Trempés mais ravis d'être arrivés, on réalise que les tickets achetés 50+50 euros sont restés dans la voiture, Madame ayant changé de sac. Bardaf… Galop vers la voiture, recherche des tickets et retour en courant dans les flaques d'eau pour arriver essoufflé dans la salle où une ouvreuse faisait barrage: pas de parapluie dans la salle, Monsieur. File au vestiaire, débarras du parapluie. Retour dans la salle, déshabillage pour trouver le montant du programme avec les pieds trempés. Se glisser entre les déjà installés puisqu'on avait de bonnes places vers le milieu avant de la salle. Ouf!… quelle course!

Puis, une hôtesse est venue déclarer en trois langues et la bouche en cul de poule que Maître Pogorelitch qui devait nous jouer les Scherzi de Chopin pour lequel nous sommes là, se sentait plutôt en forme pour jouer des pièces de Gerek Sckijhrtzvlijkäiak, l'immense compositeur russe trop peu connu. Avec un nom pareil tu m'étonnes, Anton… Mais quand même, Pogorelitch… Oui mais le piano est orienté vers les places à 100 euros et le pianiste est de dos pour nous… Pas de bol… Suivirent des pièces quelconques seulement ponctuées par les toux de quelques vieillards et un GSM quand même… Pas de rappel. Maître Pogorelitch n'était pas d'humeur. Il a tapé la dernière note qu'il était déjà debout pour saluer et courir prendre son avion.

File pour le parapluie, abstinence d'un verre de fin de soirée pour éviter les ennuis avec les petits ballons des flics, retour aux flaques d'eau et aux déviations jusqu'à la maison où j'ai enfin pu écouter les scherzi de Chopin dans mon fauteuil, au sec, un verre à la main et dans des conditions d'écoute superbes! Je suis pas prêt de retourner au concert, moi.   *;0(

05/10/2008

Frédéric Rabiller

FredericRabillerL

 

                    Il y a un malheureux qui mérite qu'on le soutienne. Je vous zesplic.
Frédéric Rabiller, un postier français de 28 ans, avait croisé quelques fois la folie des radars. On lui avait pris des points de permis et tenté de le ruiner avec des amendes pour des prunes. Je veux dire pour des petits excès, les prunes. Le gars attendit donc la grâce qui devait suivre l'élection présidentielle et qui ne vint pas. En difficulté financière, le malheureux décida de passer à l'action. Il se positionna comme une organisation structurée - toute une bande de une personne…- la FNAR, Front National Anti Radar… trouva des recettes d'explosif sur internet et s'en alla dynamiter quelques une de ces machines scélérates, qui sont une honte et une tache dans notre Société de moins en moins démocratique…

Oui mais voilà, un jour qu'il préparait placidement sont petit explosif pour pulvériser un autre radar, il eut une désagréable surprise: l'explosif se montra un peu impatient et le mutila sur place. A ses mutilations, il dut ajouter les problèmes avec le voisinage et les chiens flics. Les chiens de flics, ou ces chiens de flics, c'est vous qui voyez. Notez, les flics n'y sont pour rien. C'est pour ça qu'on peut les voir comme des chiens qui exécutent les ordres de mordre que leur donnent les politiques.

Ce garçon mérite notre attention et notre sympathie. On voudrait aujourd'hui le condamner pour association de malfaiteurs. Association d'une personne… avec lui-même! Ça vous montre déjà la bonne foi et l'objectivité des poursuiveurs…
Même si je ne suis pas favorable à ce genre de "passage à l'acte" et que je préfère la plume à l'explosif pour lutter contre la violence répressive, je comprends ô combien qu'on puisse devenir complètement excédé par les abus de pouvoir de nos politiques. Ceux-ci sont eux mêmes poussés dans le dos par le lobbying des fabricants de ces horreurs et par la nécessité de combler les trous budgétaires de leur démagogie quotidienne.

