26/02/2010

Des gars des eaux… des gars des téléphones…

 

Degats-des-eauxL

 

           J'ai toujours eu le plus grand respect pour les artisans et ouvriers d'antan. Antan s'est arrêté dans les années 90. Aujourd'hui on engage des singes, formés avec TF1 et Nique Ta Mère depuis leur plus jeune âge, on leur apprend à marcher sur les membres inférieurs et on les lâche dans la nature avec un tournevis et une camionnette.


J'en ai deux comme ça chez moi pour le moment. Avec des grosses bottines plein de boue. Ils ont salopé les escaliers et tapis et ouvert tout ce qu'ils pouvaient ouvrir comme boîtiers de téléphone pour décréter que ce que l'ingénieur technicien de la semaine passée avait fait ne valait rien… puis ils ont décidé qu'ils allaient téléphoner à leur entreprise… "mais monchieur, faut attendre hein parce qu'ils décrochent pas vite hein… tu connaissez, hein… "… On se demande comment internet et toute cette hi-tech peut fonctionner avec de pareils chimpanzés.

 

Donc, voilà deux types qui vont attendre deux fois une heure dans leur camionnette pour parler à leur propre bureau! Puis ils vont massacrer le travail du technicien de la semaine passée qui est resté trois heures ici… J'aurai de la chance s'ils ne forent pas avec une mèche de 360 sur un marteau piqueur à travers tout le mur comme ceux de Vivaqua que j'appelle désormais des gars des eaux… 


On se plaignait des plombiers polonais qui avaient le tort d'être Polonais. Mais ils seront rapidement démodés et insuffisants. Il n'y en a pas assez. Avec les gars des eaux et les mêmes pour le téléphone et tous les autres qui dysfonctionnent dans les administrations, les hôpitaux et le reste, qu'on a ici, on va pouvoir importer massivement des Chinois! Comme dit ma fille: "si nous étions des sales gosses, attends de voir les suivants: ce sont des mutants!" On n'arrivera plus à les faire travailler. Je vois plus que les Chinois comme solution. Motivés, travailleurs, sveltes et peu gourmands en riz et en salaire, ils sont notre seul espoir désormais. 


Vous imaginez le coût économique de tous ces techniciens qui dysfonctionnent? Et le temps que je perds à faire le pied de grue pour les attendre et pour ne pas pouvoir utiliser mon système pendant qu'ils m…rdoient? Multiplié par 3,5 millions de ménages en Belgique?… 


Je sais pas ce que vous en pensez, mais moi je crois qu'on ne va plus droit dans le mur: on est passé à travers…  *;->) 


 

09:00 Écrit par Amadeus dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : travail, vivaqua, telephonie |  Facebook |

22/07/2009

Dérive des continents…

DeriveContinentsL

 

                              Ça, il faut que je vous le raconte parce que vous allez pas le croire.

J'habite une commune flamande périphérique et résidentielle de Bruxelles où les paroxysmes sectaires et intégristes interdisent carrément de parler français dans n'importe quelle administration. J'ai acheté du terrain flamand mais pas le droit de parler français dessus. C'est ce qu'ils appellent du Vlaams Grond, de la terre flamande. Ici c'est la terre qui détermine vos droits et pas vous… Bonjour la démocratie.  Mon courrier en provenance de France adressé en Français est renvoyé!… A la municipalité, la fonctionnaire n'a pas le droit de me réponde en french bien qu'elle le connaisse!

Depuis des années, les canalisations d'eau, des égouts, cassent dans la chaussée. Inondations, boues, réparations… Mais comme j'ai constaté que ma maison était prise d'intense parkinson quand les camions passaient dans la rue j'étais inquiet. Quelque chose n'allait pas dans ce sol et je le disais aux autorités qui s'en tapaient. J'avais raison.  Parce que  la nuit dernière… eh oui… ça a repété. La canalisation d'eau, je veux dire. Inondations, boues, camions de Vivaqua (des désastres ceux là, ils seraient pour quelque chose dans les digues de la Nouvelle Orléans, que je serais pas étonné!). Ils ont ouvert le sol et là… surprise… A côté de la canalisation et sous la moitié de la route, il y a une belle grande grotte dans laquelle on peut enfourner une Cadillac et ses valises sur le toit. Epaisseur de la route à cet endroit: 25 cm… Frayeurs rétroactives… Un de ces jours, une voiture aurait été engloutie.

Mais si le vlaams grond se défile sous les pieds des Flamands… s'il s'en va ailleurs, que vont-ils devenir? Que leur restera-t-il? Ils pourront donner la main aux Inuits dont le pays fond avec le réchauffement! Ils se croyaient sur de la terre flamande mais ils sont au-dessus du vide qui est apatride par définition! S'ils veulent rester ils vont devoir invoquer le ciel flamand, cette fois, si bien peint par leurs peintres d'antan. Mais pendant ce temps là, on ne va pas rester inactifs! Moi, la nuit prochaine, je m'en vais charger de la terre wallonne dans mon coffre pour remplir le sol ici! J'attaque les terrils wallons qui servent à rien.

Peu à peu, avec quelques pelletées par ci par là on arrivera bien à faire pousser des patates bien wallonnes et des droits bien démocratiques… Peut-être. *;->)

18:00 Écrit par Amadeus | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vivaqua, terre flamande |  Facebook |