17/04/2010

Pour plus de modestie scientifique!

 

Science-et-modestieL

 

                 Pour un ingénieur tout est clair. On mesure, on calcule et on transforme le monde comme on veut. Evidemment, il faut les bons instruments de mesure qui vont de la règle aux spectographes. Il faut un cerveau apte à apprendre des procédures et des outils pour construire les ponts ou les médicaments sur base des calculs. Je simplifie un peu mais en gros c'est ça.


C'est la Science. Si on n'arrive pas à mesurer dans un domaine ou l'autre c'est qu'on n'a pas encore les bons instruments. Mais dans l'esprit de l'ingénieur ce n'est qu'une question de temps et de moyens. Parce que le processus scientifique est souverain et peut s'appliquer à tous les domaines. Un ingénieur m'a même déclaré un jour que si l'on ne parvenait pas à traiter rationnellement les mésententes hommes-femmes ce n'était qu'une question de temps. Suffit d'avoir les instruments de mesure… Bonne chance!** Surtout avec ma femme, mais c'est pas le sujet.


Oui ben voilà… le problèmes est là! Les instruments tardent à venir. On peut même dire sans se tromper que si la science excelle dans l'étude et la manipulation de la matière jusque dans ses derniers retranchements physiques, elle peine à traiter du vivant et se plante carrément sur les choses de l'esprit! Notre civilisation technicienne a deux cents ans. Elle progresse toujours sur le paradigme scientifique.  En revanche, les médecins avouent que la médecine n'est pas une science exacte et la politique, la justice, la psychologie, la philosophie… patinent toujours et vont même de plus en plus mal. Par  complexe, ces domaines se font appeler "sciences humaines"… mais ça leur va comme un caleçon fleuri au chanteur Carlos.


En d'autres termes, le discours de la méthode scientifique semble bien pauvre face à l'esprit. L'informatique va vite, mais du point de vue comportemental elle est très inférieure au plus débile des singes engagé en politique ou non. Et c'est pas près de s'arranger… 


Tout ça pour dire que la différence entre un ingénieur et moi c'est que lui pense la Science comme La Vérité dont on n'a pas encore rempli toutes les cases et moi je crois que la Science, utile par ailleurs, est un frein au progrès de l'Humanité comme espèce pensante et vivante. Pire, la science jouit d'une image tellement brillante qu'on vénère tous ses dires, fussent-ils plein d'effets pervers… comme souvent! *;->)


**Gageluufda pour les Bruxellois qui parlent encore Tintin…

 

09:30 Écrit par Amadeus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : ingenieurs, science, philosophie, societe |  Facebook |

03/08/2008

L'usage qu'on en fait…

L'usageL

 

                            Quand Einstein a écrit à Truman pour lui suggérer que si ses calculs étaient exacts, l'énergie nucléaire pourrait conduire les Nazis à disposer d'une bombe ultra-puissante, les physiciens nucléaires ont joué les Ponce Pilate… C'est pas notre travail qui est mauvais mais l'utilisation qu'on en fait… Et tout le monde les a cru… Les USA ont développé la bombe…

Je suppose que la même chose a du se passer avec l'invention de la poudre à canon… Idem pour la chimie. C'est pas l'invention de la chimie mais l'usage qu'on en fait… Et la pêche: c'est pas les filets dérivants qui tuent les espèces mais l'usage qu'on en fait… C'est pas la TV qui est mauvaise mais l'usage qu'on en fait…remarquez au passage que pour la voiture ça s'est inversé: c'est pas l'usage qu'on en fait qui est dangereux mais la voiture quelle que soit sa vitesse… Rentrées d'argent obligent… C'est pas le capitalisme qui est mauvais mais l'usage… C'est pas le socialisme qui est mauvais mais l'usage qu'en font les Wallons, etc. etc. etc. …

Aujourd'hui, c'est le tour de l'informatique… Elle envahit jusqu'à nos fours à micro-ondes. Mais… c'est pas l'informatique qui est mauvaise, c'est l'usage qu'on en fait qui va nous amener BigBrother!

Eh bien moi j'en ai marre de la ritournelle des usages qu'on en fait parce que, sachant que toute découverte est bonne mais que c'est l'usage qu'on en fait qui est mauvais et que de toute façon nous faisons mauvais usage de tout… eh bien… il n'y a qu'à s'abstenir avant l'usage! Ou alors légiférer sur les mauvais usages! Et bien étudier les effets secondaires en toute chose avant de commencer, comme pour les médicaments! Parce que c'est plus sournois que vous pensez…

Tiens, les informaticiens qui sont si fiers d'être des petits génies, qui se mesurent aux sommets de l'intelligence déterministe, ne se sentent absolument pas coupables de nous entraîner tout droit dans l'univers de BigBrother… Ils ne se rendent pas compte que leurs procédures omniprésentes, que leurs indispensables codes d'accès et de sécurité (ah… la sécurité…), que leurs radars, caméras, contrôles en tout genre nous mènent tout droit dans le panneau de BigBrother. Mais ils sont tellement cons -et je pèse mes mots- qu'ils ne le voient même pas! C'est comme les chiens à qui vous demandez de s'essuyer les pattes sur une carpette! Peuvent pas comprendre, ça! Ça leur échappe! C'est au-delà de leur humanisme et de leur vision… Ou alors ce sont les pires cyniques qui soient.
 
Pardon, je m'énerve, mais vous réalisez ce qui est en train de se passer, oui? Moi, en tout cas, les informaticiens, je les flingue à vue désormais! Et c'est pas l'usage qu'on en fait… C'est leur existence même qui est en cause! Mortelle de Berthe… Si seulement ils connaissaient ou pouvaient comprendre la portée de ce que disait Mac Luhan: le media EST le message… Trop complexe pour eux, ça…

18:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : technologie, science, dangers |  Facebook |