Je rappelle que si le but était la sécurité, on continuerait comme par le passé où l'on a réduit le nombre de tués sur les routes de 18.000 à 6.000 en 20 ans d'amélioration des routes, des voitures, de l'esprit des automobilistes alors que le trafic augmentait de trois fois et tout ça avec une répression douce! Intéressant, non? Rappelons aussi que la route est la moindre des causes de mortalité contrairement à ce qu'on veut nous faire penser!…

Alors, même si je ne suis pas adepte de la révolution communiste et encore moins armée, je pense que nous devons soutenir dans l'acte de ce garçon cette rage justifiée qui gronde et monte dans l'opinion publique. Qu'il n'ait pas perdu ses mains pour rien et que cela serve un tant soit peu à faire réfléchir nos politiciens.  *;->0

20:18 Écrit par Amadeus dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fnar, rabiller, violence penale, radars |  Facebook |

08/06/2008

Je lance une fatwa!

Je-lance-fatwaL

 
                        Il y a un nouvel avantage acquis dont vous profitez pas assez, je crois. Or, c’est pas tous les jours qu’on nous crée de nouveaux droits! D’habitude c’est de nouvelles interdictions. Dorénavant, vous pouvez lancer des Fatwas!

Fatwa est un mot dont je ne connais pas bien l’origine mais ça sonne wallon. A vérifier (de l'expression: une fois toi, une fois moi? Là, c'est pour vous).
C’est pas le propos. Le propos c’est que ce nouveau concept est à la croisée des chemins entre la cérémonie Vaudou dans laquelle vous plantez des clous dans une petite sculpture et l’assassinat par procuration. Entre nous soit dit, les petits clous, j’ai essayé avec tous mes profs dans le temps, c’était pas terrible comme efficacité. L’assassinat est plus plus efficace mais plus risqué aussi. La Fatwa vous permet de penser très fort au mal que vous aimeriez faire mais vous devez pas le faire vous-même. Vous dites que vous aimez pas votre voisin avec le mot magique fatwa et vous attendez que vos frères barbus (oui, choisissez bien vos amis, les barbus sont plus motivés en général) vous l’égorgent. Pratique! En plus, vous passez pour un sage et un puissant! L’égorgeur, lui, il a l’impression d’être devenu un saint et si les flics lui cherchent des noises, hop! Il sort son cricket et se consume en martyr en explosant sa lampe d’Aladin.

Moi, j’ai tout de suite perçu les côtés passionnants de cette percée techno-sociologique! Et vous imaginez sans peine que je ne me prive pas de l’utiliser! Première fatwa lancée: ma belle-mère.

Notez, ça c’était pour me faire la main vu qu’elle est morte depuis une jolie lurette et qu’elle est toujours en attente au purgatoire de ses papiers d’immigration… Elle a essayé plusieurs fois d’entrer au paradis… Reconduite à la frontière! Trois fois! Comme quoi il y a une justice en ce haut monde.

Maintenant, je lance une fatwa contre les radars, ceux qui les font, les installent ou les commandent!
Toute cette affaire de sécurité routière est une escroquerie monumentale vu que la voiture est, d’après toutes les statistiques, la moindre cause de mortalité*! Il faut agiter des dangers pour taxer avec les radars comme Bush agite la menace terroriste pour entrer en guerre et éliminer les libertés de son peuple! Donc, ma fatwa va à l’encontre des radars.  Ben oui, parce que vous pourrez pas le faire avec votre bulletin de vote puisqu’ils font des coalitions qui ressemblent plus à un parti unique ou des partouzes contre-nature qu’à des alliances matrimoniales!
*;->)

* Authentique: la route tue 2 fois moins que le suicide, trois fois moins que les accidents domestiques, 7 fois moins que le cholestérol, etc. Vérifiez par vous-même! Pourtant… seule la voiture est frappée! C'est plus facile… et ça rapporte gros. Eh non, on n'a pas de pétrole, mais ils ont des (mauvaises) idées!

18:00 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, radars, escroquerie |  Facebook |