09/05/2009

Evoluons…

EvoluonsLL

 

                            Vous avez vu l'orthographe? Fini. Aux orties! Encore un de ces vieux trucs dont on ne savait plus qui faire. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'en voudrai jamais à quelqu'un d'avoir une orthographe faiblarde. A chacun sa vie et ses difficultés. Il n'y a donc pas de mépris… sauf peut-être pour les ingénieurs qui eux, n'ont pas de circonstances atténuantes… L'un d'eux m' a quand même écrit qu'il voyait des gras de ciel à New York… Ça laisse songeur.

Oui, ben de toute façon, maintenant il ne va plus devoir s'en faire. On vient de réformer tout ça. L'orthographe ne sera plus une cause de divorce entre un prof et son élève. Notez, si je peux me permettre, qu'il y a des élèves nuls qui ne récoltaient un point sur 20 que parce que l'orthographe était bonne… Là, cette possibilité tombe à zéro, désormais. Et puis, qu'est ce qu'on va faire des correcteurs orthographiques qui vous corrigent vos mots pendant que vous tapez? Comment les désactiver? Vous savez vous? Vous pouvez m'aider?  Et les codes du savoir-vivre? Ça vous ringardise! Vous avez l'air de sortir d'un autre monde. Regardez à quoi on voit que les vieux sont vieux, hein? Oui, c'est ça: ils sont hyper-polis et donc hyper-hypocrites!

Donc, après la disparition des livres scolaires au profit des polycopiés et des classeurs aux anneaux déglingués, après l'élimination du latin et de la lecture par syllabes, après l'abandon des punitions corporelles (je rappelle que même les chats mettent des petites raclées à leurs gosses et qu'ils sont très bien élevés…), après l'abandon de l'uniforme, la suppression de l'orthographe, qu'est ce qui reste à régresser?

Si vous me demandez mon avis, je dirais… voyons… les quatre opérations. Additionner, soustraire, multiplier, diviser… tout ça n'a plus aucun intérêt puisqu'on a des calculettes pour faire ça. D'ailleurs, pourquoi apprendre à écrire. On a oublié la calligraphie il y a bien longtemps. Sans que cela ne nous change quoi que ce soit. On pourrait tout aussi bien abandonner l'écriture manuscrite cette fois. On a des claviers pour ça! Et bientôt des systèmes de reconnaissance vocale! Et le code de la route? Ce n'est plus utile avec les radars et casse vitesse.

Il y en a des choses à supprimer pour devenir plus évolués, vous trouvez pas?  *;->)

30/04/2009

Le siècle des extinctions

Siècle-extinctionsL

 

              Il a fallu cent mille ans pour passer de quelques centimètres de coupe   à des mètres de tranchant à partir d'un même caillou de silex. Puis, les choses allèrent plus vite.

Le génie de l'Antiquité a inventé jusqu'au verre, la philosophie, la démocratie, les bains publics, la bibliothèque d'Alexandrie et observé la rotondité de la terre…

Et puis ce fut l'obscurantisme du Moyen-Âge. La période sombre de la chasse aux sorcières et l'oubli, avec la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie vers +400, du Savoir humain. Tout était à refaire avec l'Eglise dans les pattes… Les dogmes remplacèrent la Science jusqu'à ce que la Renaissance retrouve quelques principes antiques qui fascinèrent. Tout redémarra. Mais l'Eglise veillait… Galilée et surtout Giordano Bruno passé au bûcher en 1600 pour hérésie, en firent les frais. Mais le "mal" était fait et les idées commencèrent à évoluer.

Au XVIIIeme, les grands philosophes prirent des libertés avec les dogmes, Mozart tourna le dos à son prince-évêque pour devenir indépendant, Diderot diffusa les connaissances avec l'Encyclopédie.
Les Sciences et les rapports sociaux se développèrent dans un sens qui permit l'éclosion de notre société moderne. C'est ce que l'on appelât le Siècle des Lumières qui permit tous les développements sociaux et économiques du XIXeme et du XXeme siècles.

Et puis voilà que… bardaf, c'est l'embardée! Le retour des dogmes avec les Talibans et les écologistes quand ce n'est pas le Pape qui revient avec son obscurantisme… On peut trouver tout ça très bien. Néanmoins ça introduit un climat de culpabilité et de régression flottant… Le progrès devient hérétique… Pratiquez l'abstinence, laissez votre voiture au garage, éteignez vous éclairages, coupez votre chauffage, éteignez vos appareils en veille, arrêtez l'eau quand vous vous brossez les dents, veillez à consommer moins de yaourt dont le bilan écologique est désastreux… prenez les transports en commun, roulez à vélo, … et les conducteurs  de 4X4 seront bientôt conduits au bûcher.

Bref, après le siècle des Lumières, on est passé à celui des extinctions! Un nouveau Moyen-Âge?   *;->(

ps: libre à vous de vous pourrir définitivement l'existence en votant écolo aux prochaines élections…

03/12/2008

Je deviens écologiste

je-deviensL

 

                        J'étais un anti-écologiste primaire. Mais j'ai enfin tout compris. Sauf que les écolos eux mêmes n'avaient pas bien compris leur truc. Je vous zesplic.

L'effet de serre n'est évidemment que la conséquence du CO2, raison pour laquelle les écologistes nous les hachent menu! Eh! Evident. Oui mais faut pas s'arrêter à mi-chemin. Parce que le CO2 est lui même la conséquence de notre niveau technologique. Et cette technologie est la conséquence de notre volonté de progrès inconsidérée et irresponsable. Or, cette volonté de progrès est la conséquence d'une perversion de l'esprit humain qui, en perdant ses racines animales est devenu soi-disant civilisé.

Civilisé, ça veut dire qu'en échange du progrès vous êtes supposé vous conduire convenablement. Simple, non? Bon. Mais vous savez comment ça va, on l'a vu avec les banques et avec toutes les dérives humaines, dès qu'on vous donne des possibilités vous en abusez. C'est comme ça que nous nous retrouvons dépendants aux bagnoles, au pinard, à RTL, aux impôts et à la mayonnaise sur les frites, etc.

Alors moi, avec mon nouvel engagement écologiste non primaire cette fois, je propose de revenir directement à l'Etat Sauvage et animal… Là, plus question d'échanger du progrès contre des privations de libertés! Oui, me direz-vous, mais les animaux n'ont pas la médecine. D'accord, mais vous en connaissez beaucoup qui tombent malade tant qu'on les nourrit pas avec des carcasses de mouton? Et ouvrez les yeux! regardez les bonobos qui nous sont proches. Ils tombent pas malade, n'ont pas besoin de bagnoles et ils vivent sacrément heureux en se partouzant sans arrêt! En voilà qui savent profiter de leur sexualité au moins! Ça c'est un vrai progrès! Et leurs bonnes femmes font pas les mijaurées. Elles s'amusent autant que les mecs! Chez eux, faire l'amour avec une passante ça s'appelle pas un viol mais du bon temps!

Alors? Vous allez encore hésiter longtemps à devenir écologistes et à abandonner votre BM, votre Rolex, le chauffage central, les médicaments qui vous rendent malade et les téléphones portables qui vous attaquent la moumoute? Moi pas. Vive le progrès écolo. On commence quand?   *;-0)

14/09/2008

On donne le mauvais exemple…

Mauvais-exempleL

 

                            Mais où vais-je chercher tout ça?… Ça recommence. Je peux pas tourner le dos trois minutes que l'humanité fait encore des conneries. Y a pas qu'eux…

Aujourd'hui, qu'est ce que j'apprends? Que les animaux ont pris nos mauvaises manières! Ils se vautrent dans le luxe et la facilité. On n'en a pas encore trouvé des qui fument, mais ça ne saurait tarder.

Les renards viennent manger la nuit dans nos poubelles, les goélands sont devenus sédentaires et piquent tous ce qu'ils peuvent de nos déchets. Plus on en produit, mieux ils se portent, ceux-là Et les voilà qui se produisent et reproduisent! Quant aux ours, on en a trouvé jusque dans nos piscines! Ils se servent! Et ma foi, pourquoi se gêneraient-ils?

Et n'allez pas croire que les écologistes arrangent les choses. Tiens, la dernière fois qu'ils ont soigné un phoque, le phoque a défroqué de son rôle de phoque. On l'a relâché dans la nature avec vue sur la mer et que croyez-vous qu'il fit? Pas fou le phoque! Pas lou… oui, c'est ça. Phoque. Ou plutôt si, parce qu'il n'est pas parti tout droit vers sa liberté retrouvée. Il a visé la première plage venue et est allé chercher refuge chez le premier humain qu'il a croisé de grand matin. Clair! Un humain ça donnait du poisson gratuit, donc je le quitte plus!

Vous imaginez le type partant au bureau suivi du phoque? Plus moyen de s'en débarrasser! Et les écolos partis en congrès…  Bref, si le chien et le chat sont avec nous depuis plus quatorze et sept mille ans respectivement, on va bientôt avoir des phoques à la maison. Et des renards et peut-être même des ours! Bonzaï, les ours, hein… sinon ils feraient comme les chats quand ils s'appelaient encore tigres… ils nous boufferaient!

Je ne vous parle pas des mouches, des guêpes et moustiques qui sont devenus nos plus fidèles compagnons et pour lesquels nous n'avons que mépris. 

En tout cas, toutes ces bestioles profitent sans honte de nos progrès. Et pendant que les écologistes veulent nous ramener à l'âge des cavernes, les animaux, eux, ils aspirent à vivre dans le progrès! Le nôtre! Ça va pas être facile dans le futur avec les bestioles dans nos bagnoles et nous avec les écolos dans les grottes! On marcherait sur la tête que ça m'étonnerait pas, tiens!   *;->)

00:10 Écrit par Amadeus dans Drôle de monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ecologie, progres, regression |  Facebook |